04.12.14

06:24:34, Catégories: Nouveautés, Test / Critique  

Par Flo001fg

Synopsis :

En 1560, une expédition espagnole quitte les hauts plateaux péruviens pour s’enfoncer dans la forêt amazonienne à la recherche du mythique Eldorado. L’entreprise est démente mais Aguirre, commandant en second, refuse de renoncer. Il renverse son chef et prend la tête du groupe. Dès lors, ses hommes devront le suivre, quoi qu’il en coûte : Aguirre s’est mis en tête de se tailler un empire autour de la fabuleuse cité d’or et d’y fonder une dynastie...

Mon avis :

Précédemment sorti dans diverses éditions aujourd’hui épuisées, "Aguirre, la colère de Dieu", l'un des classiques de Werner Herzog a cette fois les honneurs d'une très belle édition collector chez Potemkine Films, d'une part dans une édition combo Blu-ray + DVD au packaging vraiment classieux et d'autre part au sein d'un premier coffret consacré au cinéaste (4 volumes sont prévus en tout)...

Pour son troisième long-métrage, Werner Herzog ("Nosferatu, fantôme de la nuit", "Fitzcarraldo", "Invincible", "Rescue Dawn", "La Grotte des rêves perdus") est allé tourner au Pérou entièrement en décors naturels dans des conditions très difficiles pour l'équipe puisque certaines scènes notamment seront filmées sur de petits sentiers à flanc de montagne (sur le Machu Picchu) ou encore dans des rapides hyper dangereux et cela avec réellement le minimum de sécurité. Un tournage rendu encore plus difficile par les continuelles crises d'hystérie de Klaus Kinski ("El Chuncho", "Coplan sauve sa peau", "Chacun pour soi", "Le Grand Silence", "Venus in Furs", "La Clinique sanglante", "Fou à tuer")...

Les relations entre l’acteur et le réalisateur furent sacrément houleuses allant jusqu'au point où Herzog menaça Kinski avec une arme à feu, qu'il retourna ensuite contre lui lorsque la star capricieuse menaça de quitter le tournage. Même les indiens présents lors du tournage proposèrent à Herzog de tuer Kinski le plus sérieusement du monde tellement il était odieux avec tout le monde... Mais le résultat est là! Kinski crève littéralement l'écran! Il déambule durant tout le film autour des autres protagonistes tel un dément, faisant régner la terreur autour de lui. L'acteur n'a jamais fait dans la demi-mesure, mais là par ses excès, il est d'une justesse incroyable (Ce n’est pas pour rien que le vrai Aguirre était surnommé El Loco!). Durant la durée du film, il est Don Lope de Aguirre!

Herzog nous livre en tous cas un film de toute beauté servi par la très belle photographie de Thomas Mauch ("La ballade de Bruno", "Fitzcarraldo", "L'enfant de la guerre") et par la musique envoûtante de Popol Vuh, un groupe allemand qui signera par la suite bon nombre des musiques de films du réalisateur et signant ici une bande originale proche de celles de Vangelis, accentuant le côté onirique du film. Le cinéaste va nous faire voyager durant près d’une heure et demi en plein cœur de l’Amazonie parmi une nature splendide, mais dangereuse, semblant infinie, mais étant surtout au final oppressante, comme s’il s’agissait d’un piège se refermant sur les protagonistes à la recherche de l’Eldorado. Un Eldorado que nos conquistadors espèreront trouver jusqu’à basculer dans la folie.

Une folie qui sera notamment retranscrite à travers les décisions absurdes de l’empereur fantoche placé par Aguirre à la tête de cette expédition insensée et également par les visions étranges des protagonistes apportant quelques touches d’humour au film, conférant ainsi à celui-ci un peu de légèreté, mais contribuant en même temps à accroître le malaise qui s’instaure peu à peu au fur et à mesure que croît l’agonie des personnages de cette aventure au bout de l’enfer. Si le réalisateur s’inspira de faits réels pour son film, il n’hésitera à prendre de grosses libertés avec la réalité puisqu’il mélangera plusieurs faits historiques. Le but du réalisateur n’étant de toutes manières pas de relater la réalité, mais plutôt de livrer un film sur une époque et sur cette soif de l’or qui animait les conquistadors à la recherche de l’Eldorado.

Étonnamment lors de plusieurs séquences, Herzog évitera de rendre son film aussi spectaculaire qu’il aurait pu l’être, ne montrant pas par exemple les batailles, mais seulement le résultat… Un curieux parti pris qui pourrait s’expliquer par le faible budget du film, mais qui toutefois fait parti de la vision et des souhaits du réalisateur. Ce qu’il y a de particulier également dans sa façon de faire un film, c’est aussi le fait qu’il s’adaptera continuellement aux conditions de tournage, aux aléas, à la météo, aux personnes qu’il rencontrera... Le résultat, en tous cas, est une œuvre cinématographique intemporelle, sublime, étrange et unique.

"Aguirre, la colère de Dieu" fait parti des chefs d’œuvre de Werner Herzog, peut-être même son meilleur film... Une œuvre à posséder absolument!

"Aguirre, la colère de Dieu" vient de ressortir le 4 novembre 2014 chez Potemkine Films dans une sublime édition collector combo Blu-ray + DVD, ainsi qu'au sein d'un coffret consacré au cinéaste. Le film est proposé sur le DVD au format 1.33 4/3 avec pistes française et allemande Dolby Digital 2.0 mono et sur le Blu-ray au format 1.33 16/9ème avec une résolution de 1080p et des pistes française et allemande dts-HD Master Audio 2.0 mono. Côté bonus, cette édition nous offre une présentation du film par Hervé Aubron (6’), un commentaire audio par Werner Herzog (93’), les court-métrages "Derniers mots" (1968, 13’) et "Mesures contre les fanatiques" (1968, 11’) et un entretien avec Pierre-Henri Deleau, fondateur de la Quinzaine des Réalisateurs (21’). Quant au premier coffret consacré au réalisateur par Potemkine Films, celui-ci nous offre le même contenu pour ce film, plus les longs et courts métrages "Herakles", "Signes de vie", "Les nains aussi ont commencé petits", "Fata Morgana", "Land of Silence and Darkness", "The Great Ecstasy of Woodcarver Steiner" et "L'Enigme de Kaspar Hauser" et de nombreux bonus.




Amazon à 24.87€
Fnac à 24.9€
Voir la fiche
Werner Herzog : Vol. 1 / 1962-1974 (6 DVD + 1 Blu-ray)

Werner Herzog : Vol. 1 / 1962-1974 (6 DVD + 1 Blu-ray)
Amazon à 46€
Fnac à 73.9€
Voir la fiche


Werner Herzog Vol. 1 / Coffret 5 DVD

Werner Herzog Vol. 1 / Coffret 5 DVD
Voir la fiche

Permalink 1051 mots par flo001fg Email , 1743 vues • Réagir

Pingbacks:

Cet article n'a pas de Pingbacks pour le moment...

Article précédent: Sharknado 2 : La critiqueArticle suivant: Critique cinéma : Bilbo le hobbit : la bataille des cinq armées

Novembre 2019
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
 << <   > >>
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30  

Le Blog des DVDpasChériens

Les dvdpascheriens ayant la fibre journalistique peuvent participer à ce blog. Sur le thème des DVD, de la HD et de la vente en ligne. On y trouve des critiques, des dossiers, des articles sur les nouveautés ...

Rechercher

Qui est en ligne?

  • Visiteurs: 23

powered by
b2evolution