19.03.15

08:06:56, Catégories: Nouveautés, Test / Critique  

Par Flo200

Synopsis :

Fille d’une grande lignée de Maitres Sushi, Keiko est élevée dans la pure tradition familiale pour prendre le relais de ses illustres aïeux. Lasse d’un entrainement âpre à la découpe de sashimis, elle décide de s’enfuir pour échapper à son destin. Trouvant refuge dans la cuisine d’une petite auberge, Keiko doit faire face à des hordes de sushis cannibales. Face à ses propres démons et une destinée qui la poursuit, la jeune fille n’a plus le choix et doit désormais achever les poissons morts par la lame de son Ghinzu le plus aiguisé! Noburo Igushi, le roi du gore japonais se met à table et concocte son menu le plus délirant, à base de sushis tueurs impitoyables cuisinant la jeune prodige des arts-martiaux Rina Takeda. De l’action menée à cent à l’heure, des idées complétement folles : un festin sanglant et hilarant qui comblera l’appétit des plus affamés.

Mon avis :

Si vous aviez comme une envie de manger japonais, un petit conseil, évitez de regarder juste avant "Dead Sushi", car cela risquerait franchement de vous couper l’appétit... En même temps, le regarder juste après, cela semble également être une très mauvaise idée, car vous risqueriez de vous précipiter aux toilettes directement!

Ce monument du mauvais goût est l’œuvre de Noboru Iguchi ("The Machine Girl", "Robo-geisha", "The ABCs of Death", "Tomie Unlimited"), qui après "Zombie ass" enfonce le clou en signant un nouvel OFNI (Objet filmique non identifié) complètement barré et délirant ne faisant jamais dans la demi-mesure. Le réalisateur cumule une fois de plus un nombre hallucinant d'idées complètement folles, transformant notamment ses sushis tueurs, en nunchaku, en lance-flammes ou encore en destroyer... Eh oui, comme on s’en doute, c’est du grand, grand n’importe quoi!

Ce "Dead Sushi" est par contre quelque peu inégal, alternant humour au raz des pâquerettes très pipi/caca, assez lourdingue il faut bien l’avouer et humour beaucoup plus fin (Si je peux m’exprimer ainsi!) comme cette scène très amusante où Asami ("The Machine Girl", "Robo-geisha", "Gothic & Lolita Psycho", "Gun Woman") exécute une danse de robot. Le film pêche également par des effets spéciaux numériques pas toujours très convaincants, voir assez laids pour certains ; le manque de moyens se faisant alors pas mal ressentir!

En revanche les effets de maquillages de Yoshihiro Nishimura ("Tokyo Gore Police", "Vampire Girl vs Frankenstein Girl", "Mutant Girls Squad", "Helldriver", "The ABCs of Death") fonctionnent eux plutôt bien, mais on n’en attendait pas moins de sa part!

Il y a donc un déséquilibre constant durant tout le film, ainsi que quelques longueurs faisant qu'on décrochera quelque peu par moments, mais ce genre de films est bien entendu avant tout destiné à un certain public assez tolérant quant à ce type d’imperfections, recherchant principalement du gore et des idées complètement farfelues et déviantes.

C’est évidemment un film qui ne sera pas à mettre entre toutes les mains, car ça éclabousse quand même pas mal!On peut par contre se demander légitimement à quoi Noboru Iguchi carbure, car pour pondre autant d’idées complètement barrées, comme par exemple créer un monstre à tête de thon armé d’une hache, il faut, à mon avis, ne pas très être net dans sa tête!

Comme dans la quasi-totalité des films de ce style, celui-ci met en scène une redoutable combattante ultra sexy apportant un côté presque féministe au film. Ici c’est la jeune Rina Takeda ("High Kick Girl!", "Karate Girl"), qui endosse ce rôle et elle remplit d’ailleurs très correctement son rôle, mais c'est quand même Asami qui tirera le plus son épingle du jeu avec des mimiques vraiment excellentes...

Même si ce "Dead Sushi" ne sera pas le meilleur film de son réalisateur et qu’il pâtit quelque peu d’effets numériques assez cheap et de quelques baisses de rythmes, il devrait tout de même satisfaire pleinement les amateurs du genre, ne serait-ce que pour ses idées complètements folles et sa bonne dose d’hémoglobine!

"Dead sushi" est sorti le 3 mars 2015 en DVD et en Blu-ray chez Elephant Films. Le DVD nous propose le film au format d'origine 16/9ème compatible 4/3 avec pistes audio française et japonaise Dolby Digital 2.0, alors que le Blu-ray est quant à lui également au format d'origine respecté 16/9ème, mais avec un encodage 1080p et des pistes audio française et japonaise dts-HD Master Audio 2.0. Les bonus du DVD se composent d'un texte de présentation du film par Yannik Vanesse, chef de la rubrique du site eastasia.fr, une galerie d'images et des bandes annonces de la collection Sushi Typhoon, alors que le Blu-ray se limite uniquement à la galerie d'images et aux bandes annonces de la collection.

Dead sushi

Dead sushi
Fnac à 22€
Voir la fiche
Dead sushi (Blu-ray)

Dead sushi (Blu-ray)
Amazon à 18.09€
Fnac à 26.22€
Voir la fiche

Permalink 845 mots par flo001fg Email , 1322 vues • Réagir

Pingbacks:

Cet article n'a pas de Pingbacks pour le moment...

Article précédent: Les mâchoires infernales : La critiqueArticle suivant: Une femme disparaît : La critique

Août 2019
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
 << <   > >>
      1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30 31  

Le Blog des DVDpasChériens

Les dvdpascheriens ayant la fibre journalistique peuvent participer à ce blog. Sur le thème des DVD, de la HD et de la vente en ligne. On y trouve des critiques, des dossiers, des articles sur les nouveautés ...

Rechercher

Qui est en ligne?

  • Visiteurs: 38

powered by
b2evolution