25.10.07

23:42:02, Catégories: Point de vue  

par Kieslowski

Le 5 septembre 2007, la sortie conjointe en DVD chez MGM des films La mariée était en noir (1968) et La chambre verte (1978) était très attendue par beaucoup d’entre nous.

Pour tous les fans de Truffaut, l’un des réalisateurs phares de la nouvelle vague, c’était l’occasion rêvée de boucler enfin la collection DVD de l’ensemble des longs-métrages du maître.

Il y avait bien la déception de voir que ces 2 films n’étaient pas édités par MK2 (alors que c’était le cas pour la plupart des plus grands films de l’auteur) mais, après tout, La Sirène du Mississippi, L’Enfant sauvage, Les Deux anglaises et le continent, l’Histoire d’Adèle H. et l’Argent de poche était bien déjà sorti chez MGM qui possède également les droits vidéo de ces films.

Là où les films édités chez MK2 permettaient de disposer d’une qualité de son et d’image parfaite, ainsi que de bonus remarquables (reportages inédits, courts-métrages, interviews) on se doutait bien que les 2 derniers "Truffaut" édités par la MGM n’échapperaient pas à la règle des précédents : le strict minimum !
Exact : un simple livret sommaire de présentation du film pour tout complément avec quelques anecdotes de tournages bien maigres.

Mais pire encore : si les 2 DVD sont présentés dans des boîtiers cartonnés avec le nouveau système d’aimant (plutôt pas mal), c’est à la lecture des films que tout s’écroule.
Alors que l’on s’attend à un menu d’accueil, le film se lance automatiquement (bonjour l’interactivité !).
Enfin et surtout, les enregistrements sont affreux puisque l’on y retrouve toutes les impuretés et défauts de ce qui devait être les copies d’origine : son médiocre, images abîmées par de nombreuses rayures sur toute la surface. Un comble pour des DVD !

On a subitement l’impression de se retrouver devant un vieil enregistrement d’origine d’un film muet des années 20. Quel retour en arrière à l’heure des nouvelles technologies et de l’éclosion des Blu-ray...

D’ailleurs, pour avoir revu les enregistrements télé que j’avais réalisés de ces 2 films (lors d’un de leur rare passage sur une chaîne hertzienne) je constate que même avec l’usure du temps, les vidéos retrouvées sont de bien meilleure qualité. Quelle ironie !
On pourra toujours se consoler en se disant que l’intégralité des œuvres de Truffaut en DVD est effectivement à la disposition de tout le monde, mais quelle insulte à ce grand maître du 7ème art que de nous offrir ces piètres éditions des 2 films qui manquaient à l’appel.

A 14,99 € l’unité, le rapport qualité/prix n’est vraiment pas au rendez-vous.
Bref : une énorme déception, et un carton rouge à l’éditeur MGM qui n’a pas pris le soin de restaurer ses copies !

Pour autant, ces 2 très grands films sont à redécouvrir ...

La chambre verte

La chambre verte
Voir la fiche

Permalink 518 mots par Kieslowski, 1357 vues • 3 retours

Pingbacks:

Cet article n'a pas de Pingbacks pour le moment...

Article précédent: Le Top 10 de MaximusArticle suivant: Comparaison illustrée des trois King Kong

Novembre 2019
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
 << <   > >>
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30  

Le Blog des DVDpasChériens

Les dvdpascheriens ayant la fibre journalistique peuvent participer à ce blog. Sur le thème des DVD, de la HD et de la vente en ligne. On y trouve des critiques, des dossiers, des articles sur les nouveautés ...

Rechercher

Qui est en ligne?

  • Visiteurs: 18

powered by
b2evolution