09.04.15

07:23:46, Catégories: Test / Critique  

Titre du film : Les enquêtes du département V : miséricorde

Réalisateur
: Mikkel Norgaard

Date de sortie : le 27 mars 2015 en VOD

Origine : Danemark

Durée
: 1h37

Avec : Nikolaj Lie Kaas (Carl Morck), Fares Fares (Hafez El-Hassad), Sonja Richter (Merete Lyngaard), etc.

Par Nicofeel

Alors que le second volet des enquêtes du département V sort le mercredi 8 avril au cinéma, le premier volet, Les enquêtes du département V : miséricorde, n'est sorti que par le biais de la VOD le 27 mars 2015.
C'est pas grave, ça a tout de même permis de découvrir ce film depuis son salon et de prendre connaissance des personnages principaux de cette saga. On a principalement deux personnages dans le film : Carl Morck, un policier extrêmement motivé et intransigeant, qui a été mis au placard suite à une bavure qui a coûté la vie à un de ses collègues et qui en a rendu infirme un autre.
Sauf que ce placard, c'est la création du département V, où le policier doit archiver des vieux dossiers. Évidemment, Carl Morck n'a absolument pas envie de rester à faire juste du travail de bureau.
Il est ainsi intrigué par la disparition d'une femme politique, Merete Lyngaard, il y a quelques années. Il décide alors d'ouvrir à nouveau l'enquête, à l'insu de ses supérieurs hiérarchiques. Pour cela, il est aidé de son nouvel assistant, Hafez El-Hassad.
Ne rêvons pas trop, même si Les enquêtes du département V a rencontré un immense succès au Danemark, son pays d'origine, ce premier opus est à peine plus intéressant que les nombreuses séries télévisées qui inondent le petit écran depuis de nombreuses années. On pourrait même y voir une sorte de sous-Millénium.
D'autant que le scénario du film est tout de même assez convenu et on devine assez aisément comment tout cela va sûrement finir.

Malgré son scénario manquant singulièrement d'originalité, ce long métrage dispose tout de même de quelques points positifs qui peuvent le rendre sympathique.
On a d'abord la relation entre les deux personnages principaux qui n'est pas piquée des hannetons. Carl et Hafez sont carrément très différents. Le premier est souvent pessimiste, rien ne lui fait vraiment plaisir (il faut dire qu'il est sacrément marqué par sa bévue qui a coûté cher à deux de ses camarades), il est très vindicatif et pugnace, son truc étant clairement d'aller de l'avant, et de se moquer de toutes les pesanteurs administratives. Il n'en fait qu'à sa tête et est solitaire. A l'inverse, on a Hafez qui est une bonne pâte, toujours positif et prêt à rendre service. Le temps pour les deux de s'apprivoiser va prendre un certain moment.
Évidemment, en dépit de son scénario balisé, l'histoire se suit tout de même agréablement. L'enquête est menée avec un rythme prenant et avec parcimonie le réalisateur donne les clefs de l'intrigue (bon, qui n'est pas très difficile à deviner, mais quand même !). Nos deux compères vont interroger des personnes qui gravitent autour de la personne disparue – que ce soit son frère autiste ou des individus ayant été dans le même congrès, lors duquel elle a disparu. On comprend rapidement qu'elle est retenue en captivité depuis de nombreux mois. L'intérêt principal est donc de savoir pourquoi elle a été enlevée et évidemment par qui.
Les scènes d'action sont bien peu nombreuses dans ce film, le réalisateur privilégiant clairement l'aspect psychologique et le fait de donner une atmosphère particulière à l'ensemble.
Au niveau de la distribution, les deux acteurs principaux ne sont pas géniaux mais ils ont le mérite de faire le job, ce qui n'est pas si mal.
La mise en scène est assez impersonnelle et aurait pu être faite par n'importe quel cinéaste.
Au final, Les enquêtes du département V : miséricorde est le premier volet de cette saga. C'est nullement honteux, mais cela s'oublie rapidement en raison d'un scénario bien trop quelconque et de l'absence de scènes réellement marquantes.

Permalink 716 mots par nicofeel Email , 808 vues • Réagir

Pingbacks:

Cet article n'a pas de Pingbacks pour le moment...

Article précédent: Critique cinéma : Bloodlust zombiesArticle suivant: The Revenants : La critique

Décembre 2019
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
 << <   > >>
            1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31          

Le Blog des DVDpasChériens

Les dvdpascheriens ayant la fibre journalistique peuvent participer à ce blog. Sur le thème des DVD, de la HD et de la vente en ligne. On y trouve des critiques, des dossiers, des articles sur les nouveautés ...

Rechercher

Qui est en ligne?

  • Visiteurs: 23

powered by
b2evolution