26.02.15

09:21:15, Catégories: Nouveautés, Test / Critique  

Par Flo001fg

Synopsis :

Kolia habite une petite ville au bord de la mer de Barents, au nord de la Russie. Il tient un garage qui jouxte la maison où il vit avec sa jeune femme Lylia et son fils Roma qu’il a eu d’un précédent mariage. Vadim Cheleviat, le maire de la ville est bien décidé à s’approprier, de gré ou de force, le terrain de Kolia, sa maison et son garage. Mais ce dernier ne peut pas supporter de perdre tout ce qu’il possède, non seulement le terrain mais aussi la beauté qui l’entoure depuis sa naissance. Face aux intimidations de l’homme politique, il fait appel à Dmitri, son vieil ami devenu avocat à Moscou. Alors Vadim Chelevia devient plus agressif.

Mon avis :

Contrairement à ce que pourrait laisser supposer le titre et l'affiche du film, il ne sera pas vraiment question dans "Léviathan" d'un monstre marin, même si effectivement le squelette d'un cétacé assez imposant sera bien présent sur la plage longeant le terrain tant convoité du film et même si un prête orthodoxe évoquera à un moment le terrible monstre de la mythologie phénicienne présent dans la Bible. En fait, comme dans l’œuvre éponyme du philosophe anglais Thomas Hobbes, il sera plus ici question d'une métaphore désignant l'État, du moins le pouvoir représenté dans le film par le Maire et par la justice de toute évidence corrompue...

Depuis son premier long métrage, Andreï Zviaguintsev ("Le Retour", "Le Bannissement", "Elena") ne cesse de remporter des prix dans les plus prestigieux festivals du monde entier, ses trois derniers films ont notamment été à Cannes où "Elena" a remporté le Prix spécial du jury de la sélection « Un certain regard » et "Léviathan", en compétition officielle, a quant à lui reçu le Prix du scénario...

Le réalisateur nous livre un film âpre et violent où la violence ne sera jamais réellement montrée. Ainsi les actes violents seront le plus souvent filmés hors champ, Andreï Zviaguintsev préférant nous montrer la beauté des paysages à travers de longs plans contemplatifs, le tout porté par la sublime musique composée par Philip Glass ("Hamburger Hill", "Candyman", "The Hours", "L'illusionniste"), plutôt que de nous montrer de façon frontale la violence qui règne dans cet environnement glacial, mais absolument magnifique du nord de la Russie.

En revanche, cela ne l'empêchera pas de dresser par ailleurs un portrait très sombre de la société russe en dénonçant notamment la corruption qui y règne, le penchant également pour la boisson de ses compatriotes et la violence qui en découle notamment envers les femmes et les enfants. Le réalisateur en profitera également pour s'en prendre aux dirigeants russes lors d'une scène où les hommes, partis faire du tir à la campagne, vont remplacer les bouteilles qui leur servaient de cibles par des portraits des anciens dirigeants...

"Léviathan" est un drame qui vire à la tragédie, où un homme vivant dans une maison en bord de mer avec son fils et sa nouvelle compagne, menacés d'expropriation par l’administration locale, fait appel à un ami avocat de Moscou ayant des relations pour les défendre contre les poursuites d'un Maire corrompu abusant de son pouvoir à des fins personnelles...

Le cinéaste retrouve ici une nouvelle fois la très belle Elena Lyadova ("Elena"), qui interprète le rôle de Lilya, la compagne de Kolya, le personnage central du film. Ce dernier est interprété par Aleksey Serebryakov ("Le 9ème escadron", "Code apocalypse"), dont la descente en enfer sera rendue d'autant plus crédible que celui-ci sera décrit comme un homme rude et pas forcément toujours très sympathique, se réfugiant dans l'alcool pour affronter ses problèmes.

Les différents personnages du film font tous plus vrais que nature, quitte à en être presque caricaturaux comme c’est le cas de Roman Madyanov ("12") dans le rôle du Maire, un être sans foi ni loi, violent et alcoolique, mais surtout ivre de pouvoir.

Le casting est dans sa globalité de qualité, avec des acteurs tous convaincants et parfaitement choisis pour leur rôle, comme par exemple Vladimir Vdovichenkov ("Taras Bulba", "360", "War Zone") dans le rôle de l'ami avocat. Heureusement d’ailleurs, car quasiment chaque personnage a ici son importance. Une importance qui ne se révèle d’ailleurs pas de suite.

La mise en scène de Andreï Zviaguintsev est impeccable, mise en valeur par une très belle photographie signée par son chef opérateur attitré Mikhail Krichman ("Le bannissement", "Le dernier voyage de Tanya", "Mademoiselle Julie"). Par cette lutte contre les autorités, "Léviathan" fait quelque peu penser à un "Erin Brockovich" qui se passerait en Russie, sauf que comme on s'en doute, cela ne finira pas aussi bien pour cet homme du peuple et sa petite famille.

La dernière partie du film avec notamment ce lien que le réalisateur fait entre le pouvoir politique et la religion est par contre un peu confuse et perdra quelque peu le spectateur, qui de plus, n'aura au final pas toutes les réponses attendues...

Avec ce quatrième long métrage le réalisateur Andreï Zviaguintsev démontre une nouvelle fois qu’il est un metteur en scène exigeant et talentueux sur lequel il faut compter. Il ne fait aucun doute que "Léviathan" a mérité son Prix du scénario à Cannes l’année dernière, mais il aurait peut-être même mérité plus que ça...

"Léviathan" est sorti le 3 février 2015 chez Pyramide Vidéo en DVD et en Blu-ray (Exclusivité Fnac dans un premier temps pour le Blu-ray avant une sortie généralisée le 7 avril). Le DVD nous propose le film au format 2.35:1, 16/9ème compatible 4/3 avec pistes audio russe et française Dolby Digital 2.0 et russe Dolby digital 5.1. Le Blu-ray propose quant à lui une image au format 2.35:1, 16/9ème avec une résolution HD de 1920x1080p et un encodage MPEG4/AVC et des pistes audio russe et française dts-HD Master Audio 5.1. Il est à noter que les deux éditions contiennent le sous-titrage pour sourds et malentendants. Les bonus, communs aux deux éditions, se composent d'un entretien avec le réalisateur Andreï Zviaguintsev (23’), de scènes coupées (21’) et de 3 bandes-annonces dont celle du film.

Leviathan (2014)

Leviathan (2014)
Amazon à 19.27€
Fnac à 26€
Voir la fiche
Leviathan (2014) (Blu-ray)

Leviathan (2014) (Blu-ray)
Amazon à 32.79€
Fnac à 32.79€
Voir la fiche

Permalink 1082 mots par flo001fg Email , 1354 vues • Réagir

Pingbacks:

Cet article n'a pas de Pingbacks pour le moment...

Article précédent: Anita : La critiqueArticle suivant: Discopath en DVD et VOD

Octobre 2020
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
 << <   > >>
      1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30 31  

Le Blog des DVDpasChériens

Les dvdpascheriens ayant la fibre journalistique peuvent participer à ce blog. Sur le thème des DVD, de la HD et de la vente en ligne. On y trouve des critiques, des dossiers, des articles sur les nouveautés ...

Rechercher

Qui est en ligne?

  • Visiteurs: 16

powered by
b2evolution