09.09.15

06:36:08, Catégories: Test / Critique  

Par Flo001fg

Synopsis :

Hercule, fils de Zeus, sauve de la noyade Omphale, la fille de Néméa, la reine de Lydie. Tombé amoureux d’elle, il désire l’épouser. Afin de prouver qu’il est bien le demi-dieu, la reine le charge de ramener un bateau plein d’or englouti sous la mer. Hercule réussit l’épreuve, mais Omphale ne veut pas de lui. Elle imagine alors un stratagème l’obligeant à défier l’homme le plus fort du monde, Samson.

Mon avis :

Après la disparition de l'actrice Laura Antonelli quelques semaines après la sortie de "L'Espion qui venait du surgelé", les décès récents également du réalisateur Alberto de Martino dont Artus Films avait sorti le très sympathique "Le manoir de la terreur" trois mois plus tôt et celui du réalisateur espagnol Vicente Aranda même pas un an après avoir édité "La mariée sanglante", voilà que c'est au tour de l'acteur italien Sergio Ciani de nous quitter en ce 5 septembre 2015, peu de temps après que l'éditeur ait sorti son péplum "Le grand défi : Hercule, Samson, Maciste, et Ursus, les invincibles"... Y aurait-il une malédiction « artussienne » ?

L'acteur Sergio Ciani ("Samson contre Hercule", "Maciste contre Zorro", "Samson contre le corsaire noir", "Maciste contre les hommes de pierre", "Ursus l'invincible"), plus connu sous le pseudonyme d'Alan Steel, ancien lutteur et culturiste, a essentiellement tourné dans les péplums et a notamment été la doublure du mythique Steve Reeves ("Les Travaux d'Hercule", "Les Derniers Jours de Pompéi", "Le Fils de Spartacus").

Il interprète ici un Hercule, certes tout en muscles, mais un peu benêt guidé principalement par sa « bite » (Excusez-moi l'expression, mais c'est un peu ça!) dans un péplum résolument tourné vers la comédie. En effet, Giorgio Capitani ("Chacun pour soi", "L'amour c'est quoi au juste?", "Une langouste au petit déjeuner", "Je hais les blondes"), qui ne devait pas être le réalisateur du film au départ puisque cela aurait dû être Vittorio Cottafavi ("La Vengeance d'Hercule", "Hercule à la conquête de l'Atlantide"), ce qui ne sera d'ailleurs pas vraiment du goût d'Alan Steel, signe avec ce film une véritable comédie péplum qui ne sera à aucun moment à prendre au sérieux.

En fait entre les moments résolument comiques et les nombreuses bagarres, on pense souvent aux films de Bud Spencer et Terence Hill. Côté gros bras, on va être servi dans ce film, puisqu'Alan Steel est ici entouré de trois autres culturistes. Howard Ross ("L'île de l'épouvante", "La louve sanguinaire", "Intérieur d'un couvent", "L'éventreur de New York") interprète ici le personnage de Maciste, alors que Nadir Moretti ("Maciste contre les Mongols", "3 pistole contro Cesare") joue celui de Samson et que le français Yann Larvor ("Le colosse de Rhodes", "Deux romains en Gaule") joue celui d'Ursus.

Ces trois personnages sont ici présentés de façon très caricaturale ; ainsi Maciste sera présenté comme un défenseur de la veuve et de l'orphelin, alors qu'Ursus sera lui présenté comme une brute épaisse faisant régner la terreur autour de lui et Samson comme un coureur de jupons soumis à sa femme Dalila, qui le privera d'ailleurs de sa force en lui coupant les cheveux.

Le personnage de Dalila, jouée par Moira Orfei ("Les amours d'Hercule", "Maciste dans la vallée des lions", "Le triomphe d'Hercule"), ancienne spécialiste des péplums et artiste de cirque, sera l'un des personnages féminins parmi les plus intéressants du film avec notamment Lia Zoppelli ("Les temps sont durs pour les vampires", "Les frères Corses"), qui joue le rôle de la reine Néméa et l'actrice espagnole Elisa Montés ("Django le proscrit", "Erik le Viking", "Texas Adios", "Le retour des sept"), qui joue ici sa fille Omphale, objet de toutes les convoitises.

C'est évidemment cette demoiselle qu'Hercule compte bien épouser, seulement la jeune femme ne l'entend pas de cette oreille et de plus, elle a un autre garçon en vu! Un petit « gringalet » teigneux, interprété par Luciano Marin ("Le géant de Thessalie", "Hercule à la conquête de l'Atlantide"), fils de l'ennemi juré de sa mère.

Parmi le reste du casting, on remarquera la présence de la très belle Hélène Chanel ("Le géant a la cour de Kublai Khan", "Maciste en enfer", "Maciste et les filles de la vallée") dans le rôle de l'Oracle, de Livio Lorenzon ("Hercule contre les tyrans de Babylone", "Le Bon, la Brute et le Truand", "Les quatre de l'Ave Maria") dans le rôle de Lycos, le père d'Inor (Le petit « gringalet » donc!) et Nino Dal Fabbro ("Superman contre les robots", "Lettera aperta a un giornale della sera", "Le nouveau boss de la mafia"), excellent dans le rôle du conseiller de la reine de Lydie.

Autrement le film fonctionne plutôt pas mal, on rigole bien et on peut même dire qu'il a dans l’ensemble fier allure avec des décors et des costumes très réussis...

En plus d’être très plaisant à voir, "Le grand défi" a le mérite de sortir véritablement du lot parmi les péplums transalpins sortis durant les années 50/60, en œuvrant dans la comédie à la limite de la parodie sans jamais toutefois tomber dans le grotesque. A quand un prochain péplum chez Artus? Mais pas de mort cette fois! Promis?

"Le grand défi" est sorti en DVD le 7 avril 2015 chez Artus Films dans une très jolie édition digipack slim présentant le film dans sa version intégrale, au format d'origine respecté 1.85:1 16/9ème compatible 4/3 avec pistes audio française (Certains passages non doublés basculent automatiquement en version originale sous-titrée) et italienne Dolby Digital 2.0 avec sous-titres français amovibles. Comme toujours, l'éditeur nous offre quelques suppléments intéressants avec cette fois une présentation instructive (Même s’il racontera une petite bêtise puisqu’il parlera de Moira Orfei en tant que reine de Lydie au lieu de parler de Dalila!) du film, "Les quatre invincibles", par Michel Eloy, un diaporama d’affiches et de photos et des bandes-annonces de l'éditeur dont celle du film.




Amazon à 14.9€
Fnac à 18.79€
Voir la fiche
Permalink 1065 mots par flo001fg Email , 1338 vues • Réagir

Pingbacks:

Cet article n'a pas de Pingbacks pour le moment...

Article précédent: The Giant Gila Monster : La critiqueArticle suivant: Bad Kids Go to Hell : La critique

Novembre 2019
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
 << <   > >>
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30  

Le Blog des DVDpasChériens

Les dvdpascheriens ayant la fibre journalistique peuvent participer à ce blog. Sur le thème des DVD, de la HD et de la vente en ligne. On y trouve des critiques, des dossiers, des articles sur les nouveautés ...

Rechercher

Qui est en ligne?

  • Visiteurs: 21

powered by
b2evolution