04.04.14

05:30:00, Catégories: Nouveautés, Test / Critique  

Par Flo001fg

Synopsis :

Inspiré de Frank and I, l’une des oeuvres les plus célèbres de la littérature érotique victorienne, "Lady Libertine" nous invite à suivre les aventures de Frank, un jeune orphelin recueilli par un gentleman aimable, mais aux goûts un peu étranges. Aussi, lorsque celui-ci découvre que Frank n’est pas Frank, mais Frances, une jeune fille qui s’est déguisée en garçon pour pouvoir s’évader d’un bordel, les pulsions ne tardent pas à se déchaîner. Voyeurisme, violence, sadisme et masochisme sont au programme. Sophie Favier, qui trouva en 1984 dans ce film, produit par Playboy, son rôle le plus marquant, entama par la suite une action en justice pour qu’il ne soit plus jamais distribué, mais elle fut déboutée. "Lady Libertine" est présenté ici dans sa version intégrale.

Mon avis :

La société anglo-américaine Severin Films, bien connue des amateurs de films de cinéma Bis et d'exploitation, se lance sur la marché français avec deux premiers titres, "La vénus noire" et "Lady Libertine". Ce dernier, tout le monde en a plus ou moins entendu parlé, sans la plus part du temps ne l'avoir jamais vu, puisqu'il s'agit du fameux film érotique dans lequel joue l'animatrice Sophie Favier et pour lequel elle intenta un procès lors de sa sortie VHS qui se vendit tout de même à 500000 copies...

Réalisé pour Playboy Channel par Gérard Kikoïne ("Adorable Lola", "Les délices du tossing", "Dr. Jekyll et Mr. Hyde"), suite à la loi de 1982 touchant les films pornographiques qui le contraignit à jeter l'éponge du milieu du X, "Lady Libertine" est un petit film érotique en costumes se passant en Angleterre durant le 19ème siècle où Charles de Beaumont, un jeune aristocrate richissime recueille un jeune orphelin dénommé Frank, qui va s'avérer être une jeune femme s’appelant en réalité Frances et dont il va tomber éperdument amoureux malgré ses penchants libertins...

Le film a été initié par le producteur Harry Alan Towers ("Sumuru, la cité sans hommes", "Venus in Furs", "Les inassouvies", "L'appel de la forêt"), qui le proposa à Kikoïne au marché de Cannes en 1983 et qui cosignera le scénario d'ailleurs avec lui.

Même si ce téléfilm de charme développe un érotisme assez soft et classe, il n'en demeure pas moins pour autant assez troublant, voir dérangeant par l'aspect très juvénile de son héroïne interprétée par Jennifer Inch ("Le bonheur au bout du chemin", "State Park"). La jeune femme a un visage très enfantin et pas de hanches, ce qui donne l'impression qu'on a affaire à une enfant et évidemment l'attirance qu'éprouvera pour elle le personnage de Charles, joué par Christopher Pearson dont ce sera ici l'unique rôle à l'écran (Il faut dire qu'il n'était pas très bon!), est assez malsain. D'autant plus, que le jeune aristocrate sera plutôt attiré par les punitions corporelles...

Par contre, la perruque que porte Jennifer Inch au début du film pour lui donner un côté garçon est absolument ridicule et risible même, ne rendant absolument pas crédible le fait que le personnage de Charles se laisse berner.

Bon, le principal attrait du film restera tout de même la présence de la splendide Sophie Favier ("Vénus"), l'ex Cocogirl et animatrice des émissions "Ciel mon mardi!" et "Coucou c'est nous!", qui était ici au sommet de sa beauté (Il faut bien reconnaître qu'elle s'est un peu défaite depuis...). La jeune femme était alors pulpeuse à souhait et dans le film n'avait pas le petit cheveu sur la langue, qui pouvait ensuite quelque peu casser le côté glamour pour certains et pour cause, puisqu'elle est ici doublée.

D'ailleurs Severin Films ne s'y est pas trompé en la mettant une fois de plus en avant sur la jaquette de son DVD, alors qu'à l'époque de la sortie de la VHS, c'est ce qu'avait reproché Sophie Favier, prétextant qu'elle ne tenait pas là le rôle principal et contraignant alors l'éditeur de l'époque à ressortir le film avec une autre jaquette.

Le film vaut également pour ses costumes et ses décors plutôt convaincants, malgré le fait que celui-ci ait été entièrement tourné en France. La mise en scène de Kikoïne est également soignée donnant un certain cachet à l'ensemble, après cela reste un petit téléfilm érotique à l'intérêt assez limité, mais il y a toujours des amateurs...

Bon, si vous avez toujours été curieux de voir Sophie Favier nue et belle comme jamais ou si votre VHS est usée jusqu'à la corde, ce petit DVD est alors pour vous!

"Lady Libertine" est sorti en DVD le 4 mars 2014 chez Severin Films. Le film est présenté au format 1.33 4/3 avec au choix les versions française, anglaise et espagnole. En bonus, cette édition propose une très intéressante interview exclusive de Gérard Kikoïne.

Lady Libertine

Lady Libertine
Amazon à 14.99€
Fnac à 17€
Voir la fiche
Permalink 856 mots par flo001fg Email , 3155 vues • Réagir

Pingbacks:

Cet article n'a pas de Pingbacks pour le moment...

Article précédent: Actiongirls.com : La critiqueArticle suivant: Actiongirls - Western Babes : La critique

Juillet 2019
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
 << <   > >>
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 31        

Le Blog des DVDpasChériens

Les dvdpascheriens ayant la fibre journalistique peuvent participer à ce blog. Sur le thème des DVD, de la HD et de la vente en ligne. On y trouve des critiques, des dossiers, des articles sur les nouveautés ...

Rechercher

Qui est en ligne?

  • Visiteurs: 35

powered by
b2evolution