10.07.12

05:00:00, Catégories: Test / Critique  

Par Flo200

Synopsis :

Une jeune danseuse touche une étrange matière organique, au cours d'une promenade en bord de mer. Elle est désormais sous l'emprise du parasite...aux portes de la folie !

Mon avis :

Pour son second long métrage, Sandy Depretz ("Borderline", "Parasite transfert", "Stardust") nous offre avec ce "Psychoprotoplasmes : L'emprise du parasite" un film expérimental et underground, très graphique, d'une incroyable beauté macabre, à la fois fascinant et déstabilisant.


Après une scène d'introduction où l'on peut apprécier la grâce de la danseuse chorégraphe Fabienne Bouland ("Parasite transfert"), mise en valeur par un splendide noir et blanc et par la réalisation inspirée du metteur en scène, qui change alors de format à chaque instant, l'histoire prend place sur une plage de Noirmoutier où celle-ci va vite se retrouver contaminer par un parasite, ce qui va avoir rapidement d'horribles conséquences sur son organisme. Ce parasite va alors pousser la jeune femme à se mutiler tant la souffrance qu'elle endure sera terrible.

Le film fait irrémédiablement penser aux premières œuvres de David Cronenberg, ce qui n'est nullement le fruit du hasard, puisque le terme psychoprotoplasmes est tout droit tiré du film "Chromosome 3" du réalisateur canadien. Durant tout le film, la jeune femme va vivre d'insoutenables souffrances rythmées par la très belle musique composée par Yann Moine de Uncut Music, la poussant peu à peu vers la folie. Ce long métrage est particulièrement gore et pourra paraître pour certains comme étant insoutenable, pourtant pour peu que l'on rentre dedans, c'est avant tout la beauté cruelle de celui-ci qui prendra le dessus. La très belle gestuelle de Fabienne Bouland y est d'ailleurs pour beaucoup dans la fascination qu'exerce ce film, qui avant tout se ressent.

Le scénario est des plus simples et ce n'est donc pas pour la complexité de l'histoire qu'on l'appréciera, même si cette dernière peut être interprétée de différentes façons. En effet, on peut le voir comme un film fantastique, mais aussi comme un film sur la folie où la jeune femme, atteinte, on peut le supposer, de bouffées délirantes aiguës, pense avoir un parasite en elle et se mutile afin de le retirer...

Le choix du noir et blanc est également fort judicieux et lui apporte un certain cachet, de même que les maquillages Sfx qui sont assez bluffants, il faut dire que Sandy Depretz a su bien s'entourer, puisqu'ils sont signés par David Scherer ("Blackaria", "Last caress", "8th Wonderland", "Bloody flowers", "Ladyblood", "Mirages", "The Theatre Bizarre"...), à qui l'on doit un nombre incalculable de prothèses et de maquillages toujours particulièrement réussis, sur de multiples courts et longs métrages, clips etc... Au final, on reste subjugué devant ce spectacle appartenant au Body Horror, qui sort incontestablement des sentiers battus dans le paysage cinématographique français.

"Psychoprotoplasmes : L'emprise du parasite" est une expérience à part et marquante, où Sandy Depretz démontre qu'il est un cinéaste de talent faisant preuve d'une sensibilité très particulière, nous livrant une œuvre d'une poésie macabre ne pouvant laisser indifférent.

Si le film a eu l'honneur d'être projeté au "Montréal Underground Film Festival" en 2009 et au "Horror Underground Filmfest of Tulsa (Okhlaoma)" en 2010, celui-ci reste inédit en DVD et le seul moyen de pouvoir le visionner, c'est en VOD sur le site de Réservoir films. Je vous conseille donc d'aller y jeter un coup d’œil afin de le découvrir (ainsi que beaucoup d’autres œuvres intéressantes !) avant une éventuelle sortie sur support physique...

Permalink 617 mots par flo001fg Email , 2841 vues • Réagir

Pingbacks:

Cet article n'a pas de Pingbacks pour le moment...

Article précédent: Critique cinéma : TyrannosaurArticle suivant: Critique cinéma : Return to sleepaway camp

Décembre 2019
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
 << <   > >>
            1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31          

Le Blog des DVDpasChériens

Les dvdpascheriens ayant la fibre journalistique peuvent participer à ce blog. Sur le thème des DVD, de la HD et de la vente en ligne. On y trouve des critiques, des dossiers, des articles sur les nouveautés ...

Rechercher

Qui est en ligne?

  • Visiteurs: 29

powered by
b2evolution