16.09.13

07:00:00, Catégories: Nouveautés, Test / Critique  

Par flo200

Mardi 10 septembre 2013, je me rends avec enthousiasme à L'étrange festival pour l'avant première européenne de "L'autre monde", le nouveau film documentaire réalisé par le cinéaste culte Richard Stanley ("Hardware", "Le Souffle du démon", "The Theatre Bizarre"). Le réalisateur n'en est pas à son coup d'essai en matière de films documentaires, puisqu'il en avait signé déjà plusieurs dont "The Secret Glory" projeté un peu plus tôt d'ailleurs dans la journée. C'est dans une salle bien remplie que nous découvrons le film en présence du Richard Stanley en personne à la stature assez impressionnante, toujours coiffé de son chapeau de cow-boy, accompagné de sa compagne et scénariste Scarlett Amaris ("The Theatre Bizarre"), de son compositeur attitré Simon Boswell ("Phenomena", "Bloody Bird", "Santa sangre", "Le maître des illusions") et des producteurs Fabrice Lambot ("Le sang du châtiment", "Dying God") et Jean-Pierre Putters ("Dr. Gore", "Aux yeux des vivants") le génial créateur du magazine Mad Movies (Oui, certains semblent l’avoir oublié!!!)... Après une courte présentation où les créateurs de Metaluna ont enflammé l'assistance en jetant au public des DVD et des magazines tous estampillés Metaluna, nous avons eu le droit à un teaser fort alléchant d'une de leurs prochaines productions, "Super 8 Madness" de Fabrice Blin et Vincent Leyour...

Mon avis :

Tout le monde a déjà entendu parlé du château de Montségur, cette forteresse « cathare » considérée comme étant le lieu où se trouverait le Graal, connu également en raison de son phénomène solaire se produisant durant le solstice d’été, à l'origine de diverses croyances. Ce lieu a en tous cas profondément marqué Richard Stanley et Scarlett Amaris, au point de les décider après l’avoir visité il y a environ une vingtaine d’années, à s’y installer finalement en 2009. Le couple y aurait vu celle qu'on appelle la Dame blanche, qui serait en fait le fantôme de Esclarmonde de Foix, expérience paranormale dont ils vont nous parler dans ce documentaire. "L'autre Monde" nous plonge directement dans une atmosphère mystérieuse provoquée notamment par un musique étrange et assourdissante couvrant malheureusement un trop les premiers commentaires des intervenants au tout début du film.

Le réalisateur va nous faire découvrir les légendes et les mystères de l’Occitanie à travers les témoignages de personnages pour la plus part assez fantasques (Certains plus que d’autres...) et notamment celui d'Uranie, un marginal assez extravagant, avouant même avoir été interné en hôpital psychiatrique à plusieurs reprises et plutôt difficile à prendre au sérieux tant celui-ci semble rigoler de ce qu'il nous raconte (Ce qui ne veut pas dire qu’il n’est pas persuadé de ce qu’il raconte, mais plutôt qu’il a une certaine lucidité quant au fait que cela puisse nous paraître invraisemblable!). Mais ce personnage hors du commun vaut vraiment le détour par sa personnalité à part et son look assez étonnant. Qu’on le prenne au sérieux ou pas, il nous permettra en tous cas de bien rire avec notamment sa pendule surmontée d'un Buzz l'éclair qui trône au milieu de son terrain ou encore avec les photos coquines (dont la sublime Brigitte Lahaie!) qui décorent l'intérieur de sa demeure...

Le château de Montségur ne va pas être le seul lieu auquel le documentaire va s'intéresser puisqu'il nous parlera également de l'église de Rennes-le-Château et de l'abbé Saunière qui y aurait trouvé un trésor ou encore du pic de Bugarach où de nombreuses personnes, se considérant comme les élus et croyant en la fin du monde prévue alors pour le 21 décembre 2012 par le calendrier Maya, se sont réfugiés (... et ça va continuer puisqu'ils auraient fait une petite erreur et cela serait en fait prévu pour 2027!) afin de survivre à l'apocalypse... "L'autre monde" semble par moments partir un peu dans tous les sens, avec des témoignages parfois peu crédibles comme ce curieux personnage dont on ne découvrira que le short sale...
Est-ce que les auteurs du documentaire arriveront à nous faire croire en tout ce qu’ils vont nous faire découvrir? Pas vraiment! On pense plutôt à une grosse farce et pourtant Richard Stanley et Scarlett Amaris croient très certainement à l'apparition de la Dame Blanche qu'ils ont aperçu à deux reprises. Leur dernière expérience, assez flippante d’ailleurs, nous est montrée ici par des vidéos thermiques, mais on restera forcément septique et quand on y réfléchie bien, quoi de plus naturel? J'ai pour ma part vécu des phénomènes paranormaux et bien entendu, peu de monde y croit et c’est normal! Seuls ceux qui ont déjà vécu ce type d'expérience peuvent vraiment comprendre et y croire. Et encore, on restera la plus part du temps toujours dubitatif et méfiant vis à vis des expériences des autres...

Le documentaire a d'ailleurs eu un effet curieux sur moi, me faisant quelque peu douter de ma propre expérience et pourtant, je sais ce que j'ai vu et vécu. Après quelques jours, le doute s’est évaporé et je reste profondément convaincu de ce que j’ai vécu et qu’est-ce qu’il y aurait de ridicule à cela? Des milliards de gens croient, elles, en des choses dont elles n’ont absolument aucune preuve! Alors que Richard Stanley et Scarlett Amaris ont leurs preuves... Ce qu’ils ont vu !
Le film se regarde avec plaisir, malgré notre scepticisme, voir nos moqueries, grâce à son côté humoristique (Les DVD de Fulci suspendus en guise d’avertissement, c’est tout de même impayable!) et son côté tout de même fascinant. Pour ce qui est du film en lui-même, il nous offre de belles images, filmées par le talentueux réalisateur et chef opérateur Karim Hussain ("Subconscious Cruelty", "Ascension", "La belle bête") avec qui le réalisateur avait auparavant travaillé sur "The Theatre Bizarre", images mises en valeur par la très jolie musique signée Simon Boswell. Du beau boulot!

"L'autre monde" m'a personnellement quelque peu déstabilisé et en même temps laissé perplexe sans que je puisse arriver réellement à le juger. Au final, voici un documentaire souvent drôle, mais surtout vraiment, strange, strange, strange, nous invitant à un voyage ésotérique par un metteur en scène résolument à part et attachant!
Bon, le film est « strange » certes, mais quoi de plus normal vous allez me dire pour L'étrange festival? A la suite de la projection, les invités se sont rendus à une réception au Nouveau Latina où les auteurs du film se sont montrés très accessibles et d’une grande gentillesse. Une soirée vraiment sympathique avec des gens simples et une ambiance loin d'être guindée comme c'est parfois le cas...

Scarlett Amaris, Richard Stanley et Simon Boswell
en compagnie de l'actrice Morgane Housset

Si "L'autre monde" vous intéresse, pensez à suivre la page facebook du film afin d'être tenu au courant de son actualité et des futures projections.

Permalink 1224 mots par flo001fg Email , 1745 vues • Réagir

Pingbacks:

Cet article n'a pas de Pingbacks pour le moment...

Article précédent: Critique cinéma : Man of steelArticle suivant: Touristes : La critique

Novembre 2019
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
 << <   > >>
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30  

Le Blog des DVDpasChériens

Les dvdpascheriens ayant la fibre journalistique peuvent participer à ce blog. Sur le thème des DVD, de la HD et de la vente en ligne. On y trouve des critiques, des dossiers, des articles sur les nouveautés ...

Rechercher

Qui est en ligne?

  • Visiteurs: 22

powered by
b2evolution