22.04.13

06:00:00, Catégories: Nouveautés, Test / Critique  

Par Flo001fg

Synopsis :

A la fin du XIX ème siècle, aux Indes Britanniques, Toomaï est le fils d'une grande lignée de Cornacs, les dresseurs d'éléphants. Fier de son héritage, le jeune enfant rêve de conduire son propre troupeau de pachydermes et honorer sa famille. Mais à la mort de son père, le jeune Toomaï est dépossédé de Kala Nag, le seul éléphant qu'il élevait depuis toujours. Toomaï certain de sa destinée, décide de s'enfuir dans la jungle avec Kala Nag pour devenir lui-même le Grand Cornac que son père a toujours vu en lui!

Mon avis :

Pour son premier film, le jeune Sabu ("Le voleur de Bagdad", "Le Livre de la jungle", "Le Narcisse noir") conquit immédiatement le public avec cette très belle histoire d'un meneur d'éléphants, adaptée d'une des nouvelles du livre de Rudyard Kippling "Le livre de la Jungle".

Le jeune indien est repéré par Robert J. Flaherty ("Nanouk l'Esquimau", "Tabou", "L'Homme d'Aran "), lors du tournage de ce "Elephant Boy", alors qu'il n'est âgé que de douze ans. Dès les premières minutes du film, il est évident que le jeune garçon crève littéralement l'écran et Zoltan Korda ("Alerte aux Indes", "Les Quatre Plumes blanches", "Le Livre de la jungle", "Sahara") ne s'y est d'ailleurs pas trompé puisque après avoir fait venir le jeune Sabu en Angleterre pour finir le tournage du film, il lui offrira également ses rôles suivants.

Le garçon deviendra alors presque immédiatement une star internationale. Robert J. Flaherty et Zoltan Korda se sont ici partagés la mise ne scène, Flaherty s'occupant des parties plutôt documentaires, alors que Korda s'occupa des passages de fiction. Malgré le côté très daté du film et notamment par son côté très colonialiste, on reste absolument ébahi devant l'agilité et le courage du jeune Sabu, dont les prouesses seraient probablement impossibles à filmer de nos jours (Question d'assurances notamment!).

Les deux réalisateurs veulent nous en mettre plein la vue, n'hésitant pas pour cela à nous choquer, comme pour cette scène où un nourrisson se retrouve allongé au milieu de la route, alors que l'éléphant arrive sur lui... Le jeune indien nous montre alors sa maîtrise de l'animal en lui faisant enjamber le bébé... C'est d'un goût assez douteux, mais l'effet choc est garanti!

L'histoire est plutôt classique et assez prévisible, mais cela fonctionne toujours. On est tantôt ému, tantôt émerveillé devant ce garçon pour lequel on éprouve immédiatement une réelle empathie. Le film est vraiment centré autour de Toomaï et de son éléphant Kala Nag et seul Walter Hudd ("Rembrandt", "Il importe d'être constant") dans le rôle de Petersen, le "Sahib" responsable de la grande chasse aux éléphants auquel le jeune cornac participe en compagnie de son père et de nombreux autres cornacs, aura une réelle importance à l'écran. Le personnage sera d'ailleurs plutôt sympathique malgré son côté très colonialiste qui de nos jours choquera forcément un peu...

Le père de Toomaï, joué par W.E. Holloway ("Member of the Jury", "Sarabande") n'aura quant à lui finalement que peu d'importance et seul son décès après une attaque de tigre, ne le mettra réellement en avant. C'est en effet la peine et le désarroi du jeune Toomaï qui aura ici une importance dans l'histoire et non le décès en lui-même...

Comme on peut le deviner, une fois le drame passé, notre jeune héros va se révéler, montrer son courage et sa bravoure et gagner le respect de tout le monde!


Malgré le poids des années, "Toomaï, le grand cornac" a gardé une certaine force émotionnelle et Sabu et son éléphant sont toujours aussi attendrissants. Sabu restera d’ailleurs toute sa vie esclave de ce rôle et devra même à une certaine période de sa vie, faire un spectacle de cirque avec un éléphant, habillé comme dans le film...

"Toomaï Le grand cornac" est sorti en DVD chez Elephant Films le 2 avril. Le film est présenté au format 1.33, 4/3 avec pistes anglaise et française Dual Mono 2.0. En supplément, on trouve le documentaire "SABU : l'ami des Éléphants", consacré à l'acteur vedette du film d'originaire indienne.




Amazon à 14.09€
Fnac à 18.29€
Voir la fiche
Permalink 749 mots par flo001fg Email , 2502 vues • Réagir

Pingbacks:

Cet article n'a pas de Pingbacks pour le moment...

Article précédent: L'épée enchantée : La critiqueArticle suivant: Résultats du jeu : le top 20 des meilleurs films de guerre

Août 2021
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
 << <   > >>
            1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31          

Le Blog des DVDpasChériens

Les dvdpascheriens ayant la fibre journalistique peuvent participer à ce blog. Sur le thème des DVD, de la HD et de la vente en ligne. On y trouve des critiques, des dossiers, des articles sur les nouveautés ...

Rechercher

Qui est en ligne?

  • Visiteurs: 22

powered by
b2evolution