10.06.14

05:28:32, Catégories: Nouveautés, Test / Critique  

Par Flo001fg

Synopsis :

Le dernier fragment d’une planète réduite en poussière par la folie destructrice de ses habitants, est condamné à errer dans l’univers pour l’éternité. Désormais il apporte souffrance et tromperie à ceux qui croisent son chemin. Ce messager s’appelle : le Métal Hurlant.

Mon avis :

Personnellement je m'étais régalé avec la première saison de "Metal Hurlant Chronicles" et c'est donc avec une réelle impatience que j'attendais cette nouvelle saison... Bon, finalement elle n'aura pas trop tardé à arriver, environ 1 an et demi, et c'est tant mieux!

Toujours produite, scénarisée et réalisée par Guillaume Lubrano, cette deuxième saison de "Metal Hurlant Chronicles" débute par un très bon premier épisode, "L'Endomorphe", inspiré d'une histoire parue dans le numéro 136 de la revue "Métal hurlant", qui se conclura par une chute vraiment inattendue. L'épisode vaut autrement principalement pour ses combats très bien chorégraphiés et pour son méchant graphiquement très réussi. L'histoire est assez classique, il s'agit d'un groupe de soldats chargé de protéger le futur sauveur de l'humanité, une sorte d'élu et de le conduire à un point précis...

Évidemment le trajet ne va pas être de tout repos comme on peut s'en douter! Le rôle principal est tenu par Michael Jai White ("The Toxic Avenger, Part II", "Spawn", "Universal Soldier: Le combat absolu", "Hors limites"), un spécialiste des arts martiaux et du cinéma d'action. Le bonhomme assure correctement le spectacle, même si ce n'est pas forcément lui qu'on remarquera le plus, mais la charmante Michelle Lee ("Supreme Champion", "Blood and Bone").

Avec "Whisky", le deuxième épisode (Bizarrement d'ailleurs, car c'est normalement le premier épisode de la saison et "L'Endomorphe" le deuxième!), on quitte l'univers purement science-fiction pour un univers bien entendu fantastique mais se déroulant cette fois au Far West. Le scénario de "Whisky" tiré du numéro 140 est cette fois assez original puisqu'il s'agit d'un médecin sans talent d'une petite ville dénommée Totem, qui va suite au passage du Métal Hurlant avoir soudainement un don pour la médecine, soignant miraculeusement tous ses patients, ce qui va poser un problème de surpopulation carcéral au shérif... Là aussi la chute est plutôt bien vue et inattendue.

Dans cet épisode, on notera la présence de Michael Biehn ("Terminator", "Aliens - Le retour", "Le sang du châtiment", "Abyss") dans le rôle du shérif Jones âgé et de James Marsters ("Buffy contre les vampires", "Angel", "Torchwood").

Dans le troisième épisode intitulé "Deuxième chance", inspiré d'une histoire parue dans le numéro 138 du magazine, on retrouve l'acteur Scott Adkins ("The Tournament", "Assassination Games", "Universal Soldier: le jour du jugement", "La légende d'Hercule"), déjà présent dans l'un des épisodes les plus marquants de la première saison, ici dans un rôle proche de celui de Han Solo dans la saga "Star Wars".

On y retrouve également la splendide actrice belge Lygie Duvivier qui avait jouée l'un des rôles les plus marquants de la première saison. Malheureusement cet épisode sera un peu plus décevant que les autres et n'offrira aucun combat à mains nues, malgré les qualités physiques de l'acteur...

Le quatrième épisode, "Le dernier Khondor" est en lien direct avec le précédent puisqu'on y retrouve une scène se passant également dans "Deuxième chance". Là encore, les deux épisodes ont été inversés, puisque celui-ci est censé être le 3 et "Seconde chance" le 4, mais l'ordre des histoires varient en fait selon les supports... Cet épisode est inspiré d'une histoire parue dans le numéro 137 et écrite par Alejandro Jodorowsky ("L'Incal"), gage la plus part du temps de qualité et surtout d'univers à part. Malgré tout, cet épisode peine quelque peu à démarrer avec en plus une interprétation pas toujours au top.

Il n'est toutefois pas inintéressant notamment grâce à son personnage du Khondor, interprété par l'ancien champion de gymnastique Karl E. Landler ("American Translation") dont le maquillage est particulièrement réussi et grâce à une scène de combat dans un ascenseur plutôt spectaculaire. Parmi les acteurs, on remarquera la présence de John Rhys-Davies ("Les aventuriers de l'arche perdue", "Allan Quatermain et les mines du roi Salomon", la saga "Le seigneur des anneaux") et de Marc Duret ("Le grand bleu", "Nikita", "La haine", "Dobermann").

L'épisode 5 intitulé "Le second fils" et dont l’histoire est inspiré d'une histoire parue dans le numéro 146, se passe dans un royaume style moyenâgeux, mais avec des éléments futuristes, où deux frères s'affrontent régulièrement à mort pour divertir leur père (Mais pas uniquement!), seulement le château a une sorte de malédiction qui fait que les personnes ne peuvent en principe mourir que de vieillesse.

L'épisode est plutôt pas mal avec au niveau du casting la présence anecdotique de Dominique Pinon ("Diva", "Delicatessen", "La Cité des enfants perdus", "Humains", "L'Orpheline avec en plus un bras en moins")et celle de la jolie Frédérique Bel ("Les Dents de la nuit", "Vilaine", "Les Nuits rouges du Bourreau de Jade") qui nous dévoile sa jolie poitrine pour notre plus grand plaisir... La fin est évidemment cruelle et pas forcément celle que nous attendions, mais l'épisode sera tout de même en demi-teinte.

Enfin, le dernier épisode de cette saison, inspiré d'une histoire également publiée dans le numéro 146 et intitulé "Retour à la réalité" fait le lien avec d'autres épisodes des deux saisons et notamment le précédent avec Dominique Pinon, qui tient ici l'un des rôles principaux. Cet épisode est assez complexe et on y voit des personnes venir chercher du rêve très réel par un procédé les envoyant dans une autre réalité. Cet épisode est assez réussi et le lien avec les autres épisodes est plutôt bien vu.

L'acteur Jimmy Jean-Louis ("Les larmes du soleil", "Heroes") tient ici la vedette, mais on remarquera également le retour de Lygie Duvivier, Grégory Basso, l'ex-star de la téléréalité qu'on avait déjà vu dans la première saison et Guy Amram ("Les jolies choses", "UV", "Banlieue 13: Ultimatum"), qui apparaissait également dans la précédente saison. La série a dans l'ensemble vraiment de la gueule pour une série française, qui plus est de science-fiction avec des effets numériques dan l'ensemble très réussis, alors on comprend aisément pourquoi la série se vend aussi bien à travers le monde. D'ailleurs la série est tourné en anglais et en français et ce n'est pas pour rien!

D'un niveau légèrement inférieur, à mon avis, à la première saison, cette deuxième saison de "Metal Hurlant Chronicles" se laisse tout de même regarder avec beaucoup de plaisir et on regrettera même à nouveau sa trop courte durée...

Cette saison 2 de "Metal Hurlant Chronicles" paraîtra le 18 juin 2014 chez Condor entertainment en coffret 3 DVD et 2 Blu-ray, ainsi qu'en VOD. La version DVD sera au format 1.78, 16/9ème avec pistes anglaise et française Dolby Digital 5.1. La version Blu-ray sera quant à elle au format 1.78 avec une résolution de 1080P et pistes anglaise et française dts-HD Master Audio 5.1. Les bonus, communs aux deux éditions se composent d'un making of pour chaque épisode et de la bande dessinée originale animée (Motion comics) également pour chaque épisode.




Amazon à 14.95€
Fnac à 30.9€
Voir la fiche

Permalink 1275 mots par flo001fg Email , 3639 vues • Réagir

Pingbacks:

Cet article n'a pas de Pingbacks pour le moment...

Article précédent: I, Frankenstein : La critiqueArticle suivant: Critique cinéma : States of Grace

Décembre 2019
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
 << <   > >>
            1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31          

Le Blog des DVDpasChériens

Les dvdpascheriens ayant la fibre journalistique peuvent participer à ce blog. Sur le thème des DVD, de la HD et de la vente en ligne. On y trouve des critiques, des dossiers, des articles sur les nouveautés ...

Rechercher

Qui est en ligne?

  • Visiteurs: 24

powered by
b2evolution