26.05.15

13:53:12, Catégories: Nouveautés, Test / Critique  

Par Flo200

Synopsis :

Une gouvernante et un chauffeur mettent au point un plan machiavélique pour enlever le fils des riches propriétaires pour lesquels ils travaillent. L'opération va s'avérer plus difficile que prévue, le petit Philip venant en effet d'acquérir un mamba noir, le serpent le plus dangereux au monde, après une erreur de livraison. Celui-ci va rapidement se retrouver en toute liberté dans la maison...

Mon avis :

La sublime affiche française de "Venin" signée Michel Landi m'a longtemps fait fantasmer lorsque j'étais gamin. Je collectionnais d'ailleurs ses magnifiques affiches en cartes postales... C'était une autre époque! Eh oui... Y a-t-il encore des mômes de nos jours qui collectionnent les cartes postales d'affiches de films? Sincèrement, j'en doute! En tout cas, on ne peut que regretter que Sidonis Calysta qui édite le film en DVD n'ait pas réutilisé celle-ci pour sa jaquette, car ça aurait eu franchement de la gueule...

A l'origine, c'est Tobe Hooper ("Massacre à la tronçonneuse", "Poltergeist", "Lifeforce") qui devait réaliser "Venin", mais celui-ci quitta le tournage au bout de quelques jours. C'est alors Piers Haggard ("La nuit des maléfices", "The Quatermass Conclusion", "Le complot diabolique du docteur Fu Manchu") qui reprit le flambeau au pied levé et on imagine fort bien que la tâche n'a pas dû être aisée, car il y avait tout de même sur le tournage deux monstres sacrés réputés pour leur côté caractériel...

Gérer Klaus Kinski ("El Chuncho", "Coplan sauve sa peau", "Chacun pour soi", "Le Grand Silence", "Venus in Furs", "La Clinique sanglante", "Aguirre, la colère de Dieu") et ses crises d'hystérie et en même temps Oliver Reed ("Oliver!", "Les Diables", "Dix petits nègres", "Chromosome 3", "Gladiator") au caractère bien trempé également et assez porté sur la boisson, il devait y avoir de quoi s'arracher les cheveux!

Rajouté à cela, la présence d'un mamba noir sur le plateau, serpent réputé pour sa taille et surtout pour sa rapidité et dont le venin est bien évidemment, qui plus est, mortel (nécessitant donc forcément une équipe de spécialistes) et vous aurez une petite idée des difficultés rencontrées par le pauvre réalisateur... Pourtant, celui-ci va très correctement s'en sortir, nous offrant un thriller atypique par son mélange de genres, mêlant à la fois film de prise d'otages et film d'angoisse.

Le film, qui s'inspire au départ de "Des serpents sur vos têtes", un roman d’Alan Scholefield datant de 1977, se passe à Londres, où un jeune garçon, issu d'une famille fortunée et passionné d'animaux, se voit remettre par erreur un mamba noir au lieu du serpent domestique qu'il était censé recevoir et manque de bol total, pendant ce temps ses domestiques organisent son enlèvement dans le but d'obtenir bien évidemment une forte rançon de la part de ses parents, alors en voyage à l'étranger... Eh oui, un véritable chat noir ce môme! Ah oui, car c'est vrai, j'oubliais de vous préciser qu’en plus, il souffre d'asthme!

Enfin, seulement voilà, en raison justement de la présence de ce « vilain » serpent qui va arriver comme un cheveu sur la soupe, les choses ne vont pas vraiment se passer comme prévues pour nos kidnappeurs! Ainsi, après avoir fait une première victime, le mamba noir (...qui, au cas où vous ne le sauriez pas, n’est pas noir! Car cette espèce doit son nom à l’intérieur de sa bouche, qui elle, est de couleur noire!) va trouver refuge dans les conduits d'aération de la maison, se déplaçant dans la demeure un peu comme un certain Klaus Kinski dans "Fou à tuer" (Oui, je sais, le parallèle est un peu particulier!), faisant régner la terreur en attaquant par surprise ses occupants, déjà bien sous tension...

Même si le film ne virera jamais vers l'horreur, contrairement à ce qu'on aurait pu imaginer, le réalisateur arrive tout de même à créer une ambiance angoissante assez réussie et à instaurer un réel suspens.

Évidemment, le casting du film sera l'un de ses atouts principaux, avec donc, en plus des deux stars précédemment citées, Sarah Miles ("The Servant", "Ces merveilleux fous volants dans leurs drôles de machines", "Blow Up", "La fille de Ryan") dans le rôle du docteur Marion Stowe, spécialiste en toxicologie et Susan George ("Les chiens de paille", "Larry le dingue, Mary la garce", "La maison des spectres") dans celui de Louise Andrews, la gouvernante de la maison (pour ce qui est du casting féminin) et Sterling Hayden ("Prince Vaillant", "Johnny Guitare", "L'ultime razzia" "Le parrain") dans le rôle du grand-père et Nicol Williamson ("Excalibur", "La veuve noire", "L'exorciste: la suite", "Spawn") dans le rôle de l'inspecteur William Bulloch (pour le casting masculin!).

Étonnamment, le jeu de Klaus Kinski sera ici assez sobre, à part lors de la scène finale, une très belle scène filmée en partie au ralenti, sur une excellente musique signée Michael Kamen ("Highlander", "L'arme fatale", "Piège de cristal"), où l'acteur s’avère une nouvelle fois remarquable...


Malgré un scénario quelque peu tiré par les cheveux, "Venin" reste un thriller très plaisant à regarder et ayant plutôt bien vieilli, avec qui plus est, un casting qui attirera forcément le cinéphile averti.

"Venin" sort en DVD le 2 juin 2015 chez Sidonis Calysta, dans une édition proposant le film au format 1.85:1 16/9ème compatible 4/3 avec pistes audio française et anglaise Dolby Digital 2.0. Les bonus se composeront d'une galerie photos et de la bande annonce.

Venin (Venom - 1981)

Venin (Venom - 1981)
Amazon à 11.42€
Fnac à 14.29€
Voir la fiche
Permalink 964 mots par flo001fg Email , 1029 vues • Réagir

Pingbacks:

Cet article n'a pas de Pingbacks pour le moment...

Article précédent: Nana, poupée d'amour : La critiqueArticle suivant: Sharktopus : La critique

Novembre 2019
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
 << <   > >>
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30  

Le Blog des DVDpasChériens

Les dvdpascheriens ayant la fibre journalistique peuvent participer à ce blog. Sur le thème des DVD, de la HD et de la vente en ligne. On y trouve des critiques, des dossiers, des articles sur les nouveautés ...

Rechercher

Qui est en ligne?

  • Visiteurs: 18

powered by
b2evolution