19.09.15

07:30:00, Catégories: Nouveautés, Test / Critique  

Par Flo200

Synopsis :

Après une bavure qui coûte la vie à l’un de ses collègues et laisse son meilleur ami paralysé, l’inspecteur Carl Mørck a presque tout perdu. Mis sur la touche, privé du droit d’enquêter, il est chargé d’archiver les vieux dossiers du commissariat avec Hafez el Assad, l’assistant d’origine syrienne qui lui est imposé. Mais très vite, les deux policiers désobéissent à leur supérieur et rouvrent une enquête jamais résolue, la disparition mystérieuse d’une jeune politicienne prometteuse survenue cinq ans auparavant. C’est la naissance du Département V et sa première enquête...

Mon avis :

Débarqué directement chez nous en e-cinéma via Wild Bunch alors que sa suite a quant à elle eu les honneurs d'une sortie en salle, ce premier volet du diptyque des « Enquêtes du Département V » de Mikkel Nørgaard, adapté d'une série de cinq romans à succès de l'écrivain danois Jussi Adler-Olsen, nous arrive sur support physique en même temps que sa suite, avec d'ailleurs la possibilité de les acheter ensemble, réunis au sein d'un coffret...

Avec "Les Enquêtes du Département V : Miséricorde", Mikkel Nørgaard ("Klovn: The Movie", "Klovn Forever") signe un thriller noir dans la lignée de "Se7en" et "Zodiac", influences que le réalisateur revendique d'ailleurs. Et on doit reconnaître qu'il s'en sort plutôt bien et qu'il n'a absolument pas à rougir face à Fincher!

L'histoire est relativement simple, le film suit l'enquête menée par deux flics qu'on a mis au placard à classer de vieux dossiers et qui vont rouvrir une enquête sur la disparition d'une femme dont on n'a jamais retrouvé le corps. Cela va les mener sur les traces d'un homme qui la maintient en vie depuis cinq longues années, prisonnière dans un caisson pressurisé... Pour quelles raisons ? C’est cette intrigue qui va s’avérer plus complexe qu’on va suivre au final!

Évidemment le fait qu’ils aient rouvert cette enquête ne sera pas du goût de leur hiérarchie, ce qui forcément leur créera quelques soucis. Le film distille une ambiance de plus en plus glauque et sordide au fur et à mesure qu'on avance dans l’histoire, aidé en cela par une musique très réussie renforçant ce sentiment oppressant qui prédomine. D’ailleurs, par certains côtés et notamment la dernière partie, on peut également faire le parallèle avec "Le Silence des agneaux" de Jonathan Demme. Une sérieuse référence encore, mais qui montre bien dans quel créneau joue le réalisateur.

Si le film est dans l'ensemble une réussite, cela tient également à son casting et tout particulièrement à son duo d'enquêteurs, Carl Mørck et Hafez el Assad, respectivement joués par Nikolaj Lie Kaas ("Les idiots", "Les bouchers verts", "Reconstruction", "Anges & démons", "The Killing", "Enfant 44") et Fares Fares ("Jalla! Jalla!", "Cops", "Sécurité rapprochée", "Zero Dark Thirty", "Enfant 44"). Le duo fonctionne parfaitement, avec une certaine indépendance, l’un n’empiétant pas sur l’autre, même si dans les faits Assad est évidemment l'assistant de l'inspecteur Mørck.

Dans le rôle de la victime Merete Lynggaard, l'actrice Sonja Richter ("Open Hearts", "Rembrandt", "The Substitute", "Cecilie", "The Homesman"), est impeccable, sa dégradation physique comme psychologique est d'ailleurs impressionnante et marquera assurément les esprits lors d'une scène particulièrement éprouvante. Attention aux âmes sensibles!

On remarquera également la belle interprétation du jeune Mikkel Boe Følsgaard ("Royal Affair"), vraiment convaincant en autiste. Quant à Peter Plaugborg ("Les soldats de l'ombre", "Submarino"), qui joue le rôle du kidnappeur psychopathe, il remplira très correctement son rôle, sans en faire des tonnes...

La mise en scène de Mikkel Nørgaard est dans l'ensemble assez classique, mais efficace et avec quelques scènes, en particulier de flashbacks, assez inspirées, mises en valeur, qui plus est, par la très belle photographie signée Eric Kress ("Millénium", "Taken 3").

Ce premier volet des « Enquêtes du Département V » renoue avec l’ambiance des thrillers bien glauques des années 90 et s’avère être globalement une belle réussite.

"Les Enquêtes du Département V : Miséricorde" est sorti le 8 août 2015 chez Wild Side Video en DVD, Blu-ray et VOD. Le DVD nous propose le film au format 2.40:1 16/9ème compatible 4/3 avec des pistes audio française Dolby Digital 5.1 et danoises dts Digital Surround 5.1 & Dolby Digital 2.0 et sous-titres français, alors que le Blu-ray est lui au format 2.40:1 16/9ème avec une résolution de 1080 24p et des pistes audio française et danoise dts-HD Master Audio 5.1 et sous-titres français. Les bonus, communs aux deux éditions, se composent d'une intéressante rencontre avec le réalisateur Mikkel Nørgaard et l’acteur Fares Fares à Beaune (18’43"), intitulée quelque peu curieusement « Autopsie d’un duo » alors qu’il ne sera pas uniquement question de l’alchimie entre les deux acteurs, mais du film en général, d'un Making of (19'21") assez intéressant également, divisé en trois parties et de la Bande-annonce. Il est à noter que le film est également sorti au sein d’un coffret DVD et d’un coffret Blu-ray accompagné de sa suite.




Amazon à 8.99€
Fnac à 11.29€
Voir la fiche



Amazon à 10.73€
Fnac à 12.09€
Voir la fiche



Amazon à 17.5€
Fnac à 26€
Voir la fiche




Amazon à 23.81€
Fnac à 39.41€
Voir la fiche

Permalink 905 mots par flo001fg Email , 1609 vues • Réagir

Pingbacks:

Cet article n'a pas de Pingbacks pour le moment...

Article précédent: Le signe des quatre (1983) : La critiqueArticle suivant: "Louise" en DVD depuis le 1er Septembre!

Avril 2019
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
 << <   > >>
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30          

Le Blog des DVDpasChériens

Les dvdpascheriens ayant la fibre journalistique peuvent participer à ce blog. Sur le thème des DVD, de la HD et de la vente en ligne. On y trouve des critiques, des dossiers, des articles sur les nouveautés ...

Rechercher

Qui est en ligne?

  • Visiteurs: 20

powered by
b2evolution