Archives pour: Novembre 2009, 18

18.11.09

07:20:00, Catégories: Test / Critique  

par Nicore

Voodoo passion

Ce sera bien évidemment sous un jour foncièrement érotique que le réalisateur Jess Franco va s'intéresser au vaudou avec ce Voodoo passion dont l'intrigue servira de prétexte à toute une série de scènes de danse tribales et autres séquences sensuelles réussies en ne sombrant jamais dans la vulgarité pour au contraire magnifier le physique des trois principales actrices du métrage, de fidèles collaboratrice du réalisateur.
Le script va laisser la femme du consul britannique en Haïti rejoindre ce dernier sur l'île où elle va bientôt être sujette à des rêves étranges et si réalistes qu'elle va finir par ne plus distinguer la barrière entre ses fantasmes et la réalité.

Voodoo passionAprès une longue introduction qui débordera du générique pour représenter des danseurs africains traditionnels évoluant sur la plage au son des tam-tams, le métrage va nous présenter son personnage principal, Susan, la femme du consul britannique en Haïti, débarquant justement sur l'île pour pouvoir enfin rejoindre son mari qu'elle n'a pas vu depuis très longtemps. Elle sera accueillie par la troublante Inès qui va la prendre en charge pour l'emmener dans la propriété de son mari, Jack, absent pour le moment. Cette entame permettra à Jess Franco de donner d'entrée un caractère touristique au film en avançant de nombreux plans pittoresques d'Haïti, réalistes en n'étant pas forcément commerciaux.

Voodoo passionLe trajet laissera l'opportunité aux deux femmes de discuter quelque peu pour nous permettre d'en apprendre un peu plus sur chacune d'elles et notamment sur Inès qui se présentera comme étant fille d'un autochtone noir et d'une française blanche, et malgré sa couleur de peau pâle, elle annoncera se considérer à l'intérieur comme une femme noire, ce qui aura par la suite un semblant d'importance lorsque les éléments vaudous commenceront à se mettre en place. Mais avant cela, nous allons suivre l'installation de Susan dans la demeure opulente de son mari, où elle va faire la connaissance d'Olga, une demoiselle qu'elle découvrira nue dans sa chambre et qui s'annoncera comme étant la sœur de Jack vivant sous son toit.

Voodoo passionCette Olga présentera d'emblée des penchants lesbiens évidents ainsi qu'une exubérance éhontée (elle restera dévêtue tout au long du film), tout en paraissant bien attirée par Susan. Mais celle-ci préférera pour l'instant rejoindre son mari, qu'elle va retrouver en compagnie d'amis qui vont rapidement s'éclipser, laissant alors les deux tourtereaux savourer leurs retrouvailles et donner de fait l'opportunité à Jess Franco de nous livrer une longue scène érotique flirtant avec le hardcore mais sans jamais franchir la ligne, tandis que Olga ne perdra pas une miette du bruit de cet ébat et cela l'émoustillera au point de la faire se lancer dans une séance de masturbation en compagnie d'une bouteille de champagne bien fraîche.

Voodoo passionCe ne sera qu'ensuite que l'intrigue va commencer à flirter avec le vaudou, d'abord pour laisser Susan se faire envoûter par Inès qui va l'emmener participer à un rituel vaudou essentiellement composé de danses lascives par des participants entièrement nus, le réalisateur s'attardant longuement sur le physique de ses actrices et notamment de Vicky Adams qui interprétera Inès, alors que peu après, croyant avoir rêvé, Susan sera confrontée à d'autres songes plus ou moins répétitifs jusqu'à ce qu'au cours d'une de ses visions elle n'aille rejoindre un des amis de Jack pour coucher avec lui et finalement le tuer, la suggestion l'emportant pour ce dernier acte alors que ce nouvel ébat sera lui aussi clairement visualisé.

Voodoo passionDe plus en plus perturbée, confondant rêve et réalité, Susan va laisser son entourage lui faire croire que les dieux de l'île ne veulent pas d'elle, tandis qu'elle va encore tuer dans ses cauchemars, pour laisser un final bien plus cartésien venir nous livrer une explication sans ampleur ni surprise mais qui aura au moins l'ambition de justifier pleinement les actes et les situations passées, tout en laissant quand même planer un doute avec un dernier élément contradictoire (la mort d'Olga). Jess Franco utilisera à bon escient la panoplie traditionnelle du vaudou, avec ces danses rituelles magnifiées et incluant des sacrifices de poulets (sans pour autant que le film verse réellement dans un aspect sanglant qui sera ici plus que timide) ou encore ces poupées vaudous qui viendront se mêler de près à l'intrigue et accroître encore un peu plus le malaise de Susan.

Voodoo passionPar contre, l'aspect érotique sera quant à lui omniprésent, Jess Franco laissant volontairement ses actrices évoluer la plupart du temps nues (certainement la chaleur régnant sur l'île…), et notamment Olga qui marquera le film de sa présence saphique provocante de tous les instants au point de finir par faire succomber à la tentation Susan, et les situations serviront quand même énormément de prétexte pour suivre des ébats sexuels, saphiques ou non, ainsi que ces danses langoureuses qui viendront très régulièrement auréoler le métrage de leur présence graphique remarquable, tandis que le réalisateur laissera également longuement ses protagonistes évoluer dans cette salles de bain au milieu de laquelle trônera une immense baignoire propice à toutes les déviances.

Voodoo passionJess Franco ne cachera pas du tout ses intentions en laissant rapidement l'érotisme prendre le dessus sur cette intrigue minimaliste et sujette uniquement à quelques digressions vers l'ambiance vaudou pure pour plutôt nous laisser profiter pleinement de la beauté fraîche de ses actrices délurées et volontaires pour se laisser scruter sous toutes les coutures par la caméra inquisitrice du réalisateur qui ici n'hésitera pas comme à son habitude à démultiplier les gros plans sur l'anatomie, intime ou non, de chacune. Par ailleurs, Jess Franco arrivera à créer sporadiquement une atmosphère envoûtante lors des scènes de danse, tout en donnant un rythme régulier et assez vif à l'ensemble avec surtout des situations ne s'éternisant pas inutilement.

Voodoo passionL'interprétation est cohérente grâce aux trois actrices principales qui se donneront corps et âme pour incarner ces demoiselles guère farouches, avec Vicky Adams (autre nom de scène de Muriel Montossé) qui nous fera admirer ses talents de danseuse nue, tandis que Ada Tauler jouera le premier rôle (comme dans Love camp un autre titre bien sympathique et dénudé de Jess Franco) en interprétant Susan avec consistance, laissant à Karine Gambier donnera vie à l'exubérante Olga avec un sens de la provocation tentatrice plus que vigoureux. Par contre, Jack Taylor, qui œuvra beaucoup dans le genre et notamment avec Jess Franco, restera bien statique et guère convaincant.

Donc, ce Voodoo passion s'illustrera presque exclusivement par son érotisme vivifiant et plus que présent au sein d'une intrigue sans ampleur et ne servant que de moteur à des situations coquines comme seul Jess Franco sait nous en gratifier !

Voodoo passionLe DVD de zone 2 anglais édité par Anchor Bay avancera une image nette et ne connaissant aucun défaut flagrant, tandis que la bande-son sera efficace, notamment avec cette partition musicale lancinante qui prendra parfois des airs jazzy chers au réalisateur, le métrage étant ici proposé dans sa version anglaise et dans sa version allemande sous-titrée en anglais.
Au niveau des bonus, on pourra suivre le traditionnel documentaire laissant le producteur Erwin C. Dietrich revenir sur sa relation avec Jess Franco, la bande-annonce du film ainsi que celles des autres titres de la collection dédiée à Jess Franco, une conséquente galerie de photos du film et les filmographies sélectives de l'équipe du film.

Pour ceux qui voudraient suivre cette incursion érotique dans l'univers du vaudou, le DVD de zone 2 anglais est par exemple disponible ici !

Permalink 1336 mots par nicore, 2258 vues • 1 réaction

Novembre 2009
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
 << < Courant> >>
            1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30            

Le Blog des DVDpasChériens

Les dvdpascheriens ayant la fibre journalistique peuvent participer à ce blog. Sur le thème des DVD, de la HD et de la vente en ligne. On y trouve des critiques, des dossiers, des articles sur les nouveautés ...

Rechercher

Qui est en ligne?

  • Visiteurs: 24

powered by
b2evolution