27.10.14

15:23:21, Catégories: Test / Critique  

Par Flo001fg

Synopsis :

Des scientifiques de renom sont enlevés et réapparaissent quelques jours plus tard, après avoir été victime d’un lavage de cerveau. Le gouvernement britannique envoie l’agent Harry Palmer enquêter sur ce mystère. Mais au fur et à mesure que l’espion avance dans son enquête, les fils se brouillent au point de douter de sa propre hiérarchie. Il se retrouve vite livré à lui-même au centre d’une machination tentaculaire.

Mon avis :

Précédemment disponible dans diverses éditions parues tout d'abord chez PVB Éditions, puis chez Seven7, mais épuisées depuis belle lurette, "Ipcress : Danger immédiat" a le droit à une nouvelle édition, cette fois, chez Éléphant Films, nous permettant de redécouvrir pour notre plus grand plaisir ce petit bijou du film d'espionnage made in Britain...

Suite au succès des deux premiers James Bond, le producteur Harry Saltzman ("James Bond 007 contre Dr. No", "Goldfinger", "Opération Tonnerre", "Mes funérailles à Berlin"), qui était par ailleurs l'un des producteurs de la célèbre saga, décida de lancer une nouvelle série de films d'espionnage dont le héros et les aventures seraient beaucoup plus proches de la réalité.

Pour cela, il se lança dans l'adaptation des aventures d’Harry Palmer, personnage créé par Len Deighton dont le premier roman "Le Dossier Ipcress" était sorti en 1962, soit 3 ans avant la sortie du film. Le producteur fît alors appel à une partie de l'équipe des deux premiers James Bond, demandant notamment à John Barry ("Bons baisers de Russie", "Amicalement vôtre", "Danse avec les loups") de composer la musique et à Peter R. Hunt ("James Bond 007 contre Dr. No", "Bons baisers de Russie", "Goldfinger") d'en assurer le montage.

En revanche, pour ce qui est de la réalisation, celui-ci confia celle-ci à son jeune compatriote canadien, Sidney J. Furie ("The Snake Woman", "L'emprise", "Aigle de fer", "Superman IV"), qui va signer là une mise en scène totalement hallucinante où chaque plan semble marqué de son empreinte, ce qui d'ailleurs ne plaira vraiment pas à Saltzman, qui le congédiera avant même le montage, le privant ainsi de tout regard sur celui-ci.

Pourtant l'une des grandes forces de "Ipcress : Danger immédiat", c'est justement cette mise en scène si personnelle qui démarque le film du tout-venant. Mais c’est sûr qu’avec ses cadrages très particuliers, Furie fait passer l’action au second plan comme par exemple lors de cette scène de bagarre filmée à travers les vitres d’une cabine téléphonique...

Autres points forts du film, la splendide composition de John Barry, la photographie très soignée signée Otto Heller ("Tueurs de dames", "Le voyeur", "Mes funérailles à Berlin") et des dialogues absolument savoureux.

Michael Caine ("Zoulou", "L'or se barre", "La loi du milieu", "Pulsions", "Le quatrième protocole", "Élémentaire, mon cher... Lock Holmes") est absolument génial et incarne là un anti-James Bond, faisant beaucoup plus prolétaire, beaucoup plus commun aussi, portant notamment des lunettes de vue et ayant beaucoup moins de succès bien entendu auprès des femmes, appâtant celles-ci grâce à sa cuisine et non grâce à son charme naturel, mais ne cachant pas par contre son intérêt pour la gente féminine tout comme 007.

Malgré tout, Harry Palmer est un personnage assez rebelle, qui donnera pas mal de fil à retordre à sa hiérarchie. C’est aussi un personnage fort attachant, notamment grâce à l’humour qu’il dégage par son côté taquin et désinvolte.

Le film est d’ailleurs assez amusant, surtout dans sa première partie, mais sans jamais tomber dans la comédie. En revanche, la seconde partie du film s’avèrera beaucoup plus sérieuse, sans pour autant que le spectateur décroche...

Parmi le casting on remarquera quelques têtes bien connues du cinéma anglais comme Nigel Green ("Jason et les Argonautes", "Zoulou", "Le masque de la mort rouge", "Comtesse Dracula"), Guy Doleman ("Opération Tonnerre", "Mes funérailles à Berlin", "Un cerveau d'un milliard de dollars", "La grande bataille") et Gordon Jackson ("Les révoltés du Bounty", "La grande évasion", "Ces merveilleux fous volants dans leurs drôles de machines", "Les professionnels").

Après le succès de cette première aventure d'Harry Palmer, deux autres suivront également dans les années 60, "Mes funérailles à Berlin" et "Un cerveau d'un milliard de dollars", suivis de deux autres films dans les années 90, "Midnight in St. Petersburg" et "Bullet to Beijing", toujours avec Michael Caine...

Presque 50 ans après sa sortie, "Ipcress : Danger immédiat" n’a pas pris une ride et demeure l’une des plus grandes réussites du cinéma d’espionnage. Un véritable régal!

Après la splendide édition collector parue en avril 2003 chez PVB Éditions qui contenait le CD de la bande originale du film, "Ipcress : Danger immédiat" a eu le droit à d'autres éditions simples chez le même éditeur aujourd'hui disparu et chez Seven7 en juin 2007 dans une édition reprenant les mêmes caractéristiques avec notamment les pistes audio DTS et Dolby Digital 5.1. Ces différentes éditions étant aujourd'hui épuisées, c'est avec joie qu'on accueille celles d’Éléphant Films sorties le 26 août 2014. Du moins pour ce qui est du DVD, car l'édition combo comprenant le Blu-ray comporte un défaut d'authoring sur la galette bleue nous privant de la dernière minute du film et du générique de fin... Un repressage n'est malheureusement pas envisagé, car coûterait beaucoup trop cher à l'éditeur, qui est, rappelons-le, un éditeur indépendant. L'édition proposée par Éléphant est toutefois la meilleure édition à ce jour, nous offrant une image à la colorimétrie plus naturelle et surtout cette fois non recadrée. Le DVD nous propose ici une image au format 2.35 16/9ème compatible 4/3 avec pistes anglaise et française Dolby Digital 2.0 mono (Eh oui, pas de pistes anglaise DTS et anglaise et française Dolby Digital 5.1 pour cette édition, mais est-ce vraiment dommageable ? Pas sûr !). Côté bonus les anciennes éditions ne nous offraient pas grand-chose, cette fois on a le droit à une intéressante analyse du film par Jean-Baptiste Thoret, une galerie d'images et des bandes annonces dont celle du film.

Il est à noter qu’Éléphant Films propose depuis le 21 octobre un coffret DVD Michael Caine comprenant "Dr. Jekyll & Mr. Hyde", "L'aigle s'est envolé", "Ipcress : Danger immédiat" et "Élémentaire, mon cher... Lock Holmes".




Amazon à 17.35€
Fnac à 26.22€
Voir la fiche

The ipcress file - Edition 2005

The ipcress file - Edition 2005
Voir la fiche

Permalink 1096 mots par flo001fg Email , 1621 vues • Réagir

Pingbacks:

Cet article n'a pas de Pingbacks pour le moment...

Article précédent: Les rescapés du futur : La critiqueArticle suivant: Beaucoup de bruit pour rien : La critique

Juillet 2019
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
 << <   > >>
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 31        

Le Blog des DVDpasChériens

Les dvdpascheriens ayant la fibre journalistique peuvent participer à ce blog. Sur le thème des DVD, de la HD et de la vente en ligne. On y trouve des critiques, des dossiers, des articles sur les nouveautés ...

Rechercher

Qui est en ligne?

  • Visiteurs: 24

powered by
b2evolution