01.04.15

05:30:00, Catégories: Nouveautés, Test / Critique  

Par Flo200

Synopsis :

Les parents du jeune Chris meurent au moment du passage de la Comète de Halley. Onze ans plus tard, une nouvelle comète passe près de la Terre. Autour de Chris, les gens commencent à agir d’étrange manière. Les comportements deviennent de plus en plus violents. En une terrible nuit, le chaos s’installe.

Mon avis :

Comme de nombreuses autres petites productions indépendantes françaises (Je pense à des films comme "Calibre 9" de Jean-Christian Tassy, "Résonnances" de Philippe Robert, "Last Caress" de François Gaillard ou encore "The Cross Roads" de David Aboucaya), "Dead Shadows" semble avoir eu beaucoup de difficultés à se faire distribuer en vidéo chez nous. Et je ne parle même pas de sortie en salle, car là, c’était carrément mission impossible! Pourtant cela fait belle lurette qu’on trouve le film dans divers autres pays, notamment en Allemagne où il a même eu les honneurs d'une édition Blu-ray 3D, ce qui, il faut l’avouer, est loin d'être un gage de qualité, car nos chers voisins allemands font vraiment du grand n'importe quoi à ce niveau là! Toujours est-il que grâce à Rimini Editions, nous allons enfin pouvoir le découvrir en France...

A l'origine, David Cholewa, réalisateur entièrement autodidacte, avait dans l'idée de réaliser et d'auto-produire un court métrage fantastico-horrifique se déroulant essentiellement en huis clos. Puis au fur et à mesure de l'arrivée de fonds supplémentaires, celui-ci est devenu un moyen, puis un long métrage avec des idées toujours plus ambitieuses... Cela demeure toutefois un tout petit budget et cela se ressentira surtout au niveau de certains effets spéciaux, ce qui n'empêche pas le film d'être plutôt sympathique et attachant.

Attachant notamment grâce au capital sympathie qu'apporte le jeune acteur principal, Fabian Wolfrom ("Bis"), dont c'était le premier long métrage et pour lequel on aura immédiatement de l'empathie. Niveau casting, si Blandine Marmigère ("Le monde doit m'arriver?") et John Fallon ("Alone in the Dark", "Saw II", "100 Feet", "Death Race") rempliront correctement leur rôle, on remarquera surtout quelques petits rôles marquants interprétés par des actrices à la fois talentueuses et charismatiques comme Baya Rehaz ("Il reste du jambon?", "La vie d'Adèle", "Afflicted"), Johanna Seror ("Comme les 5 doigts de la main") et Dominique Maud qui par son simple regard est carrément flippante!

C'est avec plaisir qu'on retrouve autrement Rurik Sallé ("Eject", "Die Die My Darling", "Le réserviste", "The ABCs of Death"), excellent en dealer un peu looser, mais à mon avis quelque peu sous-exploité au niveau des combats, car le bonhomme a des capacités dans ce domaine qui mériteraient d'être bien plus mises en valeur.

Malgré son manque d'expérience dans la mise en scène, David Cholewa s’en sort très bien et a parfaitement réussi à créer une ambiance apocalyptique crédible. Il a d'ailleurs le mérite également d'avoir su s'entourer de personnes talentueuses. En grand fan de John Carpenter, il a réussi par exemple à s'adjoindre les services de l'un de ses fidèles collaborateurs en la personne d'Alan Howarth ("New York 1997", "Halloween II", "Christine", "Prince des ténèbres") qui a ici réalisé le mixage sonore du film.

De même la musique a été composée par Kevin Riepl ("Lost Boys: The Tribe", "The ABCs of Death", "Cabin Fever: Patient Zero") et les effets de maquillage sont l’œuvre du talentueux David Scherer ("Ouvert 24/7", "Psychoprotoplasmes", "The Theatre Bizarre", "Thanatomorphose", "Horsehead").

On remarquera également que le montage du film a été assuré par les deux réalisateurs de "Dark Souls", César Ducasse et Mathieu Peteul, avec qui d'ailleurs le réalisateur a d'autres projets...

Concernant le film, il est difficile de ne pas penser de par les créatures extraterrestres du film à H. P. Lovecraft, pourtant le jeune réalisateur a plutôt pensé à l'univers dessiné par le génial dessinateur italien Paolo Eleuteri Serpieri et plus particulièrement à "Morbus Gravis", le premier tome de sa série "Druuna" (Allez savoir si ce dernier n'avait pas pensé lui-même à Lovecraft!).

Par contre, au niveau du scénario, écrit par Vincent Julé, on pourra tout de même reprocher, outre sa simplicité et le fait que cela parte un peu dans tous les sens, la présence de certaines scènes pouvant paraître quelque peu inutiles, mais cela est certainement dû au fait que le film soit passé d'un projet de court métrage à un long.

Certaines scènes enfin régaleront les amateurs de films de genre et autres pellicules déviantes, comme la scène de viol assez crade où une jolie jeune femme se fait prendre de force par un alien ou encore la scène avec la femme araignée.

Alors même si ce premier film est bien entendu loin d’être parfait, il est dans l’ensemble bien fun et surtout fort attachant...

"Dead Shadows" sort officiellement le 7 avril 2015 chez Rimini Editions en DVD et Blu-ray. L'édition DVD nous propose le film au format 2.35:1 16/9ème compatible 4/3 avec pistes audio française Dolby Digital 2.0 & 5.1, alors que le Blu-ray, lui, est au format 2.35:1 16/9ème avec une résolution de 1080p et pistes audio française dts-HD Master audio 5.1 & Stéréo PCM. Côté bonus, l'éditeur nous gâte avec une interview assez curieuse de David Cholewa où celui-ci se lève à chaque fin de réponse et revient s'assoir à chaque début de question, un making of, un module sur les effets spéciaux, deux scènes contenant des effets spéciaux différents de la version définitive, une scène non finalisée contenant également des SFX inédits, la présentation du film lors de l’Étrange Festival, une interview de l'équipe du film faite également lors du festival, le film annonce et le teaser.

Sachez également que le réalisateur David Cholewa sera le samedi 4 avril 2015 à la boutique Metaluna Store (7, rue Dante - 75005 - Paris) pour une séance de dédicaces, accompagné d’une partie de l’équipe du film (Fabian Wolfrom, John Fallon, Rurik Sallé et le co-monteur César Ducasse...).

Dead shadows

Dead shadows
Voir la fiche
Dead shadows (Blu-ray)

Dead shadows (Blu-ray)
Fnac à 26.19€
Voir la fiche

Permalink 1048 mots par flo001fg Email , 1601 vues • Réagir

Pingbacks:

Cet article n'a pas de Pingbacks pour le moment...

Article précédent: Open Grave : La critiqueArticle suivant: Le Manoir de la terreur : La critique

Novembre 2019
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
 << <   > >>
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30  

Le Blog des DVDpasChériens

Les dvdpascheriens ayant la fibre journalistique peuvent participer à ce blog. Sur le thème des DVD, de la HD et de la vente en ligne. On y trouve des critiques, des dossiers, des articles sur les nouveautés ...

Rechercher

Qui est en ligne?

  • Visiteurs: 80

powered by
b2evolution