26.03.15

05:30:00, Catégories: Nouveautés, Test / Critique  

Par Flo200

Synopsis :

Après les terribles événements qui ont ravagé l’immeuble de Barcelone, une unité d’élite est envoyée pour mettre un terme au chaos. Seule une survivante est retrouvée : la journaliste Ángela Vidal. Mise en quarantaine pour subir une batterie de tests et coupée du monde dans un quartier de haute sécurité, les médecins vont tenter de découvrir l’origine du mal. Le compte à rebours est lancé...

Mon avis :

Après avoir travaillé main dans la main pour les deux premiers volets de la saga "[●REC]", Paco Plaza ("Les Enfants d'Abraham", "L'Enfer des loups") et Jaume Balagueró ("La Secte sans nom", "Darkness", "Fragile", "Malveillance") ont ensuite décidé de se retrouver seuls aux commandes des deux épisodes suivants ; Plaza s'est donc occupé dans un premier temps de "[●REC]3 Génesis", le troisième volet complètement fou et débridé se passant avant les faits survenus dans le premier film et Balagueró s'est donc occupé de "[●REC]4 Apocalypse", se déroulant lui juste après les faits s'étant déroulés dans [●REC]2...

Contrairement à "[●REC]3 Génesis", où Paco Plaza avait choisi un ton résolument fun, voir assez comique par moments, avec tout de même une bonne dose d'hémoglobine (L'un n'empêche pas l'autre d'ailleurs!), Jaume Balagueró, a lui choisi de rester dans la lignée des deux premiers volets, reprenant l'action au moment où s'était terminé l'action du deux, mais en abandonnant quasiment complètement cette fois le fait que cela soit filmé en caméra subjective (Seules subsistent quelques images tirées des caméras de sécurité!).

On retrouve immédiatement le personnage d'Ángela Vidal, toujours interprétée par Manuela Velasco ("La Loi du désir", "[●REC]", "La chica de ayer", "Amigos..."), là où on l'avait laissée, mais pour une courte durée puisque celle-ci, ainsi que d'autres survivants de l'immeuble et du mariage vont se retrouver en quarantaine sur un cargo transformé en laboratoire.

Après une mise en place assez longue (environ une demi-heure), on va rentrer dans le vif du sujet avec des infectés toujours aussi réussis et impressionnants et des scènes d'action toujours très efficaces et violentes. En fait, les principaux éléments ayant fait le succès de la saga seront bien là, claustrophobie comprise, en revanche la peur sera elle beaucoup moins présente...

On aura en effet plus l'impression de regarder un film d'action qu'un film d'horreur, malgré la présence d'infectés bien repoussants et de quelques scènes assez gores. La tension sera moins efficace et on sursautera également nettement moins! Pourtant, ce dernier volet comporte quelques idées assez sympathiques comme par exemple lorsque certains protagonistes utiliseront un moteur hors-bord pour combattre les infectés...

Mais le film manquera tout de même un peu de rythme et surtout les personnages seront pour la plus part quasi transparents, ce qui fait qu'on ne s'attachera réellement à aucun d'entre eux en dehors peut-être du personnage de Nic, joué par Ismael Fritschi ("Al final todos mueren"). Même le personnage d'Ángela Vidal, pourtant présent dans les deux premiers volets, ne suscitera que peu d'intérêt!

Quel dommage que Balagueró n'ait pas réussi à nous offrir un épisode final un peu plus spectaculaire! Car en titrant son film "[●REC]4 Apocalypse", on était quand même en droit de s'attendre à une invasion de zombies, non? Mais forcément en plaçant l'action sur un cargo, c’était un peu trop limité! Heureusement, la toute dernière partie sera un peu plus haletante avec une petite horde d'infectés bien énervés qu'on aurait bien voulu apercevoir avant!

Le film se suit toutefois avec plaisir, même si on pourra également déplorer une incohérence quelque peu dommageable à l’histoire... Il faut dire aussi que le film a quand même de la gueule grâce notamment du travail du chef opérateur, Pablo Rosso ("Les enfants d'Abraham", "Saint Ange", "Malveillance") à qui on doit la photographie de toute la saga.

La saga "[●REC]" se termine donc sur un épisode plus faible que les autres, sans pour autant être une catastrophe, loin de là! Espérons simplement qu'ils ne décident pas d'en faire un cinquième, car le dernier plan pourrait alors laisser imaginer le pire! Quoique... cela pourrait être fun!

"[●REC]4 Apocalypse" est sorti le 25 mars 2015 chez Wild Side Vidéo en DVD collector, Blu-ray et VOD. La version DVD nous propose le film au format 2.40:1 16/9ème compatible 4/3 avec pistes audio françaises dts Digital Surround 5.1 et Dolby Digital 2.0 et espagnole Dolby Digital 5.1. La version Blu-ray, elle, est au format 2.40:1 16/9ème avec une résolution de 1080/24p et pistes audio française dts-HD Master Audio 5.1 et espagnole dts-HD Master Audio 7.1. Il est à noter que les deux formats contiennent l'audiodescription pour aveugles et malvoyants et des sous-titres français pour sourds et malentendants.

Les bonus, communs aux deux éditions, se composent d'un making of et de la bande annonce (placés sur le premier DVD pour la version DVD) et du très sympathique film documentaire "Why horror?" de Nicolas Kleiman et Rob Lindsay (placés sur le second DVD pour la version DVD), où un fan de films d'horreur, en l’occurrence Tal Zimerman, s'interroge, comme la plus part d'entre nous, sur les origines de sa fascination pour tout ce qui est horrible et provoque la peur. Pour cela, il ira à la rencontre de nombreux réalisateurs, acteurs et autres intervenants comme John Carpenter ("La nuit des masques", "The Thing", "Vampires"), George A. Romero ("La nuit des morts-vivants", "Creepshow", "La part des ténèbres"), Alexandre Aja ("Haute tension", "La colline a des yeux", "Mirrors"), Eli Roth ("Cabin fever", "Hostel", "The Green Inferno"), Ben Wheatley ("Kill List", "Touristes", "English Revolution"), Álex de la Iglesia ("Le jour de la bête", "Crimes à Oxford", "Balada Triste"), les Soska sisters ("American Mary", "See No Evil 2"), Don Coscarelli ("Phantasm", "Bubba Ho-Tep") ou encore la sublime Barbara Crampton ("Re-Animator", "From beyond", "You're Next"), afin d'essayer de trouver des réponses à ses questions. Alors si comme lui et comme moi d'ailleurs, beaucoup de gens de votre entourage se demandent si vous êtes bien normal, évitez-vous une séance de psychanalyse en regardant ce film!

Il est à noter également que la saga est également ressortie pour l’occasion en coffret DVD et en coffret Blu-ray.

[REC] 4 : Apocalypse / 2 DVD

[REC] 4 : Apocalypse / 2 DVD
Amazon à 8.99€
Fnac à 11.29€
Voir la fiche
[REC] 4 : Apocalypse (Blu-ray)

[REC] 4 : Apocalypse (Blu-ray)
Amazon à 12.59€
Fnac à 19.71€
Voir la fiche




Fnac à 24.9€
Amazon à 24.9€
Voir la fiche

Permalink 1074 mots par flo001fg Email , 933 vues • Réagir

Pingbacks:

Cet article n'a pas de Pingbacks pour le moment...

Article précédent: Puzzle : La critiqueArticle suivant: The Signal : La critique

Août 2019
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
 << <   > >>
      1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30 31  

Le Blog des DVDpasChériens

Les dvdpascheriens ayant la fibre journalistique peuvent participer à ce blog. Sur le thème des DVD, de la HD et de la vente en ligne. On y trouve des critiques, des dossiers, des articles sur les nouveautés ...

Rechercher

Qui est en ligne?

  • Visiteurs: 23

powered by
b2evolution