14.07.15

07:15:07, Catégories: Test / Critique  

Titre du film : Goodnight mommy

Réalisateurs : Veronika Franz et Severin Fiala

Année : 2015

Origine : Autriche

Durée : 1h40

Avec : Susanne Wuest (la mère), Lukas Schwarz (Lukas), Elias Schwarz (Elias), etc.

Par Nicofeel

Goodnight mommy est ce que l'on pourrait appeler un film familial, mais nullement à montrer à des enfants ! Il est produit par le cinéaste autrichien Ulrich Seidl et réalisé par sa femme Veronika Franz et son neveu Severin Fiala.
Ce premier long métrage est un thriller qui navigue à l'orée du fantastique. Dans la tradition du cinéma autrichien, c'est-à-dire extrêmement clinique, les deux cinéastes prennent le temps pour poser le contexte et nous décrire un univers particulièrement froid.
L'action se déroule dans une grande maison isolée, au beau milieu d'une forêt. Deux jumeaux s'amusent à des jeux d'enfant tandis que leur mère, la tête recouverte de bandelettes (chirurgie esthétique ? Accident ?) revient à la maison.
Elle se montre très rigoriste envers ses enfants, auxquels elle fixe des règles drastiques. Comme si quelque chose clochait ou comme s'il y avait un problème dans le rapport entre la mère et ses enfants.
On sent clairement qu'il y a un malaise qui est vivace dans cette famille : les enfants ont de plus en plus de mal à supporter leur mère qui de son côté est de plus en plus distante. Comme quoi, malgré sa singularité certaine, ce Goodnight mommy évoque des thématiques que l'on retrouve dans d'autres films du cinéma autrichien, à savoir l'explosion de la cellule familiale. Michael Haneke ou Ulrich Seidl sont d'ailleurs cités en filigranes.

Pendant un bon moment, on ne sait pas trop où veulent nous amener les deux réalisateurs : est-il question d'une disparition ? Y-a-t-il une connotation fantastique avec la mère qui se rend nue en forêt sans raison ? Voilà autant d'éléments qui suscitent l'interrogation du spectateur. Et tout cela est dû à l'atmosphère onirique de cette oeuvre qui balance sans cesse entre réalité et cauchemar. Avec ces deux enfants qui sont omniprésents, on songe également au célèbre Shining de Stephen King. Car la folie guette à tout moment. Il faut manifestement peu de choses pour mettre le feu aux poudres.
Ce n'est que lors de sa deuxième partie que l'on va mieux appréhender ce long métrage et ses multiples questionnements. D'ailleurs, le changement de ton abordé, qui pourra en surprendre plus d'un (même si la révélation finale peut être anticipée), débouche sur une horreur très réaliste et donc d'autant plus terrifiante. Il n'y a pas besoin d'en faire des tonnes dans le gore pour terrifier le spectateur.
L'interprétation des trois acteurs principaux participe amplement à la réussite du film. Tant les deux jumeaux (qui sont réellement jumeaux dans la vie) que l'actrice principale qui a des airs à la Nina Hoss, sont excellents.
Le rythme un peu lent du film pourra rebuter certaines personnes mais si on se laisse porter par l'ambiance étrange et lourde de ce long métrage, on a l'occasion de passer un excellent moment. D'autant que la mise en scène a été très élaborée et que le twist final ou plutôt la révélation, permet (si on ne l'a pas deviné avant) de voir le film sous un jour nouveau. Dès lors, un deuxième visionnage s'avèrera tout à fait opportun.
Sous son titre faussement enfantin (le film débute d'ailleurs par une chanson de Noel en allemand), Goodnight mommy est un thriller malsain, bien tendu par moments et qui peut choquer certains spectateurs par son absence de concession. Ames sensibles s'abstenir.

Permalink 624 mots par nicofeel Email , 797 vues • Réagir

Pingbacks:

Cet article n'a pas de Pingbacks pour le moment...

Article précédent: Monella : La critiqueArticle suivant: Final girl : La critique

Novembre 2019
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
 << <   > >>
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30  

Le Blog des DVDpasChériens

Les dvdpascheriens ayant la fibre journalistique peuvent participer à ce blog. Sur le thème des DVD, de la HD et de la vente en ligne. On y trouve des critiques, des dossiers, des articles sur les nouveautés ...

Rechercher

Qui est en ligne?

  • Visiteurs: 23

powered by
b2evolution