04.07.14

05:30:00, Catégories: Test / Critique  

Par Flo001fg

Synopsis :

Ce voyage, c'est celui de Jack Thaneros. Citadin, mari, père de famille, il décide de quitter le stress de sa vie d'avant et prend la route pour trouver un nouveau souffle dans une Nature qu'il ne connaît pas encore... et peut-être pas assez.

Mon avis :

Après "Fils de bûcherons", un court métrage complètement loufoque, le duo Anthony Raucy / Matthieu Robinet revenait en 2012 avec "Nomad Lucidity", un court à l'ambiance radicalement différente, mais où également, la nature jouait un rôle important...

Exit la Meuse cette fois, "Nomad Lucidity" a été réalisé dans le nord canadien en décembre 2011 alors que le duo était parti vivre là-bas. On y découvre un jeune citadin, qui un jour quitte la ville pour se rendre en forêt afin de défier la nature, marchant par exemple sur un étang gelé où la glace est en train de fondre ou essayant ensuite de briser la glace qui se trouve sous ses pieds comme s'il voulait jouer avec sa vie. Seulement au moment où il se rend compte que celle-ci est plus forte que lui, on imagine qu'il reprend enfin goût à la vie et qu'il réussit à évacuer tout ce qu'il avait au fond de lui...

Du moins, voilà ce que moi j'en ai tout d'abord perçu! Car "Nomad Lucidity" est avant tout un court qui se ressent, plus qu'il ne se comprend. D'ailleurs les intentions des réalisateurs seront quelque peu différentes, mais pas forcément très claires. En fait, au début du film, le personnage de Jack Thaneros (Nom associant celui de Thanatos personnifiant la Mort et celui de Éros personnifiant l'Amour) est en train de se raser et on entend des voix d'enfants laissant entendre que celui-ci à une vie de famille, ce qui n'est franchement pas très aisé à comprendre. Le jeune homme est en fait follement amoureux d'une jeune femme, Mallory, qui n'est évidemment pas sa compagne, ce qui le rend « fou »...

Eh bien, sincèrement, si quelqu'un arrive à deviner tout ça sans avoir pris connaissance des notes d'intentions, je lui tire mon chapeau! Mais est-ce que cela a réellement de l'importance? Pas vraiment! Car "Nomad Lucidity" est avant tout un court métrage musical, visuellement très beau et c'est tout ce qui compte! La musique signée Gaëlle Perez et Moon Rambler est vraiment très belle et accompagne à merveille les splendides images de cette nature boisée pourtant à la limite des habitations. Les deux réalisateurs rendent ici un bel hommage à la beauté de cette région du Canada comme pour la remercier de ce qu'elle leur a offert durant les mois passés là-bas. Par contre, c'est un film à voir plusieurs fois afin d'en saisir toutes les subtilités...


"Nomad Lucidity" est un court laissant entrevoir le talent très prometteur de ses deux réalisateurs qui devraient nous proposer de nouvelles choses très intéressantes à l'avenir...

Si "Nomad Lucidity" vous tente, il est visible sur YouTube, alors profitez-en! Et n'hésitez pas à donner votre avis ou à en parler sur sa page facebook...

Permalink 530 mots par flo001fg Email , 1167 vues • Réagir

Pingbacks:

Cet article n'a pas de Pingbacks pour le moment...

Article précédent: Kiss of the Damned : La critiqueArticle suivant: Lifeforce (L'étoile du mal) : La critique

Décembre 2019
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
 << <   > >>
            1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31          

Le Blog des DVDpasChériens

Les dvdpascheriens ayant la fibre journalistique peuvent participer à ce blog. Sur le thème des DVD, de la HD et de la vente en ligne. On y trouve des critiques, des dossiers, des articles sur les nouveautés ...

Rechercher

Qui est en ligne?

  • Visiteurs: 42

powered by
b2evolution