02.05.13

06:00:00, Catégories: Test / Critique  

Titre du film : Mariage à l'anglaise

Réalisateur : Dan Mazer

Année : 2013

Origine : Royaume-Uni

Durée
: 1h37

Avec : Rose Byrne (Nat), Rafe Spall (Josh), Simon Baker (Guy), Anna Faris (Chloe), Stephen Merchant (Danny), etc.

Par Nicofeel

Auréolé de plusieurs prix au festival international du film de comédie de l'Alpe d'Huez 2013, Mariage à l'anglaise débarque en France.
Mariage à l'anglaise est une nouvelle comédie romantique. Dans un genre ultra balisé, le réalisateur Dan Mazer a tenté d'apporter un certain renouveau en dynamitant les codes du genre, et surtout le scénario auquel on est généralement habitué. Ainsi, le film fait toutes les choses à l'envers par rapport à une comédie romantique classique.
Ici, on débute par le coup de foudre entre les deux tourtereaux qui se conclue immédiatement par le mariage. Sauf que ce dernier est un signe du destin et un présage de ce qui va arriver par la suite. En effet, le prêtre a les pires difficultés à célébrer l'union. C'est une façon de montrer au spectateur que l'idylle va s'estomper rapidement. Et c'est bien ce qui se passe. Le film met en scène la belle Nat, une femme classe qui dispose d'une situation professionnelle aisée, qui s'est mariée avec Josh, un romancier sans éclats qui aime s'amuser et faire l'imbécile dans les soirées où il va.

Ces deux êtres – qui ont eu un coup de foudre – n'ont manifestement pas de points communs et c'est ce que s'attache à évoquer le film, avec beaucoup d'humour. En fait, dans Mariage à l'anglaise (dont on préférera le titre I give it a year, beaucoup plus explicite par rapport au sujet du film), on assiste à des problèmes de couple post-mariage. Eh oui, tout le monde n'est pas fait pour vivre avec n'importe qui. Nat et Josh l'apprennent à leurs dépens. Nat ne supporte pas le côté extraverti de son mari alors que celui-ci n'apprécie pas le côté “coincé” de sa femme.
On voit bien que les heures sont comptées dans ce couple. Ce n'est d'ailleurs pas un hasard si lors de leur mariage, leurs proches leur ont signalé qu'une grande partie du chemin sera parcourue s'ils parviennent à passer le cap d'un an de mariage.
Mariage à l'anglaise est surtout une comédie et les séquences qui s'y prêtent sont nombreuses. Il y a d'abord le montage du film qui est bien vu avec un démarrage montrant que tout se passe bien : c'est le coup de foudre, on s'aime, on se marie et on va en lune de miel. Mais la suite est beaucoup moins rose et les scènes chez une sexologue donnent lieu à des répliques savoureuses. En matière de répliques, on est également bien servi avec le témoin de mariage de Josh, Danny, qui n'hésite pas à déclarer les pires insanités, toujours dans le registre sexuel. En plus, avec son air de pervers ce personnage est franchement hilarant à chacun de ses passages. Certaines scènes sont aussi très drôles, en mettant en scène des animaux : on a par exemple le chat qui est assis tranquillement sur le canapé et qui se fait insulter par Josh quand ce dernier tente de faire une diversion (“ cet espèce de petit enculé”) ; on a aussi une colombe qui n'est pas loin de se faire zigouiller pendant que l'un des protagonistes fait une déclaration d'amour à Nat.
A cet effet, l'une des autres originalités du film est d'éviter le classique triangle amoureux pour au contraire créer une histoire à quatre personnages. Il y a ainsi Nat qui est attiré par l'un de ses clients, le beau et richissime Guy, tandis que Josh reprend contact avec son ex, la sympathique Chloé. En jouant sur ces rapprochements alors que Nat et Josh sont mariés, Mariage à l'anglaise devient presque une anti comédie romantique. J'utilise bien l'adverbe presque car ce film reste bel et bien une comédie romantique. La seule différence est que les personnes choisissent d'autres âmes sœurs que celles que l'on voit au départ du film. Vers la fin du film, la déclaration menant au divorce est à cet égard hilarante puisqu'elle est en tous points à l'opposé de ce que l'on a l'habitude de voir.
Pour autant, Mariage à l'anglaise ne joue pas toujours la carte de l'originalité. Le film reprend aussi des recettes déjà vues ailleurs. On peut citer entre autres choses les scènes qui ont lieu chez les beaux-parents et qui tournent mal ; les photos explicites du couple (qui ne sont pas sans rappeler la fin de Very bad trip) ou encore les séquences “bonus” à la fin du film, de plus en plus utilisées désormais. Malgré tout, Mariage à l'anglaise conserve sa propre identité, avec notamment un ton comique mélangé à une crudité des propos qui s'allient à merveille.
Quelques mots sur la distribution. Pour son premier grand rôle principal, Rose Byrne est plutôt convaincante en jouant une jeune femme quelque peu coincée qui reste à la recherche de son âme soeur. Rafe Spall qui interprète Josh, est très différent d'elle et lui rend bien la pareille. Autour de ce couple, gravitent le beau et classieux Simon Baker, parfait en tant que séducteur romantique. Anna Faris qui joue un personnage libre et quelque peu timide, est bien dans son rôle.

Au final, Mariage à l'anglaise est une comédie romantique très drôle qui a le mérite de sortir des sentiers battus. A défaut d'être le film de l'année 2013, cela demeure une très bonne surprise qui détend bien le spectateur. La crudité de certains propos laisse tout de même le film à réserver à un public averti. Il ne serait pas judicieux de venir en famille pour regarder ce long métrage.

Permalink 991 mots par nicofeel Email , 1878 vues • Réagir

Pingbacks:

Cet article n'a pas de Pingbacks pour le moment...

Article précédent: Interview de Manu LanziArticle suivant: Eject : La critique

Août 2021
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
 << <   > >>
            1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31          

Le Blog des DVDpasChériens

Les dvdpascheriens ayant la fibre journalistique peuvent participer à ce blog. Sur le thème des DVD, de la HD et de la vente en ligne. On y trouve des critiques, des dossiers, des articles sur les nouveautés ...

Rechercher

Qui est en ligne?

  • Visiteurs: 17

powered by
b2evolution