22.08.13

06:14:05, Catégories: Test / Critique  

Par Flo001fg

Synopsis :

En l’an 400 avant Jésus-Christ, Conor, un jeune prince irlandais, décide d’unir les clans celtiques pour repousser les romains qui ont envahi sa terre natale. Il est entouré pour cela par ses alliés, Galen, un homme sage et magicien ; Catlin, un combattant peu farouche, mais aussi Tully et Fergus. Conor devra affronter son ennemi, Longinus, sorcier condamné à l’immortalité, qui fut le soldat qui transperça Jésus sur la croix avec sa lance, devenue la Lance de la Destinée.

Mon avis :

Sans la présence du regretté Heath Ledger ("Chevalier", "Le secret de Brokeback Mountain", "The Dark Knight: Le Chevalier noir"), nous n'aurions probablement jamais prêté attention à cette courte série composée de seulement 13 épisodes, pourtant "Roar, la légende de Conor" devrait pouvoir trouver son public auprès des fans de "Hercule" et autres "Xena, la guerrière"...

Sur fond de mythologie celtique et chrétienne, cette série où des celtes de diverses tribus irlandaises affrontent les romains venus envahir leur île (Il est assez difficile de situer exactement où se déroule l'action...), mêle magie et fantasy avec plus ou moins de bonheur. Car il faut bien l'avouer, niveau crédibilité, ce n'est pas forcément ça! Les costumes, les coupes de cheveux ne sont pas très convaincants et certaines femmes sont maquillées comme de nos jours, notamment la reine Diana...

D'ailleurs à propos des acteurs, on a vraiment l'impression la plus part du temps d'avoir affaire à des comédiens actuels déguisés. Certes, c'est le cas, mais le but n'est pas que cela soit aussi flagrant! De plus, aucun d'entre eux ne fait typiquement celte. Il est assez difficile de rentrer dans la série et de s'attacher aux différents personnages et les premiers épisodes manquent cruellement de rythme. Il faut véritablement attendre "La lance du destin", le septième épisode de la série pour enfin accrocher avec cet épisode nettement plus captivant et à la réalisation beaucoup plus inspirée.

Il faut dire que de façon générale, la mise ne scène fait très télévisuelle, ce qui n'aide pas à faire oublier le côté un peu cheap de la série, dû certainement à un budget assez limité. Les maquillages d’effets spéciaux sont toutefois assez réussis, notamment lors des transformations de Longinus. Les combats auraient par contre gagné à être un peu plus spectaculaires.

Au cours des épisodes, on reconnaîtra quelques acteurs et actrices assez connus comme Peter McCauley ("Hercule", "The Lost World", "Perfect Creature"), Brigid Brannagh ("Angel", "American wives") et surtout dans des rôles secondaires plus importants, Melissa George ("Dark City", "Amityville", "30 jours de nuit", "Triangle") et Vera Farmiga ("La peur au ventre", "Les infiltrés", "Esther", "Conjuring: Les dossiers Warren").

Dans le rôles principaux, c'est surtout Sebastian Roché ("La légende de Beowulf", "Fringe", "Supernatural", "Vampire Diaries") et Lisa Zane ("Bad Influence", "La loi de Los Angeles", "Urgences") que l'on remarquera dans les rôles des méchants, Longinus et Diana, éclipsant quelque peu le duo de héros formé par Heath Ledger et John Saint Ryan ("Avec les compliments d'Alexa", "EZ Streets") dans les rôles de Conor et Fergus. Malgré sa courte durée, la série a l'avantage de se terminer réellement, même s'il aurait été évidemment possible d'inventer une suite.

Après un démarrage un peu laborieux, on finit par s’attacher à la série et à ses personnages, sans pour autant regretter que cela s’arrête au bout des 13 épisodes qui au bout du compte se suffisent à eux-mêmes...

Précédemment sorti chez Universal Pictures, "Roar, la légende de Conor" est ressorti le 3 juillet chez Elephant Films dans un coffret DVD ayant l’avantage de prendre peu de place, puisque les 5 DVD sont placés dans un boîtier d’épaisseur classique augmenté d'un fourreau cartonné alors que la précédente édition était composée de 3 boîtiers slim regroupant la série répartie sur 4 DVD, le tout dans un coffret cartonné normal. Les 13 épisodes de la série sont proposés au format original 1.33 4/3 avec pistes française et anglaise Dolby Digital stéréo. Côté bonus, seules des bandes annonces d’autres séries sont au rendez-vous...

Permalink 727 mots par flo001fg Email , 1639 vues • Réagir

Pingbacks:

Cet article n'a pas de Pingbacks pour le moment...

Article précédent: 11.6 : La critiqueArticle suivant: Puppet Master II : La critique

Octobre 2020
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
 << <   > >>
      1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30 31  

Le Blog des DVDpasChériens

Les dvdpascheriens ayant la fibre journalistique peuvent participer à ce blog. Sur le thème des DVD, de la HD et de la vente en ligne. On y trouve des critiques, des dossiers, des articles sur les nouveautés ...

Rechercher

Qui est en ligne?

  • Visiteurs: 18

powered by
b2evolution