07.07.14

06:57:26, Catégories: Nouveautés, Test / Critique  

Par Flo200

Synopsis :

La navette Churchill explore un gigantesque vaisseau spatial extraterrestre où ses membres découvrent trois sarcophages. À l’intérieur, les corps d’une femme et de deux hommes. Les trois créatures se révèlent rapidement être d’authentiques vampires. Indifférente aux armes l’entité féminine sillonne Londres, transformant sa population en une horde de zombies.

Mon avis :

En 1992, Mathilda May ("La Vie dissolue de Gérard Floque", "Le Cri du hibou", "Le Chacal", "Les Infidèles") se lançait dans une carrière musicale qui ne remporta pas vraiment un franc succès. C'est lors de sa tournée promo que j'eus l'occasion de la rencontrer... C'était à la Fnac des Italiens où elle fit une séance de dédicaces en toute simplicité avec juste un affreux molosse à ses côtés! En tant qu'amateur de films d'horreur, c'est évidemment de "Lifeforce" que j'avais envie de lui parler... Eh bien, il faut avouer que cela fût la douche froide! L'actrice n'aime pas en parler et semble même en avoir honte! Pourtant, elle n'a vraiment pas à rougir d'avoir fait ce film! Mais peut-être est-ce dû au fait qu'elle se balade dans le plus simple appareil durant quasiment tout le film?

Il est vrai que Tobe Hooper ("Massacre à la tronçonneuse", "Le crocodile de la mort", "Massacres dans le train fantôme", "Poltergeist") n'a pas réalisé que des chefs d’œuvre, loin de là, surtout depuis la fin des années 80, mais celui-ci fait parti des meilleurs. Avec "Lifeforce", le réalisateur fait une première vraie incursion dans la science-fiction, avant d'y retourner l'année suivante avec "L'invasion vient de Mars".

Le film est présenté ici pour la première fois en France dans sa version intégrale et n'est donc pas intégralement doublé (Cela permet de voir en tous cas ce qu'il manquait!). On peut donc profiter de l’œuvre dans son intégralité et la réhabiliter quelque peu! Le film est relativement long, près de 2 heures, mais ce n'est pas l'action, ni les effets spéciaux qui manquent... Pour ça d'ailleurs on sera gâter avec des effets « en veux-tu en voilà » et en plus, plutôt très convaincants pour l'époque, même si certains font maintenant un peu cheap!

L'histoire est assez simple, suite à une expédition spatiale, trois vampires venus de l'espace envahissent Londres... Ce n'est bien sûr pas le scénario adapté du roman "Les Vampires de l'espace" de Colin Wilson qui fera l'intérêt du film, mais plutôt le mode de fonction de ces vampires, qui ne sont pas ici des suceurs de sang. En fait, pour vivre ceux-ci aspirent l'énergie des êtres vivants, les asséchant alors complètement. Cela donne lieu à quelques scènes assez marquantes aux effets spéciaux assez bluffants.

Et puis, il y a évidemment la beauté de la splendide Mathilda May, qui se balade nue la plus part du temps et qui a ainsi fait fantasmer toute une génération de jeunes ados dans les années 80... Génération dont je fais parti d'ailleurs! L'actrice, qui n'avait pas encore 20 ans au moment du tournage, ne parle pas beaucoup dans le film, mais pour la remarquer, on la remarque! Pourtant, elle se balade nue avec un tel naturel, que cela en a rien de choquant, un peu comme si elle se promenait dans un camp naturiste!

Niveau casting, on remarquera essentiellement autrement la présence de Steve Railsback ("Le diable en boîte", "Les traqués de l'an 2000", "Barb Wire", "Ed Gein, le boucher"), Peter Firth ("Equus", "Tess", "À la poursuite d'Octobre Rouge"), Aubrey Morris ("Orange mécanique", "The Wicker Man") et Patrick Stewart ("Excalibur", "Dune", "Star Trek: La nouvelle génération", "X-Men"). Quant au film, il s'est bonifié avec les années. En effet, son approche du vampirisme avait de quoi décontenancer en 1985, mais avec le recul, on se dit que le film était peut-être un peu trop en avance sur son temps.

Le film n'est malgré tout pas dénué de défauts, avec notamment un scénario par moments assez confus, surtout le début du film qui est quelque peu brouillon. Il souffre également de quelques longueurs, d'où l'intérêt probablement de l'avoir un peu raccourci à l'époque... Parmi les point positifs en revanche, on notera également la très belle musique d'Henry Mancini ("Diamants sur canapé", "La panthère rose", "Boire et déboires") et un final mémorable.


Malgré le poids des années, "Lifeforce" demeure une solide série B mêlant S.F. et horreur et qui contrairement à ce que l'on aurait pu craindre a plutôt bien vieilli...

"Lifeforce (L'étoile du mal)" est sorti le 3 juin chez Sidonis Calysta en DVD et Blu-ray. Le DVD est présenté au format 2.35 16/9ème avec pistes française Dolby Digital 2.0 (sous-titres français sur les scènes non doublées) et anglaise Dolby Digital 5.1. Le Blu-ray est quant à lui au format 2.35 avec une résolution 1080i AVC et contient des pistes dts-HD Master Audio 2.0 pour la française (sous-titres français sur les scènes non doublées) et 5.1 pour l'anglaise. Les deux éditions proposent en guise de bonus, « Tobe Hooper entre SF et gothique » un documentaire écrit par Marc Toullec et présenté par Linda Tahir Meriau (2014 - 17’01”), une galerie photos (1’15”)et la bande-annonce (1’58” - VO sans sous-titre).


Note de l'éditeur :
Couleur et pistes audio VF/VO restaurées.
Le film étant présenté dans sa version Director’s Cut jamais doublée intégralement en France, les passages inédits sont uniquement en version originale sous-titrée.
Bien que la durée vidéo soit de 111’36”, il s’agit bien de la version Director’s Cut de 116 minutes dans un master « PAL Speed-up » d’où la différence de durée.

Permalien 988 mots par flo001fg Email , 1266 vues • Réagir

Pingbacks:

Cet article n'a pas de Pingbacks pour le moment...

Article précédent: Nomad Lucidity : La critiqueArticle suivant: Cabin Fever 3 : Patient Zero : La critique

Septembre 2017
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
 << <   > >>
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30  

Le Blog des DVDpasChériens

Les dvdpascheriens ayant la fibre journalistique peuvent participer à ce blog. Sur le thème des DVD, de la HD et de la vente en ligne. On y trouve des critiques, des dossiers, des articles sur les nouveautés ...

Rechercher

Qui est en ligne?

  • Visiteurs: 54

powered by
b2evolution