30.12.14

07:08:22, Catégories: Test / Critique  

Par Flo001fg

Synopsis :

Pour sauver son couple, un juge réputé va devoir assouvir les fantasmes sado-maso de sa femme. De clubs privés en expériences nouvelles, le couple découvre l’univers caché du SM et teste ses limites. Mais son secret va être révélé et le scandale éclate...

Mon avis :

Avec sa jaquette bien racoleuse et son titre on ne peut plus explicite, Koba Films n'y va pas par le dos de la cuillère pour cette sortie française de "SM-rechter", pourtant ce biopic sur le scandale qui frappa en Belgique le juge Koen Aurousseau et sa femme Magda est loin d'avoir été tourné de façon voyeuse, bien au contraire...

Rebaptisé donc "Domination" pour la France, ce premier long métrage du réalisateur Erik Lamens dépeint surtout ce couple qui fit la une des journaux belges au cours de l’année 1997 pour ses pratiques sexuelles jugées indignes d'un juge d’instruction. Pourtant, c'est bien à la demande de sa femme et pour sauver son couple que le juge Koen Aurousseau accepta de faire de sa femme une esclave sexuelle...

Erik Lamens décrit ce couple avec beaucoup de tendresse et de pudeur, montrant dans un premier temps le mal-être de Magda qui est en pleine dépression au début du film et qui craque littéralement lorsqu'elle va se projeter dans l'avenir, un avenir où elle ne se verra toujours pas épanouie et qui va enfin revivre lorsqu'elle va enfin aller au bout de son fantasme et vivre pleinement sa sexualité comme elle le désirait.

A aucun moment, le cinéaste ne décrira leurs pratiques de façon sabreuse ou dégradante, montrant au contraire des pratiques, certes particulières, mais bien loin des idées préconçues que l'on peut s'en faire. On découvrira ainsi des clubs SM où les pratiques sont bien encadrées, respectant les désirs de la « victime » volontaire et sa résistance à la souffrance et cela, étonnamment sans le moindre rapport sexuel.

A aucun moment également, on aura l'impression qu'il jugera ce désir profond de Magda, ni même qu'il essayera d’ailleurs de la comprendre... Pourtant, on peut se poser des questions par rapport notamment à son passé de femme battue (lors d'une précédente relation). Est-ce que ce désir de souffrance et de soumission ne peuvent pas avoir un rapport avec ce vécu? Toujours est-il qu'après avoir assouvi ce désir, Madga est sortie de sa dépression, s'est remise à peindre (des œuvres assez morbides, certes !)et à avoir une vie de famille équilibrée.

Seulement voilà, lorsqu’au bout de 5 ans une photo de Magda torturée arrivera aux mains de la police et cela peu de temps après l'affaire Dutroux (Ce qui apparemment n’arrangea pas les choses...), le scandale éclata en Belgique. Koen fût arrêté, démis de ses fonctions et le couple perdit à la fois sa maison et l'estime de ses enfants, qui coupèrent les ponts durant environ 3 années.

Sans être un chef d’œuvre, le film ne serait pas aussi réussi sans son casting très proche des vrais protagonistes. Gene Bervoets ("L'homme qui voulait savoir", "La mémoire du tueur") dans le rôle de Koen Allegaerts et Veerle Dobbelaere ("Les habitants", "Lisa", "Copacabana") dans celui de Magda De Herdt, qui se retrouvent une nouvelle fois après avoir joué ensemble dans "Le hollandais volant", sont vraiment impeccables et totalement crédibles.

Le vrai couple semble d’ailleurs avoir pas mal contribué au projet, notamment au niveau du scénario, qui bizarrement prend quelques libertés avec la réalité. En effet, ici le couple n'a qu'une fille unique par exemple et non trois comme dans la réalité. Peut-être pour qu'elles ne s'identifient pas trop au personnage? Car apparemment elles ont été très marquées par le scandale...

En même temps, même si chacun est libre de pratiquer le sado-masochisme, quel enfant aurait envie d'apprendre que ses parents le pratique? D'ailleurs plus généralement quel enfant aurait envie d'entendre parler de la vie sexuelle de ses parents?

La dernière partie du film, consacrée au procès, est un peu moins réussie que le reste du film, ne rentrant pas suffisamment dans les motivations qui ont poussé certains magistrats à s'en prendre ainsi à l'un de leurs collègues et cela, malgré une opinion publique semblant pourtant en faveur du couple.

Certaines irrégularités semblent également ne pas avoir été abordées (Ce que l'on découvrira dans l'entretien avec le vrai couple présent dans les bonus...). Pour un premier long, Erik Lamens s'en sort toutefois très bien et nous livre une œuvre qui pousse à réfléchir et à avoir un autre regard sur des pratiques toujours très taboues, mais pas forcément de les comprendre...

Si c’est de l’érotisme quelque peu déviant qui vous attirait dans ce "Domination", eh bien passez votre chemin, car ce n’est absolument pas ce que ce film vous offrira !

"Domination" est sorti le 10 septembre 2014 chez Koba Films en DVD et Blu-ray. Le DVD est au format 1.78 16/9ème compatible 4/3 avec pistes audio française et flamande Dolby Digital 5.1, alors que le Blu-ray est au format 1.78 16/9ème avec une résolution de 1080p et des pistes audio française et flamande dts-HD Master Audio 5.1. Il est à noter également la présence de sous-titres pour sourds et malentendants. Au niveau des bonus, on a le droit à un intéressant entretien avec le vrai juge et sa femme, à un entretien avec le réalisateur Erik Lamens, à des scènes coupées et à des bandes annonces de l'éditeur.

Domination

Domination
Amazon à 15.95€
Voir la fiche
Domination (Blu-ray)

Domination (Blu-ray)
Voir la fiche

Permalink 964 mots par flo001fg Email , 2710 vues • Réagir

Pingbacks:

Cet article n'a pas de Pingbacks pour le moment...

Article précédent: Deep Blood : La critiqueArticle suivant: Merantau : La critique

Décembre 2019
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
 << <   > >>
            1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31          

Le Blog des DVDpasChériens

Les dvdpascheriens ayant la fibre journalistique peuvent participer à ce blog. Sur le thème des DVD, de la HD et de la vente en ligne. On y trouve des critiques, des dossiers, des articles sur les nouveautés ...

Rechercher

Qui est en ligne?

  • Visiteurs: 68

powered by
b2evolution