14.09.15

09:23:17, Catégories: Nouveautés, Test / Critique  

Par Flo200

Synopsis :

Après l’hiver brutal de 1868, le chemin de fer avance difficilement... Les travailleurs sont inquiets des ravages qu’a connus leur ville et ne voient pas le bout du chantier de l’Enfer... Cullen Bohannon est retenu prisonnier dans un fort occupé par des Mormons. Le groupe est guidé par un prêtre fanatique qui n’est autre que le sanguinaire Suédois, revenu d’entre les morts... Dans la ville de Cheyenne, Thomas Durant est au bord de la ruine et Elam Ferguson est présumé mort... Survivre n’a jamais été aussi périlleux dans l’Ouest...

Mon avis :

La saison 3 de "Hell on wheels" s’était terminée par l’enlèvement de Cullen Bohannon par les Mormons et le décès présumé d’Elam Ferguson attaqué par un ours et on se demandait bien comment nos deux héros allaient bien pouvoir s’en sortir une nouvelle fois. Mais après trois saisons particulièrement réussies, cette quatrième saison tiendra-t-elle ses promesses ?

Le début va s'avérer malheureusement assez laborieux avec deux premiers épisodes, réalisés par Neil LaBute ("Nurse Betty", "Possession", "The Wicker Man", "Harcelés"), assez mous où seul le personnage du suédois sortira véritablement du lot. Christopher Heyerdahl ("Les Chroniques de Riddick", "Blade: Trinity", "Twilight, chapitre II, IV part 1 & 2") nous fait ici un véritable festival et semble être plus habité que jamais!

Grosse désillusion par contre en ce qui concerne le personnage d’Elam Ferguson qui semble bel et bien être décédé... En tout cas, son absence laisse un grand vide à la série, d'autant plus que Cullen Bohannon, toujours interprété par Anson Mount ("In Her Shoes", "Conviction", "All the Boys Love Mandy Lane", "Chiens de paille", "Safe"), semble totalement éteint... Quant aux nouveaux personnages et surtout les nouveaux méchants, ils seront dans l'ensemble bien fades!

Heureusement, les choses vont évoluer avec le troisième épisode réalisé par Dennie Gordon ("Ce dont rêvent les filles", "Une journée à New York"), intitulé "Bras de fer" et le réveil de Bohannon qui va se rendre à Cheyenne en compagnie de sa petite famille! Et comme on s'en doute, le bonhomme ne va pas tarder à se faire remarquer et cela dès les premières minutes! Par contre, la vie à Cheyenne ne sera pas forcément celle qu'il s'attendait à trouver...

D'ailleurs la vie dans la ville de Durant ne va pas s'avérer être très rose pour beaucoup de monde! Notamment pour Eva et Mickey McGinnes, toujours respectivement joués par Robin McLeavy ("The Loved Ones", "Abraham Lincoln: Chasseur de vampires") et Phil Burke ("Zombie Town", "Jurassic Commando")... Dans "Sermons" toujours réalisé par Dennie Gordon, le gouverneur John Campbell, joué par Jake Weber ("The Cell", "L'armée des morts", "The Haunting of Molly Hartley", "Hungry Hearts") et sa bande assoient leur autorité, piétinant allégrement la loi à leur profit et bien sûr au détriment de Durant à qui ils comptent bien voler la ville.

Les choses vont aller de plus en plus mal également pour notre Suédois favori et on se demandera bien comment il va réussir à se sortir de cette situation pour le moins délicate, même si on ne doute pas qu'il y arrivera une fois de plus...

Toujours est-il qu'après un début quelque peu faiblard, la série reprend son rythme de croisière avec cet excellent épisode, suivi d'un autre tout aussi bon, "La vie est un mystère" mis en scène par David Straiton ("Charmed", "Star Trek: Enterprise", "Dr House"), dans lequel on découvrira un nouveau personnage haut en couleurs sorti du passé de Cullen Bohannon. Ce personnage, cela sera Sydney Snow, un ancien sudiste interprété par le charismatique Jonathan Scarfe ("Urgences", "Perception"), as de la gâchette à la mentalité très encrée dans les traditions sudistes.

Enfin, dans "Surgi du passé" réalisé par Clark Johnson ("S.W.A.T. unité d'élite", "The Sentinel", "The Shield"), on va faire un retour en arrière et apprendre ce qu'est réellement devenu Elam Ferguson, toujours interprété par le rappeur Common ("Mi$e à prix", "American Gangster", "Terminator Renaissance", "Insaisissables").

Si avec ce sixième épisode, on aura la joie de retrouver ce personnage clé de la série, on retombera malheureusement dans un rythme un peu trop lent, celui des deux premiers épisodes et cela d’autant plus que cet épisode ne se consacrera qu’à ce personnage...

"Tueur d'ours", le septième épisode réalisé par Rod Lurie ("Manipulations", "Renaissance d'un champion", "Chiens de paille") sera un peu du même acabit avec les retrouvailles entre Elam et Cullen. Un épisode assez bouleversant toutefois, mais qu'on aurait espérer beaucoup plus poignant tout de même.

Le huitième épisode, "Adieu mon Ami" réalisé par Michael Nankin ("Battlestar Galactica", "Defiance") ne relèvera pas le niveau de cette saison qui accusera une sérieuse baisse de rythme, malgré des évènements souvent importants qui pourtant auraient dû nous réveiller et attirer notre attention beaucoup plus que cela!

Avec "L'association" et "L'enfer", les neuvième et dixième épisodes respectivement mis en scène par Marvin V. Rush ("Star Trek: Voyager", "Star Trek: Enterprise") et Bill Gierhart ("Torchwood", "Sons of Anarchy", "The Walking Dead"), on sent une certaine montée en puissance au niveau de l'action et le réveil enfin de Bohannon, qu'on aurait aimé tout de même plus spectaculaire...

Tout ça jusqu'à un onzième épisode, "L'opération" réalisé par Seith Mann ("Californication", "Elementary"), totalement halluciné! Assurément l'épisode le plus hard (Non, je vous rassure, il n'y a rien de porno!) et le plus gore de la série! Âmes sensibles s'abstenir!

Un épisode qui verra l'arrivée d'un nouveau personnage, Dandy Johnny Shea, le cousin de Mickey McGinnes, interprété par Andrew Howard ("Abîmes", "I Spit on Your Grave", "Limitless", "Very Bad Trip 2"), exactement le genre de personnage qu'on n'aime pas avoir en face de soi et où on aura également le plaisir de retrouver à travers des flashbacks le personnage du révérend Nathaniel Cole, le père de Ruth, interprété par l'excellent Tom Noonan ("La porte du paradis", "Wolfen", "Le sixième sens", "Heat", "The Pledge", "The House of the Devil"). Ah, le réveil fût long! Mais cela valait le coup!

L'avant-dernier épisode de la saison, "Le choix de Ruth" réalisé par Roxann Dawson ("Cold Case: Affaires classées", "The Good Wife") sera tout le contraire de "L'opération", un épisode au rythme cette fois très lent, sans réellement d'action, mais un rythme toutefois totalement justifié et au final, un épisode poignant et très réussi.

Arrive alors le tout dernier épisode, "En route" réalisé par Adam Davidson ("Grey's Anatomy", "Shark", "Community"), un épisode qu'on aurait aimé explosif, nous laissant dans le désarroi de l'attente de la cinquième saison, mais qui au final s’avérera assez décevant, même s'il nous donnera tout de même envie d'en savoir plus...

Cette quatrième saison de "Hell on Wheels" nous laisse donc quelque peu sur notre faim avec un résultat en demi-teinte alternant le très bon et des épisodes beaucoup trop mous... Attendons maintenant la cinquième saison, en espérant que celle-ci relève le niveau!

La saison 4 de "Hell on Wheels" est sorti 1 juillet 2015 chez Wild Side Vidéo en DVD, Blu-ray et VOD. La version DVD est au format 1.78:1 16/9ème compatible 4/3 avec pistes française et anglaise Dolby Digital 5.1 et sous-titres français, suédois, danois et norvégiens en option. La version Blu-ray est quant à elle au format 1.78:1 16/9ème avec une résolution 1080/24p et de pistes française et anglaise DTS-HD Master Audio 5.1 et sous-titres français optionnels uniquement. Les bonus, communs aux deux versions, se composent des modules promotionnels suivants : "Les nouveaux personnages de la saison 4" (3’24"), "Décors et costumes de la saison 4" (3’55"), "Anson Mount : rétrospective" (1’41"), "Un regard sur la saison 4" (3’12"), "Bienvenue à Cheyenne" (4’27"), "Interpréter le héros d’un western : présentation par Anson Mount" (0’57") et enfin de bandes annonces de l'éditeur. Il est à noter également que des coffrets DVD et Blu-ray regroupant les quatre premières saisons sont également sortis à la même date.

Hell on Wheels : Saison 4

Hell on Wheels : Saison 4
Voir la fiche
Hell on Wheels : Saison 4 (Blu-ray)

Hell on Wheels : Saison 4 (Blu-ray)
Voir la fiche

Permalink 1402 mots par flo001fg Email , 1403 vues • Réagir

Pingbacks:

Cet article n'a pas de Pingbacks pour le moment...

Article précédent: Munich 72 : La critiqueArticle suivant: The Major : La critique

Février 2020
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
 << <   > >>
          1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29  

Le Blog des DVDpasChériens

Les dvdpascheriens ayant la fibre journalistique peuvent participer à ce blog. Sur le thème des DVD, de la HD et de la vente en ligne. On y trouve des critiques, des dossiers, des articles sur les nouveautés ...

Rechercher

Qui est en ligne?

  • Visiteurs: 18

powered by
b2evolution