30.04.09

08:00:00, Catégories: Test / Critique  

par Nicore

Manhunt

"Survival" classique ancré dans le cinéma de genre des années soixante-dix, ce Manhunt, nous venant de Norvège, n'en sera pas moins largement efficace en allant directement à l'essentiel pour lancer une chasse à l'homme forestière blindée de suspense et d'effets de surprise tout en mettant en avant une brutalité froide et sans pitié pour ses protagonistes.
Le script va envoyer sur une route déserte en pleine forêt quatre jeunes gens qui vont devenir la cible de trois chasseurs bien décidés à traquer ce gibier humain de premier choix.

ManhuntLa courte séquence d'introduction va suivre une demoiselle apparemment blessée courant à perdre haleine dans les bois et visiblement poursuivie par quelque chose d'hostile, pour finalement voir cette jeune femme stoppée net par un piège à ours et s'écrouler sur le sol alors que son dernier regard se portera sur un arbre où un corps humain est suspendu. Rapide, cette introduction aura le mérite de tout de suite placer le métrage dans son contexte de "survival" méchant en n'hésitant pas à s'attarder de manière graphique sur la blessure du personnage, mais sans pour autant nous apprendre quoique ce soit sur le futur déroulement de l'intrigue.

ManhuntEnsuite, les principaux protagonistes vont naturellement nous être présentés, pour de la sorte avancer ces quatre jeunes gens vaguement hippies, Roger et sa petite amie Camilla ainsi que Jorgen et sa sœur Mia, d'abord pour laisser le temps du générique une impression idyllique s'installer, bien vite trahie par la suite. En effet, Roger, le conducteur et propriétaire du van dans lequel circule le groupe en sembla que modérément apprécier la présence de ses deux passagers et montrera une attitude pas franchement plaisante vis-à-vis de sa petite amie. Cette situation s'accentuera lors d'une pause dans une station-service vieillotte à la cafétéria accueillant des clients rustres et campagnards où Roger va invectiver et se moquer ouvertement de l'assistance avant de décider se consulter les autres de prendre en stop une cliente étrange.

ManhuntCette présentation cherchera essentiellement à se positionner dans une réalité crédible, sans jamais chercher à s'offrir le moindre trait d'humour, pour avancer des personnalités naturelles qui rendront les différents protagonistes sympathiques à défaut de devenir véritablement attachants, tout en mettant bien en avant leur isolement dans ce paysage forestier et rural arriéré (aussi bien lors d'une première pause pipi réussie jouant sur un climat d'attente qu'ensuite à la station-service où les jeunes trancheront complètement avec les autochtones) pour assurer l'instauration d'un climat de menace évident et collant infiniment à la situation, encore augmenté par l'attitude craintive de la jeune autostoppeuse que Roger va décider d'emmener avec eux.

ManhuntAlors que le groupe aura repris la route en compagnie de cette cinquième passagère, celle-ci va devenir de plus en plus apeurée à l'approche d'une forêt pour ensuite être prise de vomissements, obligeant alors Roger à faire une halte qui s'avérera fatale, surtout que son comportement envers Camilla énervera au plus haut point Mia qui, prise de fureur, va jeter les clefs de contact du van dans la nature. C'est à ce moment-là que débarqueront trois chasseurs sauvages qui vont s'attaquer au groupe sans aucune pitié, pour ainsi lancer véritablement l'action dans un premier bain de sang inattendu et brutal, laissant par la suite les survivants se réveiller attachés au milieu de la forêt au son d'un cor de chasse qui indiquera tout de suite leur nouvelle condition de gibier devant courir et se cacher pour espérer survivre.

ManhuntLe métrage récitera ensuite les situations traditionnelles du "survival", mais avec une application forçant le respect, tout en drainant une atmosphère suintante parfaitement retranscrite, et surtout en étant d'une radicalité définitive dans sa violence froide et sans merci qui laissera les survivants se faire traquer par des chasseurs crédibles et naturels, bien loin des habituels dégénérés venant traditionnellement hanter ces forêts inhospitalières. En adoptant un ton résolument naturaliste et sans fard pour suivre l'action, l'intrigue impliquera le spectateur dans cette fuite désespérée et parcourue de pièges mortels vicieux et sadiques (les barbelés) qui ne connaîtra aucun répit pour toujours faire rebondir ses situations sur un rythme effréné affecté d'un ton sérieux jamais démenti par la moindre trace d'ironie ou de second degré.

ManhuntUne autre des qualités du film sera d'aller directement à l'essentiel, laissant juste le temps au spectateur de se familiariser avec les personnages pour ainsi également justifier l'acte irréfléchi qui permettra aux chasseurs d'emporter leurs proie sur leur terrain de chasse, pour ce qui semblera bien être une partie de chasse habituelle pour ces hommes dont nous n'apprendrons rien, qui ne parleront jamais (autrement que par des sifflements entre eux largement menaçants puisque toujours entendus du point de vue des victimes) mais qui seront d'autant plus terrifiants par leur froideur dans l'action et la violence (il suffira de voir comment une des victimes sera éventrée et vidée de ses boyaux sans ménagement).

ManhuntLes personnages parviendront à dépasser leur statut de simple victimes juste bonnes à se faire dessouder par leur naturel largement cohérent, ce qui rendra d'autant plus douloureuses certaines violences, surtout que l'intrigue ne s'y attardera en plus pas longtemps pour replonger aussitôt dans l'urgence de la fuite qui obligera par ailleurs les protagonistes à faire des choix dramatiques, et arrivera presque à faire passer quelques petites incohérences notoires, notamment lors du dernier acte du film qui semblera parfois bien facile pour armer le dernier personnage luttant encore. Ces personnages bénéficieront d'une interprétation crédible renforçant le capital sympathie des protagonistes qui paraîtront largement naturel aussi bien dans leurs attitudes que dans leurs réactions.

ManhuntLa mise en scène du jeune réalisateur norvégien est dynamique pour coller de très près à l'action à l'aide d'une caméra toujours en mouvement mais sans excès, pour également parvenir à gérer de manière efficace ses effets de surprise réussis et installer une atmosphère adéquate terriblement convaincante et prenante, replongeant directement le spectateur dans les années soixante-dix et les meilleurs "survivals" de l'époque. Les effets spéciaux sont probants pour alimenter le métrage en effets gores réalistes et brutaux, graphiques mais sans tomber dans une surenchère gratuite pour uniquement servir l'intrigue par une violence sans limite.

Donc, ce Manhunt montrera une efficacité jamais démentie pour avancer une intrigue certes guère innovante, mais traitant avec respect le genre pour ainsi lui offrir un nouveau fleuron prenant et à la violence froide tenace et sauvage !

ManhuntLe DVD de zone 2 anglais édité par Metrodome avancera une image nette et sans défaut qui fera honneur à la photographie spécifique du métrage, tandis que la bande-son sera convaincante, avec une partition musicale adaptée, surtout qu'elle saura se montrer discrète et voir même disparaître à certains moments pour de la sorte renforcer l'impact réaliste des séquences, le métrage étant ici proposé dans sa version originale norvégienne, avec de précieux sous-titres anglais.
Par contre, au niveau des bonus, il faudra se contenter de quelques bandes-annonces d'autres titres, essentiellement orientaux, de l'éditeur.

Pour ceux qui voudraient découvrir ce "survival" efficace, graphique et prenant, le DVD de zone 2 anglais est disponible ici ou !

Permalink 1266 mots par nicore, 1477 vues • Réagir

Pingbacks:

Cet article n'a pas de Pingbacks pour le moment...

Article précédent: Critique DVD Zone 2 autrichien : La settima donnaArticle suivant: Critique DVD Zone 1 : Skinned alive

Novembre 2019
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
 << <   > >>
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30  

Le Blog des DVDpasChériens

Les dvdpascheriens ayant la fibre journalistique peuvent participer à ce blog. Sur le thème des DVD, de la HD et de la vente en ligne. On y trouve des critiques, des dossiers, des articles sur les nouveautés ...

Rechercher

Qui est en ligne?

  • Visiteurs: 22

powered by
b2evolution