24.07.13

05:31:36, Catégories: Nouveautés, Test / Critique  

Par Flo001fg

Synopsis :

Jonathan Corbett, alias Colorado, fine gâchette et redresseur de torts sans égal a débarrassé le Texas de nombreux malfrats. Sa bravoure légendaire et ses faits d’armes lui valent d’être placé en tête de liste des élections sénatoriales...
Mais en apprenant que Cuchillo, un bandit notoire, vient de tuer une fillette de douze ans après l’avoir violée, Colorado se lance dans une nouvelle chasse à l’homme… Sa retraite dorée de politicien attendra...

Mon avis :

Alors là... Wild Side nous gâte! Quelle belle édition! "Colorado" nous arrive enfin et dans un très beau coffret contenant le film en DVD et en Blu-ray, le tout accompagné d'un très beau livre. Et cerise sur le gâteau, on a le droit à la version cinéma et à la director's cut (Seul hic par contre, la version director’s cut est uniquement sur le Blu-ray...). Alors quelle version choisir? Il suffit de visionner le début du film pour s'en rendre compte, la version intégrale est largement supérieure. C'est donc de cette version que je parlerais principalement!

Dès l'incroyable générique on sait que l'on va assister à un excellent western spaghetti, probablement même un chef d’œuvre... La musique signée Ennio Morricone ("Il était une fois dans l'Ouest", "Le Bon, la Brute et le Truand", "Le Clan des Siciliens") est absolument majestueuse et nous emporte directement avec elle. Avec la première scène, Sergio Sollima ("Le Dernier Face à face", "Saludos hombre", "La Cité de la violence", "Le Corsaire noir") nous plonge en plein Far-West grâce à un duel typiquement spaghetti de par ses cadrages et sa mise en scène, du moins dans la version longue, car pour ce qui est de la version ciné, la scène est montée totalement différemment et n'a pas du tout le même impact.

Lee Van Cleef ("Et pour quelques dollars de plus", "Le Bon, la Brute et le Truand", "Le Dernier Jour de la colère", "Sabata") y incarne Jonathan Corbett, un chasseur de primes impitoyable et redouté ayant quelques ambitions politiques. Après la présentation de ce personnage, cela sera au tour de Cuchillo, interprété par Tomas Milian ("Saludos hombre", "Beatrice Cenci", "La longue nuit de l'exorcisme", "La Rançon de la peur") de faire son entrée en scène, un joyeux trublion accusé de viol sur une enfant de 12 ans.

Évidemment, vu le personnage, il est difficile d'y croire tant il est sympathique et d'ailleurs cela serait trop simple... On va s'attacher presque immédiatement à ce péon mexicain coureur de jupons, qui va se jouer du chasseur de primes comme personne n'avait réussi à le faire auparavant.

Les deux personnages vont alors jouer au chat et à la souris pour notre plus grand plaisir, apportant une bonne dose d'humour au film, sans pour autant tomber dans la comédie. Le jeune acteur originaire de La Havane crève ici littéralement l'écran et ridiculiserait presque Lee Van Cleef si ce dernier ne se rattrapait pas lors de ses autres duels... Car évidemment le chasseur de primes va finir par trouver le vrai coupable et cela va faire des dégâts! C'est qu'il ne faut pas trop le chauffer le Lee!!! Les deux héros vont au final former un duo d’acteurs assez atypique et attachant.

Comme dans la plus part des western spaghetti, nos héros vont croiser de jolies filles... Il s'agira de Luisa Rivelli ("La Loi", "Les possédées du démon", "Le goût de la vengeance") dans le rôle de la prostituée, la femme de Cuchillo et de Nieves Navarro ("Un pistolet pour Ringo", "Toutes les couleurs du vice", "La mort caresse à minuit ") dans le rôle d'une veuve légèrement nymphomane.

Parmi le casting, on remarquera également Fernando Sancho ("Arizona Colt", "Un pistolet pour Ringo", "Gringo, les aigles creusent ta tombe") dans le rôle du Capitaine Segura, un habitué des western spaghetti et Gérard Herter ("Caltiki, le monstre immortel", "Avec Django ça va saigner", "Adios Sabata") dans celui du Baron von Schulenberg, un tueur à gages pas vraiment classique. Le final est superbe avec deux duels mémorables dont un pistolet contre couteau, le tout évidemment superbement accompagné par les compositions de Ennio Morricone.

Avec ce film, Sergio Sollima rentre instantanément dans la cour des grands et rejoint Sergio Leone et Sergio Corbucci parmi les maîtres du western Spaghetti, formant ainsi ce qu’on appellera les « Trois Sergio ».

"Colorado" est sorti le 3 juillet chez Wild Side Vidéo dans une splendide édition combo Blu-ray + DVD, accompagnée du livre "Le vautour et la proie" écrit par Jean-François Giré comportant 128 pages richement illustrées. La version DVD est au format 2.35, 16/9ème compatible 4/3 avec pistes française et italienne Dolby Digital mono d'origine avec sous-titres français, mais ne contient que la version cinéma (85 minutes). La version Blu-ray est quant à elle au format 2.35, avec une résolution 1080 24p et des pistes française et italienne DTS-HD Master Audio mono d’origine pour la version cinéma (90 minutes) et uniquement italienne pour la version director's cut (110 minutes) et sous-titres français évidemment. Les bonus, communs aux deux galettes, se composent d'un entretien de 26 minutes avec le scénariste Sergio Donati, d'une galerie de photos et de la bande annonce.

Colorado - Edition collector (Blu-ray + DVD + livre)

Colorado - Edition collector (Blu-ray + DVD + livre)
Amazon à 24.3€
Fnac à 24.9€
Voir la fiche
Permalink 907 mots par flo001fg Email , 2274 vues • Réagir

Pingbacks:

Cet article n'a pas de Pingbacks pour le moment...

Article précédent: La guerre des gangs : La critiqueArticle suivant: Die die my darling : La critique

Novembre 2019
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
 << <   > >>
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30  

Le Blog des DVDpasChériens

Les dvdpascheriens ayant la fibre journalistique peuvent participer à ce blog. Sur le thème des DVD, de la HD et de la vente en ligne. On y trouve des critiques, des dossiers, des articles sur les nouveautés ...

Rechercher

Qui est en ligne?

  • Visiteurs: 22

powered by
b2evolution