21.11.14

05:00:00, Catégories: Test / Critique  

Par Flo001fg

Synopsis :

Lorsqu’elle lui administre sa première fessée la maman de Monsieur Léon est loin de se douter qu’elle donne à son bambin le coup d’envoi d’une longue et fructueuse carrière sexuelle ! Dès lors Monsieur Léon, devenu « Maître-Fesseur », n’a de cesse de faire découvrir à la ronde les vertus aphrodisiaques de la fessée.

Mon avis :

Pour notre plus grand plaisir (Oui, il n'y a pas de honte à l'avouer!), Bach Films se lance dans une nouvelle collection érotique intitulée "Collection Cinéma Érotique Français" avec trois nouveaux titres, "Belles d'un soir", "Le sexe qui parle" et "La fessée" (Il est d'ailleurs étonnant que l'éditeur n'ait pas tout simplement inclus ces titres dans sa collection "L'érotisme à la française" qui comportait déjà deux titres de Willy Rozier!). Trois films sortis dans les années 70 en versions hard et soft. En général cette seconde version était destinée à l'import. C'est celle-ci qui nous ait proposée ici dans cette collection, car l'éditeur ne pouvait pas nous proposer la version hard de ces trois films (sortis d'ailleurs pour certains en DVD chez Alpha France), mais c'est tout de même avec beaucoup de joie que nous accueillerons ces sorties, sachant en plus qu'il ne s'agit pas de versions coupées, mais simplement différentes des versions hard, elles beaucoup plus explicites...

"La fessée ou Les mémoires de monsieur Léon maître-fesseur"... Quel joli titre quand même! Dans ce film de Burd Tranbaree, alias Claude Bernard-Aubert ("L'Ardoise", "L'affaire Dominici", "Les grandes jouisseuses", "Les filles du régiment", "Infirmières très spéciales", "Les nymphomanes"), dont c'était ici le premier film à caractère pornographique, on suit les aventures de Monsieur Léon, interprété par Antoine Fontaine ("Les petites saintes y touchent", "Train spécial pour Hitler", "Terreur cannibale", "De bruit et de fureur"), un simple guichetier de banque, réputé pour son art de la fessée, un art qu'il exerce en dehors de son travail et pour lequel il est en plus rémunéré (Que demander de plus?).

Cet art il le découvrit grâce à sa mère (Une très jolie femme, il faut dire!), mais son pouvoir se révéla à lui un jour lorsque à peine adulte il surprit sa petite amie avec le jardinier et qu'il lui infligea alors une correction (La jeune femme prit alors tellement son pied qu'elle lui retomba aussitôt dans les bras et se livra toute entière à lui...).

Avec les années, Léon se perfectionna et se mit à soulager à la demande des femmes malheureuses en leur faisant découvrir cette pratique qui va en quelque sorte remplacer efficacement les préliminaires... Bien entendu, notre cher Léon (pas de Bruxelles, je vous rassure!) ne s'arrêtera pas à la fessée qu'il inflige comme un véritable chef d'orchestre, mais s'occupera ensuite comme il se doit de ces dames toutes émoustillées qui sont passées entre ses mains... Et notre Léon ne se fera bien entendu jamais prier!

Ainsi, il s'occupera successivement de la femme de son patron, à la demande de celui-ci (Je précise!), puis de son épicière, afin de leur redonner du plaisir et les rendre à nouveau heureuse. C’est d’ailleurs cette dernière qui va ensuite lui trouver des clientes pour sa seconde activité essentiellement nocturne...

Un tel scénario donnera forcément lieu à des situations cocasses et rigolotes et le réalisateur ne s’en privera d’ailleurs pas. Le film est très amusant et plaisant à regarder, sans jamais tomber dans la vulgarité, ni la pornographie explicite (Du moins dans cette version!), ni non plus dans la franche pantalonnade (Heureusement, car cela tuerait probablement le côté érotique du film!).

En revanche, le réalisateur n’hésitera pas se montrer quelque peu blasphématoire lors d’une scène où Léon interviendra auprès d'une jeune veuve sous le regard (si je puis dire!) de son mari tout juste décédé, sans pour autant que la scène soit choquante.

Parmi les acteurs, on reconnaîtra deux acteurs bien connus du cinéma porno et érotique (mais pas seulement!), Olivier Mathot ("Célestine... bonne à tout faire", "Dora... la frénésie du plaisir", "Le baiser du diable", "Adorable Lola") et Jacques Marbeuf ("Dany la ravageuse", "Helga, la louve de Stilberg ", "Vacances à Ibiza", "La morte vivante").

Côté actrices, le film comporte pas mal de jolies filles, mais on sera surtout surpris d'y découvrir une toute jeune Catherine Ringer ("Love Inferno", "Body Love", "Provinciales en chaleur", "Mélodie pour Manuella"), dont le caractère semblait déjà très affirmé! Le film comporte quelques scènes assez originales et croustillantes qui le font facilement sortir du lot, notamment lorsque Léon énumère les différents types de fesses en s'adressant au spectateur... C'est un pure régal!

On remarquera enfin que la musique du film très jazzy est l’œuvre de Alain Goraguer ("Sur un arbre perché", "L'affaire Dominici", "Au-delà de la peur"), qui signe ici également sous un pseudo, celui de Paul Vernon et qui est assez connu pour son travail auprès de Jean Ferrat et de Serge Gainsbourg. Le film se conclut de façon très prévisible... Tout le monde est heureux et notre maître-fesseur trouve l'amour et se fait fesser!

"La fessée" sera donc un divertissement très recommandable et ayant en plus acquis avec les années un charme supplémentaire plutôt appréciable. A réserver tout de même à un public relativement averti, amateur de pellicules coquines bien évidemment! Allez, sur ce, je vous laisse et je vais aller tester tout ça!

"La fessée" est sorti en DVD le 11 août 2014 chez Bach films dans une édition proposant le film au format 1.85 4/3 avec pistes audios française et anglaise Dolby digital 2.0 mono sans sous-titres et en guise de bonus, une présentation du film par Christophe Bier et les trois bandes annonces des films de la collection.

Permalink 1030 mots par flo001fg Email , 4333 vues • Réagir

Pingbacks:

Cet article n'a pas de Pingbacks pour le moment...

Article précédent: Out of Control : La critiqueArticle suivant: Fleming : La critique

Août 2020
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
 << <   > >>
          1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
31            

Le Blog des DVDpasChériens

Les dvdpascheriens ayant la fibre journalistique peuvent participer à ce blog. Sur le thème des DVD, de la HD et de la vente en ligne. On y trouve des critiques, des dossiers, des articles sur les nouveautés ...

Rechercher

Qui est en ligne?

  • Visiteurs: 29

powered by
b2evolution