Archives pour: Septembre 2012, 06

06.09.12

05:00:00, Catégories: Nouveautés, Test / Critique  

Par Flo001fg

Synopsis :

L’illusionniste Diijon abandonne sa carrière pour se consacrer à l’étude de l’hypnose. Étant parvenu à pousser un homme au suicide, il tente de nouvelles expériences criminelles avec son épouse...

Mon avis :

Petite série B assez sympathique valant principalement pour la présence de son acteur vedette, "The mask of Diijon" se laisse voir, même s'il ne marquera pas probablement les esprits durablement...

Ce long-métrage, construit essentiellement autour de Erich Von Stroheim ("La Grande Illusion", "Les Disparus de Saint-Agil", "Boulevard du crépuscule"), met en scène un ancien magicien à succès, insatisfait de ses anciens numéros et qui ne conçoit pas de revenir sur le devant de la scène avant de maîtriser parfaitement l'hypnose, technique pour lequel il se passionne et qu'il compte exploiter pour ses futurs shows. Hors l'homme étant perfectionniste, il retarde constamment son retour, malgré les demandes répétées de sa femme, qui a beaucoup plus les pieds sur terre et qui essaye de sortir le couple des difficultés financières dans lesquelles il est tombé en raison de l'inactivité du magicien.

Malheureusement, il faudra attendre que celui-ci soupçonne sa femme d'adultère pour qu'il réagisse... Alors quand sa femme le quitte, après s'être fait humilié lors de l'échec de son nouveau numéro au cours d'un spectacle organisé par l'homme qu'il soupçonne d'être son amant, Diijon va sombrer dans la folie et utiliser son talent d'hypnotiseur à des fins meurtrières, allant même jusqu'à se servir de sa femme pour qu'elle tire sur le supposé amant!

Même si le film souffre de quelques longueurs, il réserve tout de même quelques beaux moments, notamment lorsque celui-ci lorgne vers le film d'horreur gothique. La mise en scène de Lew Landers ("Le corbeau", "The return of the vampire", "Captain Kidd and the Slave Girl") tient bien la route, la dernière partie du film est d'ailleurs très bien orchestrée et est même assez haletante, même si celui-ci a tout de même pas mal vieilli...

Erich Von Stroheim tient parfaitement son rôle et monopolise quasiment toute l'attention, même si les autres acteurs sont assez bien castés et sont plutôt convaincants dans leurs rôles respectifs, Jeanne Bates ("Eraserhead", "Mulholland drive") notamment est suffisamment jolie, mais pas de trop pour être parfaitement crédible auprès de ce mari talentueux, mais tout de même au physique guère attrayant... Quant à William Wright ("Au carrefour du siècle", "L'héritière de la jungle"), il campe un bellâtre parfait et est suffisamment en retrait pour ne pas faire d'ombre à la vedette du film...

Malgré le poids des années (le film a été tourné en 1945), "The mask of Diijon" reste tout à fait recommandable et bénéficie même d'un charme rétro en bonus.

Nouveau titre de la collection Prestige, sorti dans le commerce le 3 juillet chez Artus films, "Erich Von Stroheim Mystérieux" contient au sein d'un joli coffret digipack avec sur-étui, 4 films de cet étrange personnage répartis sur deux DVD, à savoir "The Lady and the Monster", "The mask of Dijjon", "The great Gabbo" et "The crime of Dr Crespi". Chaque film est accompagné d'un diaporama (sauf "The crime of Dr Crespi") et est présenté en noir et blanc, dans son format original 1.33 en version originale avec sous-titres français optionnels. En outre, on trouve dans ce coffret un livret de 12 pages et 4 cartes postales (une de chaque film).




Amazon à 27.99€
Fnac à 28€
Voir la fiche
Permalink 601 mots par flo001fg Email , 1246 vues • Réagir

Septembre 2012
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
 << < Courant> >>
          1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30

Le Blog des DVDpasChériens

Les dvdpascheriens ayant la fibre journalistique peuvent participer à ce blog. Sur le thème des DVD, de la HD et de la vente en ligne. On y trouve des critiques, des dossiers, des articles sur les nouveautés ...

Rechercher

Qui est en ligne?

  • Visiteurs: 18

powered by
b2evolution