Archives pour: Juillet 2012, 08

08.07.12

05:00:00, Catégories: Test de commande  

Titre du film : Tyrannosaur

Réalisateur
 : Paddy Considine

Date de sortie du film : 25 avril 2012

Origine
 : Royaume-Uni

Durée du film
 : 1h31

Avec : Peter Mullan (Joseph), Olivia Colman (Hannah), Eddie Marsan (James), Paul Popplewell (Bod), Ned Dennehy (Tommy), etc.

Par Nicofeel

Réalisé par Paddy Considine, un jeune cinéaste, Tyrannosaur est un pur drame social qui se déroule dans la banlieue de Glasgow. Le chômage et la violence font bon ménage dans un quartier pauvre où la joie est cruellement absente.
Ce film britannique fait immanquablement penser au cinéma social des œuvres les plus éprouvantes de Ken Loach et de Mike Leigh. Tyrannosaur décrit principalement le quotidien de deux personnages et la relation qui s'établit entre eux.
Il y a d'un côté Joseph, un homme qui vit seul, est au chômage et tente d'oublier le monde dans lequel il évolue en buvant de l'alcool dans des pubs. Ici, le pub n'a rien de l'endroit festif où l'on boit avec ses amis. C'est un lieu sombre où l'on traîne sa peine. Le caractère aigri de Joseph l'amène par moments à être extrêmement violent, comme dans cette scène au début du film où il ne se rend même pas compte immédiatement qu'il vient de tuer son chien qu'il aimait pourtant.
Il y a de l'autre côté Hannah, une jeune femme qui vit dans un coin plus huppé de la ville, ce qui ne l'empêche pas d'être triste car c'est une femme qui est humiliée par son époux (lequel est interprété par Eddie Marsan, vu dans Be happy, et décidément habitué aux rôles de personnage cinglé). On comprend tout de suite que ce dernier est un être mauvais lorsqu'il se met par pur plaisir pervers à uriner sur sa femme alors qu'elle est en train de dormir sur un canapé. Hannah est une femme qui est sans cesse violentée par son époux : elle est battue, violée et terrorisée par celui-ci. Comme pour Joseph, elle ne trouve d'autre solution que de boire de temps à autre pour tenter d'oublier son morne quotidien.
Chacun à leur façon, Joseph et Hannah sont des écorchés vifs. Ce sont des êtres seuls qui ont autant besoin l'un de l'autre. Même si leur âge, leur niveau culturel et leur niveau social est différent, ils attendent de l'autre de la compassion. Tyrannosaur est un film sur la condition humaine qui est à sa façon empli d'humanité.

Toutefois, le réalisateur ne cède jamais à la facilité. Bien qu'il ne supporte pas sa condition, Joseph a du mal à vivre avec Hannah, comme il avait déjà du mal à vivre avec son épouse (laquelle était surnommée le tyrannosaure, d'où le titre du film). Joseph souhaite se reconstruire seul, en gardant ses problèmes et en ne récupérant pas ceux des autres. C'est un homme tourmenté, violent par instants, qui cherche cependant une vie meilleure et paisible. La très belle lettre qu'il écrit à Hannah pour lui exprimer toute sa gratitude et toute son huamnité prouve bien que Joseph est au fond un homme bien. Il est surtout victime d'un environnement qui l'empêche de s'en sortir, un peu comme le personnage de Mark dans le film Meantime de Mike Leigh.
Quant à Hannah, elle aspire elle aussi à une vie meilleure. Elle ne demande qu'à aimer les gens et être aimée en retour. Devant l'humiliation qu'elle a subie, cette dévote finit par briser un des préceptes du catholicisme pour mettre fin à son calvaire.
Tyrannosaur de Paddy Considine est d'un point de vue général un film qui prend la température d'une partie de notre société contemporaine et d'un point de vue plus particulier un film qui évoque les difficultés personnelles que rencontrent ses deux personnages principaux.
Si ce drame se révèle prenant, il le doit en partie à son excellente distribution. Peter Mullant interprètre avec brio le rôle de Joseph, cet homme alcoolique (à noter que Peter Mullan est lui-même le fils d'ouvrier et violent, et il a grandi dans la périphérie de Glasgow) qui combat ses démons intérieurs et ne parvient pas toujours à réfréner ses pulsions quasi animales. Pour lui rendre la pareille, Olivia Colman est parfaite pour interpréter Hannah, une femme meurtrie dans sa chair qui a perdu sa joie de vivre et se retrouve poussée à bout sur le plan mental et physique.
La mise en scène est pour sa part appliquée et rigoureuse, ne laissant guère d'échappatoire à ses deux protagonistes dans un univers où la violence est une chose banalisée.
Émaillé de quelques scènes heureuses qui sont les bienvenues, comme cette parenthèse qui a lieu dans un pub et au cours de laquelle Joseph et Hannah profitent enfin de la vie, Tyrannosaur n'est pas un film facile à regarder. C'est une leçon de vie pleine de subtilité qui a le mérite de captiver le spectateur. Paddy Considine est sans conteste un jeune cinéaste à suivre.

Permalien 860 mots par nicofeel Email , 2856 vues • Réagir

Juillet 2012
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
 << < Courant> >>
            1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31          

Le Blog des DVDpasChériens

Les dvdpascheriens ayant la fibre journalistique peuvent participer à ce blog. Sur le thème des DVD, de la HD et de la vente en ligne. On y trouve des critiques, des dossiers, des articles sur les nouveautés ...

Rechercher

Qui est en ligne?

  • Visiteurs: 18

powered by
b2evolution