12.05.15

06:40:51, Catégories: Nouveautés, Test / Critique  

Par Flo001fg

Synopsis :

Romain a 23 ans. Il aimerait être écrivain mais, pour l'instant, il est veilleur de nuit dans un hôtel. Son père a 62 ans. Il part à la retraite et fait semblant de s'en foutre. Son colocataire a 24 ans. Il ne pense qu'à une chose : séduire une fille, n'importe laquelle et par tous les moyens. Sa grand-mère a 85 ans. Elle se retrouve en maison de retraite et se demande ce qu'elle fait avec tous ces vieux. Un jour son père débarque en catastrophe. Sa grand-mère a disparu. Elle s'est évadée en quelque sorte. Romain part à sa recherche, quelque part dans ses souvenirs...

Mon avis :

Sorti dans les salles tout juste une semaine après l'attentat qui toucha la rédaction du journal Charlie Hebdo, "Les souvenirs" a malgré tout remporté un franc succès, le public ayant probablement eu besoin d'ondes positives, alors qu'en cette période de troubles il était naturellement à craindre que le public déserte les salles obscures...

Pour son troisième long-métrage en tant que réalisateur, ex-Robins des Bois adapte le roman "Les souvenirs" de David Foenkinos, à qui on doit déjà le film "La délicatesse" adapté de son propre roman. Jean-Paul Rouve ("Sans arme, ni haine, ni violence", "Quand je serai petit") nous offrent là une adaptation très libre, mais créée sous l'impulsion de son auteur, qui a réécrit l'histoire avec le comédien/cinéaste apportant à cette adaptation de nouveaux personnages et de nouvelles situations, ainsi qu'une structure narrative très différente.

"Les souvenirs" est vraiment un film délicieux, sensible, parfois touchant, souvent drôle, un film proche des gens, de la vie de tous les jours. Qui n'est pas concerné en effet de nos jours par la vieillesse, les problèmes de santé de nos parents ou grands-parents et par les choix difficiles que l’on doit prendre dans ces cas-là ? Et puis, le film est également le portrait très juste d’une jeunesse actuelle confrontée au chômage, vivant de petits boulots, souvent aux crochets des parents et la plus part du temps en colocation...

Et pour illustrer ce film intergénérationnel magnifiquement bien écrit, il fallait des acteurs d'exception. Cela va être notamment le cas, avec un Michel Blanc ("Les bronzés", "Marche à l'ombre", "Grosse fatigue") à l'interprétation toujours très juste dans le rôle d’un nouveau retraité qui n’arrive pas à comprendre le mal être de sa femme, interprétée par Chantal Lauby ("La cité de la peur", "Didier", "Qu'est-ce qu'on a fait au Bon Dieu?"), lassée de la routine qui s'est installée dans leur couple.

Cela sera également le cas avec une Annie Cordy ("Le passager de la pluie", "La rupture", "Le chat") absolument incroyable et profondément touchante dans le rôle de cette vieille dame que ses enfants vont placer dans une maison de retraite contre son gré. Quant au jeune Mathieu Spinosi ("Neuilly sa mère!", "Clem", "Les nuits d'été"), il campera le fils et petit-fils idéal, celui que tout le monde rêverait d'avoir, interprétant avec beaucoup de naturel ce jeune homme à la recherche de l’Amour! Un amour qu’il trouvera indirectement grâce à sa grand-mère et aux conseils d’un caissier de station-service.

Constamment le film oscillera entre émotion et humour, avec de nombreuses scènes très drôles apportées par d'excellents personnages secondaires comme la directrice de la maison de retraite, jouée par Audrey Lamy ("Scènes de ménages", "Tout ce qui brille", "La belle et la bête"), qui semble se croire dans un club de vacances, le peintre amateur au talent plus que douteux, interprété par Jacques Boudet ("L'important c'est d'aimer", "Une étrange affaire", "Père et Fils"), le caissier de la station-service donc, qui lui a réponse à tout, le patron d'hôtel, joué par le réalisateur en personne, qui engage le jeune Romain plus pour lui tenir compagnie que par réel besoin ou encore Karim, le colocataire, joué par William Lebghil ("Soda"), dragueur maladroit...

Avec beaucoup de simplicité et de tendresse, et même un brin de mélancolie, Jean-Paul Rouve arrive à nous faire aimer ses personnages même s'ils n'ont rien d'exceptionnels. Ce sont des monsieur et madame tout le monde et c'est justement parce qu'ils nous ressemblent tant qu'on les appréciera probablement autant...

"Les souvenirs" est un film qui donne du baume au cœur et qui nous fait tout simplement apprécier la vie en nous sortant de notre quotidien, sans pour autant réellement nous en faire sortir.

"Les souvenirs" sort le 20 mai 2015 en DVD, Blu-ray et VOD chez TF1 vidéo. L'édition DVD nous proposera le film au format respecté 2.35:1 16/9ème compatible 4/3 avec piste audio française Dolby Digital 5.1, alors que l'édition Blu-ray, elle, proposera le film au format 2.35:1 16/9ème avec une résolution de 1080p AVC avec piste audio française dts-HD Master Audio 5.1. Au niveau des bonus, on aura le droit à un très intéressant entretien avec David Foenkinos et Jean-Paul Rouve par Christophe Carrière (35’), au clip de Julien Doré "Que reste-t-il de nos amours ?" et à 7 scènes coupées (8'30") très sympathiques et à des bandes annonces de films de l'éditeur avant le menu. Il est à noter enfin que ces deux éditions disposent de l'audiodescription, des sous-titres pour sourds et malentendants et de sous-titres anglais.

Les Souvenirs

Les Souvenirs
Amazon à 3.89€
Voir la fiche
Les souvenirs (Blu-ray)

Les souvenirs (Blu-ray)
Amazon à 2.89€
Voir la fiche

Permalink 917 mots par flo001fg Email , 1389 vues • Réagir

Pingbacks:

Cet article n'a pas de Pingbacks pour le moment...

Article précédent: Mort ou vif... de préférence mort : La critiqueArticle suivant: La maison des phantasmes : La critique

Août 2020
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
 << <   > >>
          1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
31            

Le Blog des DVDpasChériens

Les dvdpascheriens ayant la fibre journalistique peuvent participer à ce blog. Sur le thème des DVD, de la HD et de la vente en ligne. On y trouve des critiques, des dossiers, des articles sur les nouveautés ...

Rechercher

Qui est en ligne?

  • Visiteurs: 22

powered by
b2evolution