21.05.13

05:00:00, Catégories: Nouveautés, Test / Critique  

Par Flo200


Synopsis :

"Serial starlets" : Starlets are being murdered on the French Riviera during the Cannes Film Festival. A goofball detective is sent there to insure the protection of the bimbos.

"A Very Realistic French Horror Movie" : Newly arrived in Paris hoping to become models, three young East European women are kidnapped by a producer of snuff movies and help prisoners on the movie set.

"24 hours alive" : On the set of an extreme reality show, beautiful candidates are confronted with a dangerous maniac during a perverse game. A kind of a gore and sexy FEAR FACTOR!


Mon avis :

Pas mal de films de Richard J. Thomson ("Time Demon", "Jurassic Trash", "Votez Cindy!") reste à ce jour inédit et c'est donc toujours avec beaucoup de joie que je vois enfin sortir l'un d'eux, même si dans le cas de "A Very Very Sexy Snuff Movie", celui-ci n'est disponible pour le moment qu'en import... Déjà l'affiche originale très BD m'avait bien mis l'eau à la bouche, alors je n'en pouvais plus d'attendre!


Ce film se compose en fait de trois sketchs dont le thème se retrouve évidemment dans le titre du film. Ces trois histoires sont présentées au départ comme faisant parties d'une bande dessinée, style déjà utilisé par exemple dans les "Creepshow" (Une excellente référence donc!).


Le premier segment intitulé "Serial starlettes" ravira au plus haut point la gente masculine et les vilains pervers dont nous faisons partis avec de jolies jeunes femmes se baladant nues durant tout le film. On y retrouve notamment parmi de très jolies créatures, Marlène Delcambre ("Le masque de la Méduse", "La grosse commission") que nous avions découvert dans la toute dernière œuvre de Jean Rollin.


Le rôle principal est tenu par le réalisateur en personne, qui joue ici un détective privé chargé de protéger des starlettes et de trouver l’assassin des précédentes. Malheureusement le bonhomme n'est pas très doué et il passera l’essentiel de son temps à mater les jolies filles dénudées et à planquer les cadavres, afin de ne pas se faire virer...


Drôle de mélange que ce segment, sorte de mélange de vidéo type "Playboy" et de série Z, mais l'essentiel est là, on rince l’œil et on se marre bien! Le combat final est en ça un véritable régal!


"A Very Realistic French Horror Movie", le second sketch se veut quant à lui plus sérieux, mais ravira tout de même les fans de ce type de films par la plastique de ses actrices et par son côté gore et de ce dernier point de vue, on est gâté avec quelques scènes très généreuses. En revanche, même si ce segment est également assez sexy, il sera tout de même beaucoup plus sage que le précédent.


Le réalisateur y interprète également un rôle, celui d'un réalisateur de snuff nommé Marcel Chevalier (Nom du dernier bourreau français... Est-ce une coïncidence? J'en doute!). Le cinéaste fait preuve une nouvelle d'auto-dérision en ne se prenant jamais au sérieux. Parmi le casting, on notera principalement la présence de Fabrice Colson ("Le Réserviste", "Eject"), un habitué de ce type de productions, dans le rôle d'un des bourreaux. Visuellement, c'est le court le plus abouti avec une photographie nettement plus travaillée.


Le dernier sketch intitulé "24H Alive" est quant à lui un véritable délire où le réalisateur s'amuse à pasticher les émissions de télé réalité avec trois jeunes femmes super sexy qui devront survivre durant 24 heures dans une forêt où ronde un maniaque, pour pouvoir empocher le million de dollars mis en jeu.


A nouveau, on se marre particulièrement bien avec un tueur complètement hallucinant et halluciné interprété par Christophe Lemaire ("Trepanator", "Time Demon"). Le journaliste de cinéma bien connu des lecteurs de "Starfix", "Mad Movies" ou encore "Metaluna", se fait plaisir et cela se voit. Mais comment pourrait-il en être autrement vu qu'il va pourchasser pendant tout le film de jolies demoiselles qui se dénuderont à la moindre occasion...


Parmi elles, impossible de ne pas évoquer la pulpeuse Caroline Eden ("Les Petites Vicieuses 2", "Bienvenue chez les Ch'tites coquines"), qui sera particulièrement généreuse avec nous, pauvres hommes faibles que nous sommes...


"A Very Very Sexy Snuff Movie" ravira les fans de Thomson évidemment, mais devrait pouvoir toucher un public plus large par son humour plus accessible, son côté très référence au cinéma Bis et ses filles ultra sexy évidemment!


Même s'il s'agit d'un film français, "A Very Very Sexy Snuff Movie" n'est à ce jour sorti en DVD qu'aux États-Unis chez la branche américaine de Bach Films et n'est disponible qu'en version originale anglaise sans sous-titres, via le site amazon.com. Mais rassurez-vous l’anglais n’est pas bien compliqué à comprendre et il serait fort regrettable que vous passiez à côté de ce film juste pour ça, d’autant plus que le DVD est zone all et donc lisible sur nos lecteurs.

Permalink 877 mots par flo001fg Email , 2608 vues • Réagir

Pingbacks:

Cet article n'a pas de Pingbacks pour le moment...

Article précédent: Texas : La critiqueArticle suivant: Joe l'implacable : La critique

Décembre 2019
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
 << <   > >>
            1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31          

Le Blog des DVDpasChériens

Les dvdpascheriens ayant la fibre journalistique peuvent participer à ce blog. Sur le thème des DVD, de la HD et de la vente en ligne. On y trouve des critiques, des dossiers, des articles sur les nouveautés ...

Rechercher

Qui est en ligne?

  • Visiteurs: 25

powered by
b2evolution