23.07.13

20:30:10, Catégories: Nouveautés, Test / Critique  

Par Flo200

Synopsis :

Luca est contrebandier de cigarettes à Naples avec son frère Micky. Malgré les risques encourus, cette activité lui assure une vie confortable avec sa femme et son fils, loin de la misère milanaise qu’ils ont fuie quelques années auparavant. Mais un jour, lors d’une opération, Luca et ses camarades sont pris en chasse par la Garde des finances. À la suite d’une course poursuite en bateau, les contrebandiers parviennent à s’échapper après avoir sacrifié leur cargaison. Micky pense alors que Sciarrino, un autre contrebandier, les a dénoncés. Peu de temps après, il est sauvagement abattu au bord d’une route. Luca n’a alors qu’une idée en tête : retrouver l’assassin de son frère. Durant son enquête, il va apprendre l'arrivée du « Marseillais », un redoutable trafiquant de drogue qui souhaite s’installer dans la ville...

Mon avis :

Pour son second titre, le jeune éditeur The Ecstasy of Films continue d'explorer le cinéma d'exploitation italien et après le giallo, il s'attaque cette fois au poliziottesco et pas avec n’importe lequel puisqu'il s'agit de "La guerre des gangs" de Lucio Fulci ("L'enfer des zombies", "Frayeurs", "L'au-delà", "L'éventreur de New York").

Comme on pouvait s'y attendre de la part de celui qu'on surnomme le Poète du macabre, "La guerre des gangs" n'est pas un poliziottesco classique, d’ailleurs le cinéaste romain n’appréciait pas particulièrement le style. Pourtant il accepta de tourner ce film qui lui était proposé par la productrice Sandra Infascelli via la société Primex, mais en apportant sa touche personnelle et notamment beaucoup plus de violence...

Et il va en effet beaucoup plus loin à ce niveau là (C'est dire! Car la violence est généralement déjà très présente dans ce genre!), frôlant même parfois l'horreur avec quelques scènes particulièrement graphiques à l'efficacité des plus redoutable.

Et évidemment le réalisateur italien ne nous épargne rien! Ainsi, une jeune femme se fera brûler le visage au chalumeau dans une scène particulièrement insoutenable... On assistera également à une scène de viol collectif réellement éprouvante comme rarement on en a vu au cinéma (Par rapport à elle, celle de "Irréversible" m'a parue vraiment soft!).

Vous l'aurez compris, les femmes ne sont pas particulièrement bien traitées dans le film, elles seront même le plus souvent considérées comme de simples objets sexuels! Le réalisateur n’hésite d’ailleurs pas à apporter une petite touche d’érotisme à son film pour notre plus grand plaisir avec quelques scènes de nu assez hot... Hé oui, c’est en avant tout un film fait pour les hommes, les vrais, les durs, les tatoués... Euh... non, là je m’égare un peu!

La violence est donc très présente tout au long du film avec quelques effets spectaculaires et bien craspecs comme on a l’habitude d’en voir dans les œuvres du maître. Ceux-ci sont comme d’habitude très exagérés et en full frontal et feront probablement sourire la jeune génération habituée à des effets beaucoup plus réalistes.

Pour autant, le cinéaste ne se distingue pas uniquement par ses scènes gores, il nous offre aussi quelques scènes mémorables comme celle de la course poursuite en bateaux au début du film qui n'a rien à envier à la scène d’ouverture de "Miami Vice" de Michael Mann ou celle très disco dans la boîte de nuit, une scène particulièrement chaude ou comme celle surprenante des funérailles sur les hors-bords ou encore celle où l’un des mafieux prend son pied en regardant une call-girl s’occuper de son bras droit un peu coincé et au physique pas facile, faisant penser quelque peu à Roberto Benigni...

Le héros Luca Di Angelo, interprété par Fabio Testi ("Django et Sartana", "L'important c'est d'aimer", "4 de l'apocalypse"), n'est pas un personnage très recommandable, mais on s'attachera malgré tout à lui, car même s’il est contrebandier, il incarne également un bon père de famille et un homme d’honneur.

Parmi le casting, on remarque principalement la présence du français d’origine italienne Marcel Bozzuffi ("Z", "French Connection", "Section de choc", "Équipe spéciale") dans le rôle du « Marseillais » ou encore celle de Saverio Marconi ("Padre padrone", "Il prato", "Un amour interdit"), excellent dans le rôle de Luigi Perlante, avec son air malsain. L’histoire est assez classique, un mafieux d’origine étrangère veut s’implanter sur un nouveau territoire et va pour cela éliminer la concurrence...

Le Marseillais va alors représenter le Mal voulant implanter la drogue à Naples, terre des contrebandiers de cigarettes, qui représenteront quant à eux, évidemment le Bien. Le film valorise pas mal les contrebandiers napolitains, leur donnant une image, ma foi assez sympathique, ce qui n’est finalement pas très étonnant lorsqu’on sait que la Camorra à aider à boucler le budget du long-métrage. D’ailleurs ils imposèrent le titre original du film, "Luca il contrabbandiere"...

La mise en scène du cinéaste est comme souvent impeccable et efficace, aidée par son équipe habituelle, avec notamment Sergio Salvati ("L'emmurée vivante", "L'enfer des zombies", "Frayeurs", "L'au-delà") à la photographie, Vincenzo Tomassi ("L'enfer des zombies", "Cannibal Holocaust", "Frayeurs", "L'au-delà") au montage et le compositeur Fabio Frizzi ("L'emmurée vivante", "L'enfer des zombies", "Frayeurs", "Crime au cimetière étrusque") à la musique.

"La guerre des gangs" est un très bon Fulci, pas le plus connu certes, mais faisant à mon avis parti des indispensables que tout amateur se doit de posséder. En outre, c’est un excellent poliziottesco, alors si vous aimez les polars des années 70/80, ce film est également pour vous ! The Ecstasy of Films ne s’est pas trompé en nous offrant ce film et c’est maintenant avec impatience que nous attendons sa prochaine sortie et pas des moindres, puisque ce sera l’excellent "Torso" de Sergio Martino!

Après quelques petits soucis techniques qui ont contraint l’éditeur à repousser la date de sortie, le DVD de "La guerre des gangs" est finalement sorti officiellement le 12 juin 2013 chez The Ecstasy Of Films en édition limitée à 1000 exemplaires avec jaquette réversible, fourreau cartonné et livret de 16 pages écrit par Lionel Grenier avec une interview exclusive du Fabio Frizzi. Le film est présenté au format 1.85, 16/9ème compatible 4/3 avec pistes anglaise et française 2.0 et sous-titres français. Les suppléments sont nombreux et se composent d’une présentation du film par Fausto Fasulo (1min27), d’un document INA « JT Antenne 2 » (04/08/1978) : « Contrebande de cigarettes à Naples » (Inédit) (5min30), d’un documentaire intitulé « Lucio Fulci - Un cinéaste en guerre » (12 min) avec sous-titres anglais disponibles, du contenu du livret en anglais, de la bande annonce du film, ainsi que celles de "La Lame Infernale" et "Torso", d’une galerie de photos, du court métrage "Die Die my Darling" de François Gaillard (19 min) avec sous-titres anglais disponibles, accompagné également de ses bonus à savoir un entretien avec François Gaillard et Pascal Garcin (30 min), un entretien avec l'équipe du film (26 min) et un entretien avec Rurik Sallé (16 min) et enfin du court métrage "A Tout Prix" de Yann Danh (15 min) avec sous-titres anglais disponibles, avec ses suppléments également, à savoir, un module intitulé « A Tout Prix - Démasqué » (23 min), un autre « A Tout Prix - The Fulci Connexion » (3 min), « A Tout Prix - Rencontre avec David Scherer » (3 min) et l’émission radio « Culture Prohibée » avec interview du réalisateur Yann Danh au festival « Genre III » (2012) - (21 min).

Permalink 1298 mots par flo001fg Email , 6572 vues • Réagir

Pingbacks:

Cet article n'a pas de Pingbacks pour le moment...

Article précédent: Critique cinéma : Les beaux joursArticle suivant: Colorado : La critique

Novembre 2019
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
 << <   > >>
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30  

Le Blog des DVDpasChériens

Les dvdpascheriens ayant la fibre journalistique peuvent participer à ce blog. Sur le thème des DVD, de la HD et de la vente en ligne. On y trouve des critiques, des dossiers, des articles sur les nouveautés ...

Rechercher

Qui est en ligne?

  • Visiteurs: 18

powered by
b2evolution