20.05.13

05:00:00, Catégories: Nouveautés, Test / Critique  

Par Flo001fg

Synopsis :

A la fin de la guerre de Sécession, le gouverneur des États-Unis échappe à un attentat Sudiste à Dallas, grâce à Bill Willer (Giuliano Gemma), un soldat déserteur. Peu de temps après, une nouvelle tentative réussit, et le gouverneur est assassiné. Tous les soupçons se portent alors sur Jack Donovan, un noir. Willer va tout faire pour innocenter son ami, et démêler le complot.

Mon avis :

Tout comme "Un train pour Durango" ou "Joe l'implacable" sortis à la même date chez Artus Films, "Texas" est enfin réhabilité grâce à une copie enfin intégrale comportant environ 20 minutes de film qui avaient été honteusement coupées par le distributeur au moment de sa sortie en salle pour de simples raisons mercantiles...

Ce western politique signé Tonino Valerii ("Le Dernier Jour de la colère", "Folie meurtrière", "La Horde des salopards", "Mon nom est Personne") est un pur chef d’œuvre du western spaghetti qui mérite vraiment d'être redécouvert. Ce qui frappe en premier, c'est la qualité de la mise en scène avec notamment des plans hyper travaillés, comme ceux des dialogues en gros plans où le réalisateur a juxtaposé un gros plan avec un plan plus éloigné, de façon à ce que les visages des deux personnes qui se parlent soient nets au lieu que l'un d'eux soit flou, ce qui donne un effet très particulier, proche des vignettes de bandes dessinées.

"Texas", dont le titre français n'est pas très parlant, le titre original "Il prezzo del potere" (le prix du pouvoir) l'étant tout de même beaucoup plus, transpose l'attentat de John Fitzgerald Kennedy au temps des cow-boys, tout en dénonçant le racisme, l'intolérance et les préjugés envers les noirs à travers ces riches hommes affaires, anciens sudistes qui vont comploter contre le Président.

Bill Willer , interprété par Giuliano Gemma ("Les titans", "Un pistolet pour Ringo", "Le dernier jour de la colère", "Le désert des Tartares") et son compagnon d'arme, Jack Donavan, joué par Ray Saunders ("Deux salopards en enfer", "La cité de la violence") vont tout faire pour déjouer un attentat orchestré par Pinkerton, un ancien sudiste incarné par Fernando Rey ("Pancho Villa", "French Connection", "Cet obscur objet du désir"), soutenu par bon nombre des notables de l'état du Texas. Malgré tous leurs efforts, les deux hommes n'arriveront pas à empêcher l'assassinat du Président et c'est Donovan qui en fera les frais, accusé injustement de ce meurtre...

Le scénario tient vraiment la route, Valerii nous livrant un film engagé très bien écrit et qui plus est sans temps mort, avec des scènes d'action véritablement inspirées où Gemma utilisera pleinement ses capacités athlétiques pour nous en mettre plein la vue lors des fusillades. En plus de toutes ces qualités, le film comporte une très belle musique signée Luis Enríquez Bacalov ("Django", "El Chuncho", "Le Grand Duel") qui n'a rien à envier aux compositions de Ennio Morricone ou de Bruno Nicolai.

Niveau casting, c'est du tout bon également avec en plus des acteurs cités précédemment, quelques excellents acteurs comme Warren Vanders ("La poursuite sauvage", "Une bible et un fusil"), Antonio Casas ("Le bon, la brute et le truand", "Tristana"), Benito Stefanelli ("Le dernier jour de la colère", "Mon nom est personne"), Manuel Zarzo ("Les tueurs de l'Ouest", "Les sentiers de la haine") ou encore Van Johnson ("Bastogne", "Ouragan sur le Caine"). Du lourd, donc!

Mais pour vraiment apprécier le film, il convient impérativement de voir le film dans sa version originale italienne, car le doublage français est catastrophique, d'ailleurs en français, le président se retrouve être gouverneur pour on ne sait pas quelle raison...

"Texas" fait vraiment parti des indispensables du western spaghetti, alors si vous êtes amateur de ce genre indémodable, ruez-vous sur ce DVD!!!

"Texas" est sorti en DVD le 7 mai chez Artus Films dans la collection Western européen. Le film est proposé au format 2.35, 16/9 compatible 4/3 dans sa version intégrale inédite chez nous en version italienne et française, cette dernière comportant de nombreux passages en italien sous-titré dû à l'absence de doublage. Côté bonus, on a le droit à une présentation du film par le dessinateur de BD Curd Ridel, intitulée "Le prix du pouvoir", à un diaporama d'affiches et de photos et à des bandes-annonces des films de la collection.




Amazon à 14.9€
Fnac à 17€
Voir la fiche
Permalink 760 mots par flo001fg Email , 1649 vues • Réagir

Pingbacks:

Cet article n'a pas de Pingbacks pour le moment...

Article précédent: Critique cinéma : StormhouseArticle suivant: A Very Very Sexy Snuff Movie : La critique

Novembre 2019
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
 << <   > >>
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30  

Le Blog des DVDpasChériens

Les dvdpascheriens ayant la fibre journalistique peuvent participer à ce blog. Sur le thème des DVD, de la HD et de la vente en ligne. On y trouve des critiques, des dossiers, des articles sur les nouveautés ...

Rechercher

Qui est en ligne?

  • Visiteurs: 10

powered by
b2evolution