21.04.14

06:59:34, Catégories: Nouveautés, Test / Critique  

Par Flo200


Synopsis :

Un romancier spécialisé dans le mystère et l’horreur, est invité au Club des Monstres, lieu de rendez-vous de vampires, loups-garous, et autres créatures fantastiques. Son hôte, le vampire Erasmus, lui raconte trois histoires terrifiantes. Une expérience dont notre romancier ne sortira pas indemne...


Mon avis :

Le 6 mai 2014, Elephant Films inaugure sa nouvelle collection consacrée à la Hammer en éditant 6 titres, 5 films (dont un à part puisque ce n'est pas un film de la célèbre firme!) et une série pour être plus précis. Pas d'inédits puisque tous les titres proposés étaient déjà sortis en DVD, mais des versions restaurées, du 16/9ème pour certains, de la version originale sous-titrée pour la série "La Maison de tous les cauchemars", des présentations exclusives pour chacun des titres par Alain Schlockoff et tous les films sont proposés cette fois en Blu-ray. Les fans de la Hammer devraient donc être ravis! Immédiatement je suis attiré par "Le Club des Monstres", un film à sketches qui m'avait laissé un très bon souvenir, mais qui n'est pas à proprement parlé un film de la Hammer, mais plutôt un hommage aux films de la Hammer et de ceux de l'Amicus...


"Le Club des Monstres", sorti en 1981, est en fait produit par Milton Subotsky ("Le jardin des tortures", "I, Monster", "Asylum", "Dominique"), l'un des créateurs de l'Amicus. Le lien avec la Hammer est toutefois évident, puisque le réalisateur du film n'est autre que Roy Ward Baker ("Les monstres de l'espace", "The Vampire Lovers", "Dr. Jeckyll et sister Hyde", "La légende des 7 vampires d'or") à qui on doit quelques films du célèbre studio comme par exemple "Les cicatrices de Dracula".


Avec ce film adapté d'un recueil de nouvelles de Ronald Chetwynd-Hayes, Milton Subotsky voulait réunir certains monstres sacrés du cinéma fantastique et notamment Christopher Lee qui refusa de tourner dans le film. Pour autant, la casting du film comprendra tout de même quelques références du genre, en particulier Vincent Price ("L'homme au masque de cire", "La mouche noire", "La chute de la maison Usher", "L'abominable Dr. Phibes", "Théâtre de sang") et John Carradine ("Voodoo Man", "La Maison de Frankenstein", "La Maison de Dracula", "L'abominable homme des neiges", "La sentinelle des maudits"), qui vont ici jouer durant tous les intermèdes du film.


Ces derniers se passent dans un club, le fameux club des monstres, où des groupes de Pop Rock anglaise jouent pour une assemblée réunissant tous types de monstres. Ces morceaux rock donneront à l'époque de la sortie du film un côté assez moderne à celui-ci, mais ancrant bien du coup le film dans son époque. Les chansons sont vraiment chouettes et pour ma part, c'est vraiment ce qui m'avait marqué dans le film, alors qu'apparemment c'est en partie ce qui serait responsable de l’échec de celui-ci.


Malgré son flop en salle, le film parviendra quand même au cours des années qui suivirent, à force d'être rediffusé à la télévision, à acquérir le statut de film culte auprès des fans du genre. Les scènes servant de liaisons aux trois sketchs distilleront un humour très british avec des dialogues croustillants et des clins d’œil amusants comme le fait que le vampire producteur de films se nomme Lintom Busotsky, l'anagramme de Milton Subotsky. On notera également un strip-tease intégral assez mémorable.


Les trois sketchs sont de qualité assez inégale, mais tous se regarderont agréablement. Le premier nous parle d'un couple d'escrocs qui vont essayer de s'en prendre à un riche propriétaire, malheureusement pour eux, ils ignorent qu'ils ont affaire à un Shadmock, un être qui siffle lorsqu'il est en colère... Et son sifflement fait des dégâts!!! Pas qu'un peu d'ailleurs... Le personnage du Shadmock est interprété James Laurenson ("Boney", "Pink Floyd The Wall") dont le visage maquillé fait vraiment son petit effet.


Le deuxième segment, à mon avis le plus réussi des trois sera sur un vampire dont le fils est la tête de turc de son école. Profitant du désarroi du jeune garçon, un chasseur de vampires incarné par Donald Pleasence ("La grande évasion", "Cul-de-sac", "Soldat bleu", "La nuit des masques"), va saisir l'occasion pour enfin pouvoir localiser celui qu'il traque depuis des années... Le deuxième segment est vraiment bidonnant avec un humour noir qui fait vraiment mouche.


Le troisième segment mettra quant à lui en scène un réalisateur de films, joué par Stuart Whitman ("Les Comancheros", "Le Jour le plus long", "Les Rongeurs de l'apocalypse", "La Secte de l'enfer"), qui va tomber, en faisant ses repérages, sur un village isolé peuplé de goules qui vont vouloir lui faire la peau! L'ambiance de ce segment est plutôt réussi et d'ailleurs c'est celui que j'avais gardé le plus en mémoire.


Au final, j'ai redécouvert le film avec toujours autant de plaisir et même plus encore cette fois grâce à une image de superbe qualité rendant parfaitement justice à la très belle photographie du film et respectant cette fois le format original du film, contrairement à l'ancienne édition d'Opening qui proposait le film au format 1.33 4/3 (Version télé très probablement!). On gagne ainsi des détails sur les côtés, même si on en perd par contre en haut et en bas. Le principal étant que cette édition respecte enfin la version voulue par le réalisateur...


Bon, dans tous les cas, aucun doute possible! Cette nouvelle édition est de loin la meilleure à ce jour et le rachat est obligatoire pour tous les amateurs du film.Quant à ceux qui ne le posséderaient pas encore, ils ne devraient pas regretter leur achat car "Le Club des Monstres" demeure un film fort sympathique et très agréable à regarder!


"Le Club des Monstres" sort en DVD et combo Blu-ray + DVD le 6 mai chez Elephant Films en parallèle de sa collection Hammer. Le DVD propose le film au format 1.77 16/9ème avec pistes française et anglaise Dolby digital mono et bien entendu sous-titres français sur la version originale. Le Blu-ray propose le film format 1.77 avec un encodage Full HD 1920x1080i et des pistes française et anglaise DTS HD Dual mono et sous-titres français. Les bonus se composent d'une très intéressante présentation du film par Alain Schlockoff, d'une galerie d'images et de bandes annonces de la collection Hammer.


Les différentes éditions Opening, quant à elles, proposaient le film au format 1.33 4/3 avec pistes française et anglaise 2.0 mono et offraient en bonus une courte présentation du film par Damien Granger et la bande annonce du film en version originale sous-titrée.


Petit comparatif des éditions Elephant Films et Opening :

Elephant Films
Opening
Elephant Films
Opening
Elephant Films
Opening


Le club des monstres - Edition 2014

Le club des monstres - Edition 2014
Fnac à 9.99€
Voir la fiche
Le club des monstres (Blu-ray + DVD)

Le club des monstres (Blu-ray + DVD)
Fnac à 26.22€
Voir la fiche
Le club des monstres - Edition 2003

Le club des monstres - Edition 2003
Voir la fiche


Le club des monstres

Le club des monstres
Voir la fiche
Le club des monstres + Le cirque des Vampires

Le club des monstres + Le cirque des Vampires
Voir la fiche

Permalink 1155 mots par flo001fg Email , 1577 vues • Réagir

Pingbacks:

Cet article n'a pas de Pingbacks pour le moment...

Article précédent: La Vengeance de Lady Morgan : La critiqueArticle suivant: Une femme dangereuse : La critique

Décembre 2019
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
 << <   > >>
            1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31          

Le Blog des DVDpasChériens

Les dvdpascheriens ayant la fibre journalistique peuvent participer à ce blog. Sur le thème des DVD, de la HD et de la vente en ligne. On y trouve des critiques, des dossiers, des articles sur les nouveautés ...

Rechercher

Qui est en ligne?

  • Visiteurs: 16

powered by
b2evolution