04.09.14

10:02:24, Catégories: Nouveautés, Test / Critique  

Par Flo001fg

Synopsis :

Alors qu’il devait être pendu à cause de ses nombreux méfaits, dont, le plus gros, le vol de la couronne d’Angleterre, Kriminal parvient à s’évader. C’est en fait l’inspecteur Milton qui a organisé l’évasion, dans le but de remettre la main sur le joyau. Le génie du crime se rend compte de la supercherie, se volatilise, et organise un plan pour dérober un lot de diamants. Sans le savoir, le criminel au costume de squelette va se trouver face à son coup le plus fameux.

Mon avis :

S'étant vu refuser les droits de Satanik alors qu'il avait dans l'idée d'adapter pour la toute première fois à l'écran un fumetti avec un héros masqué, Umberto Lenzi ("Si douces, si perverses", "Le Tueur à l'orchidée", "Spasmo", "La Rançon de la peur", "Brigade spéciale", "Cannibal Ferox") se rabattit sur le personnage de Kriminal, ouvrant ainsi la voix à une vague d'adaptations de ces bandes dessinées populaires italiennes qui furent ainsi produites durant l'année 1967...

Umberto Lenzi est probablement l'un des réalisateurs italiens à avoir œuvré dans le plus de styles différents suivant constamment les désirs du public, avec plus ou moins de succès d'ailleurs. On le connaît surtout pour ses gialli, ses poliziottesci et bien évidemment ses films de cannibales, mais il signa également des péplums, des films de guerre, des films de pirates, des westerns et même de l'Heroic fantasy.

Avec "Kriminal", il met librement en scène un héros de bandes dessinées au look très réussi, portant une combinaison et une cagoule représentant un squelette... Autant dire que cela fait son petit effet! Kriminal est une sorte de Fantomas, un cambrioleur principalement intéressé par les bijoux et les pierres précieuses, séducteur sans scrupule, n'hésitant pas à commettre les pires choses pour arriver à ses fins, à l'inverse par exemple d'un Arsène Lupin. Lenzi signe là un film très plaisant, bien rythmé où l'on ne s'ennuie à aucun moment. Une bonne partie de l'action se passe en Turquie, à Istanbul plus précisément, apportant ainsi l'exotisme nécessaire à ce type de films d'aventures.

Glenn Saxon ("Django tire le premier", "Luana, fille de la jungle", "La provocation sexuelle") joue ici parfaitement son rôle de beau gosse de service, principalement là pour jouer les séducteurs de jolies filles, un personnage auquel on ne s'attachera pas particulièrement. En même temps, il faut dire que le personnage n'a rien d'attachant, c'est un personnage essentiellement vénal n’hésitant pas à tuer et même à défigurer quelqu'un pour obtenir ce qu'il désire.

Côté jolies filles, puisqu'on en parle, on est ici effectivement servi avec en particulier la splendide actrice d'origine allemande Helga Liné ("Les amants d'outre-tombe", "Si douces, si perverses", "Folie meurtrière", "Terreur dans le Shanghaï-Express", "La vénus noire"), qui interprète là des jumelles particulièrement séduisantes.

Et puis, il y a également Andrea Bosic ("Sandokan, le tigre de Bornéo", "Arizona Colt", "Le dernier jour de la colère", "Danger: Diabolik!", "Manhattan Baby"), qui interprète l'inspecteur Milton, qui apporte quant à lui une touche d'humour plutôt sympathique.

Le film vaut enfin pour ses scènes d'action aux cascades très réussies réalisées par Attilio Severini ("Django tire le premier", "Sept winchester pour un massacre", "La guerre des gangs") et la musique signée Raymond Full ("Tous les chemins mènent à l'homme") alias Romano Mussolini (Oui, il s'agit bien du fils de Mussolini!), typiquement sixties, qui contribue également à la réussite de cette adaptation pourtant moins violente et sexy que l’œuvre originale de Max Bunker dessinée par Magnus et dont Lenzi ne fait que s'inspirer.

Toutefois afin de rappeler qu'il s'agit de l'adaptation d'un fumetti, les génériques de début et de fin alternent images réelles et dessins de bandes dessinées créées pour l'occasion. Une excellente idée qui apporte un charme supplémentaire au film.

"Kriminal" connaîtra un certain succès lors de sa sortie, ce qui lui vaudra une suite, tout ce qu’il y a de plus officielle (Ce qui n'est pas toujours le cas en Italie!), reprenant une bonne partie du casting, mais réalisée cette fois par Fernando Cerchio...

"Kriminal" est sorti en DVD le 1er juillet chez Artus Films dans sa collection Ciné Fumetti dans une édition digipack slim du plus bel effet. Le film est proposé au format 2.35, 16/9 compatible 4/3 en versions française et italienne avec sous-titres français. Côté bonus, on a le droit à un entretien avec Umberto Lenzi à propos du film, intitulé "Il était une fois Kriminal", à une présentation du réalisateur par David Didelot, à un diaporama d'affiches et de photos et à des bandes-annonces des films de la collection dont celle du film.

Kriminal

Kriminal
Fnac à 14.99€
Voir la fiche
Permalink 821 mots par flo001fg Email , 1158 vues • Réagir

Pingbacks:

Cet article n'a pas de Pingbacks pour le moment...

Article précédent: Resonnances : La critiqueArticle suivant: Le retour de Kriminal : La critique

Décembre 2019
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
 << <   > >>
            1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31          

Le Blog des DVDpasChériens

Les dvdpascheriens ayant la fibre journalistique peuvent participer à ce blog. Sur le thème des DVD, de la HD et de la vente en ligne. On y trouve des critiques, des dossiers, des articles sur les nouveautés ...

Rechercher

Qui est en ligne?

  • Visiteurs: 74

powered by
b2evolution