31.01.14

06:40:38, Catégories: Test / Critique  

Par Flo200

Synopsis :

Deux lycéens décident de sécher les cours et se retrouvent dans un hôpital voisin désaffecté. Ils font sur place une macabre découverte : le corps dénudé d'une jeune femme enchaînée à une table et recouverte de plastique.

Mon avis :

Ayant été agréablement surpris par le court métrage "D Is for Dogfight", un des segments de "The ABC's of Death", je me suis intéressé à ce que Marcel Sarmiento avait pu faire auparavant et c'est bien entendu son "Dead Girl" qui a attiré toute mon attention. Allez savoir pourquoi ? "Toi, moi... et mon chien" a l’air pourtant très bien aussi, dans son domaine ! Le réalisateur semble en tous cas être fasciné par les chiens...

Mais revenons à "Dead Girl" ! Malgré le fait que le film ait été vu au festival de Gérardmer en 2009, il reste à ce jour toujours inédit en DVD en France et pourtant ce film d'horreur assez original, mériterait amplement une sortie chez nous, car il est nettement plus intéressant que bon nombre de films que l'on voit débarquer régulièrement.

Marcel Sarmiento a réalisé ce film en compagnie de Gadi Harel ("Operation Midnight Climax"), jeune réalisateur ayant fait ses armes sur "Terror Firmer" de la firme Troma, d'après un scénario très sombre de Trent Haaga ("Citizen Toxie: The Toxic Avenger IV") que Harel avait apparemment connu justement sur le tournage de "Terror Firmer". Très sombre, car le film parle d'adolescents qui vont trouver dans un hôpital psychiatrique abandonné, une jeune femme nue, attachée à une table, semblant décédée, mais qui va s’avérer être en fait une morte vivante et que les ados vont transformer en leur esclave sexuelle, la violant à maintes et maintes reprises...

Un univers donc très éloigné des films de la firme de Lloyd Kaufman, car un sujet bien sordide ici traité de façon très sérieuse (Comment en aurait-il pu être autrement d'ailleurs?) et cela malgré de petites touches d'humour assez bien vues et ne désamorçant à aucun moment l'ambiance poisseuse et malsaine du long métrage. Le film traite de la déviance d’une certaine jeunesse, de son désir de découverte de la sexualité à n’importe quel prix, sans qu’à aucun moment elle se demande si ce qu’elle fait est bien ou mal... Rien ne compte chez ces ados en dehors d’assouvir leurs propres pulsions sexuelles ! La Femme a rarement été traitée comme un objet autant qu’ici.

C’est évidemment abject, mais en même temps, ils se le permettent car la femme en question est un zombie. Mais cela pose tout de même la question de quelles seraient leurs réactions, si cette femme était humaine et si c’était un viol ? Probablement qu’à l’abri des regards et en l’absence de lois, ils réagiraient de même... D’ailleurs, il suffit de voir comment cela se passe en tant de guerre ou de dictature, la nature humaine se révèle et bon nombre d’êtres dits humains s’avèrent être de véritables bêtes lorsqu’il n’ y a plus de sanctions pour les arrêter !

Le film n’est évidemment pas destiné à un public non averti, c’est franchement glauque, mais finalement on ne voit pas grand-chose et on a même l’impression que les deux réalisateurs se sont autocensurés, d’ailleurs cette version director’s cut ne va pas aussi loin que prévu comme l’attestent certaines photos de production où l’on peut apercevoir le faux sexe d’un des adolescents qui se le fera mordre méchamment par la femme zombie ; une scène bien présente dans le métrage, mais filmée hors-champ, alors que la prothèse avait été créée...

Malgré cela, le film est suffisamment gratiné comme ça et il est possible que les deux cinéastes aient simplement voulu rester dans un film relativement sérieux, sans tomber dans le Grand Guignol. Relativement sérieux, car à côté de ça, il y a tout de même quelques scènes assez amusantes comme par exemple celle où deux des ados se font prendre une raclée par une jeune femme qu’ils souhaitent kidnapper... Excellent!

Noah Segan ("Cabin Fever 2: Spring Fever", "Looper") qui interprète JT, est vraiment convaincant et même presque flippant par moments, quant à Shiloh Fernandez ("Cadillac Records", "Le chaperon rouge", "Evil Dead"), qui joue Rickie, le héros du film, il incarne un ado plutôt romantique et finalement assez fleur bleue ; un jeune homme qui n'a que le désir d'une romance avec une jolie fille du lycée, qui évidemment sort avec le sportif costaud et beauf du bahut! Un peu cliché et très américain tout de même... Mais "Dead Girl" est aussi un film de teenagers par moments, filmé un peu dans le genre des films indépendants à la Larry Clark.

Jenny Spain ("American Girls") qui joue la morte vivante est évidemment assez jolie, même si au cour du film, elle le sera de moins en moins, vu ce qu'elle va subir. Elle n'a bien évidemment rien à dire, mais son interprétation est toutefois assez bluffante. Même si le film tarde quelque peu à se mettre en place, il est plutôt bien fichu, avec une photographie soignée et des effets de maquillage convaincants.

Par contre, n’attendez pas de réelles réponses à vos questions, vous n’en aurez pas ! Seul gros regret en fait, une conclusion un peu facile et contraire quelque part avec le côté dramatique du film qui aurait pu le rapprocher d’un film comme "The Girl Next Door" et le cantonnant ainsi plus dans son côté horrifique et donc plus limité...

Malgré cela, "Dead Girl" est un film à voir, mais à réserver tout de même à un public par contre averti et amateur de films bien glauques...

"Dead Girl" est sorti en DVD et même en Blu-ray (USA seulement !) dans différents pays comme les États-Unis, le Canada, l’Angleterre, l’Australie ou encore la Suède et le Danemark, mais pour nous autres francophones, il faudra se tourner vers l’édition zone 1 canadienne, qui contient un doublage français non accentué.

Permalink 1074 mots par flo001fg Email , 2358 vues • Réagir

Pingbacks:

Cet article n'a pas de Pingbacks pour le moment...

Article précédent: Chroniques d'une cour de récré : La critiqueArticle suivant: Les inassouvies : La critique

Novembre 2019
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
 << <   > >>
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30  

Le Blog des DVDpasChériens

Les dvdpascheriens ayant la fibre journalistique peuvent participer à ce blog. Sur le thème des DVD, de la HD et de la vente en ligne. On y trouve des critiques, des dossiers, des articles sur les nouveautés ...

Rechercher

Qui est en ligne?

  • Visiteurs: 18

powered by
b2evolution