18.03.08

07:15:00, Catégories: Test / Critique  

Titre du film : Bienvenue chez les Ch'tis
Réalisateur : Dany Boon
Durée du film : 1 h 46
Date de sortie en salles : 27 février 2008

Par Nicofeel

Bienvenue chez les chtis

Bienvenue chez les Ch'tis est la seconde réalisation de Dany Boon après La maison du bonheur (2006). Devenu en à peine trois semaines un énorme succès au box office français, je me suis donc rendu dans une salle obscure afin de juger par moi-même le film événement.

Même si le film de Dany Boon n'est ni le film du siècle ni le film de l'année, en revanche il a le mérite d'être un très honnête divertissement.

Dany Boon s'est d'ailleurs fait plaisir car l'action de son film se déroule dans sa région natale, à savoir le Nord-Pas-de-Calais (Dany Boon est né à Armentières).
Mais d'abord, pour ceux qui n'auraient pas vu le film, quel est le pitch de celui-ci ? Philippe Abrams, directeur de La Poste de Salon-de-Provence cherche à être muté sur la Côte d'Azur pour faire plaisir à son épouse, Julie. Mais sa promotion lui passe sous le nez, la direction de La Poste ayant priviligié une personne handicapée. Philippe Abrams décide alors de se faire passer pour un handicapé afin d'obtenir sa mutation. Mais son subterfuge est découvert et par mesure disciplinaire, Philippe Abrams est muté à Bergues, une petite ville du Nord de la France. Il s'y rend seul, sans son épouse et son jeune fils.

Voilà pour le pitch de base. Mais quelles peuvent êtres les raisons du succès que rencontre Bienvenue chez les Ch'tis ?

Première raison, la distribution en elle-même. Pour que la comédie prenne forme, il faut que les acteurs soient à la hauteur. C'est le cas. Ils sont même assez touchants par moments. Kad Merad se révèle un choix judicieux dans le rôle de Philippe Abrams. Dany Boon interprète également très bien le fameux Antoine, postier qui doit faire avec une mère possessive et qui se révèle tout à la fois homme du peuple et touchant. Les deux principales actrices du film, Zoé Félix dans le rôle de Julie, la femme de Philippe Abrams et Anne Marivin dans le rôle d'Annabelle, l'ex petite amie de Dany Boon sont également assez crédibles et donnent au film par leur présence un charme évident. Les autres acteurs se révèlent également assez bons. On a le droit à des caméos sympathiques de Michel Galabru et de Patrick Bosso. Seule fausse note sur le plan casting : un Stéphane Freiss dans le rôle de Jean, un DRH de La Poste, qui en fait beaucoup trop et n'est pas crédible. Il est même assez agaçant.

Bienvenue chez les chtis

Sur le plan scénaristique, les préjugés à l'égard de la région du Nord sont tournés en ridicule. Même si le point de vue n'est pas très fin, il faut bien reconnaître qu'on rit de bon coeur. Les répliques autour de la température dans le Nord de la France se révèlent vraiment amusantes, avec notamment la femme de Philippe Abrams qui prépare pour son époux des vêtements très chauds ou encore son fils qui pense que celui-ci se rend au pôle Nord ! Sans compter le gendarme qui ne verbalise pas Philippe Adams, lorsqu'il apprend que celui-ci va pour cause professionnelle dans le Nord !
Par ailleurs, le fameux langage ch'ti, qui correspond au patois local dans le Nord, est d'abord vu par Philippe Abrams comme une preuve de gens arriérés. L'incompréhension de celui-ci face à un langage qui lui est totalement étranger donne lieu à des répliques amenées à devenir cultes : on a le fameux heiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiin qui est une façon en langage ch'ti de demander que l'on répète ce que l'on vient de dire ; on a aussi le très amical biloute (qui signifie au départ zizi) qui est un terme affectueux signifiant « mon gars » ; on a bien évidemment toutes les prononciations particulières avec le s qui devient un ch comme par exemple le mot sien qui devient chien ; on a également le terme « je te dis « quoi » (qui donne lieu à une scène très drôle entre Kad Merad et Dany Boon) qui signifie « je te dis ce qu'il en est ».

Une autre raison évidente du succès du film tient à son fond humaniste. Comme le dit Dany Boon au début du film à Kad Merad, quand un étranger arrive dans le Nord, il pleure deux fois : une première fois lorsqu'il arrive (car il déprime de se retrouver dans une telle région) et une seconde fois lorsqu'il part, car il se rend alors compte de l'humanité des ch'tis. Bienvenue chez les ch'tis est un film qui montre toute une panoplie de personnages qui sont accueillants, sympathiques, serviables. En somme des gens très humains. Même si évidemment le trait est quelque peu forcé, on se plaît à voir tous les personnages en train de manger dans la baraque à frites ; à voir des hommes qui s'épaulent quand l'un d'entre eux a un problème.

Bienvenue chez les chtis

Il reste évident qu'une grosse partie du succès du film tient à toutes les valeurs positives qui sont exposées dans le film. Cela redonne du baume au coeur que de voir autant de fraternité.
Même si le film est une comédie qui est remplie de gags très amusants (comme lorsque Kad Mérad fait avec Dany Boon la tournée du facteur ; lorsque Kad Mérad ne comprend pas à plusieurs reprises le langage ch'ti, etc.), on apprécie son côté comédie romantique. Deux couples sont mis en exergue dans le film : Kad Mérad et Zoé Félix pour le couple Abrams ; Dany Boon et Anne Marivin qui jouent donc respectivement Antoine et Annabelle. Tout la trame du film s'intéresse aux relations entre Philippe Abrams et Julie d'une part, Antoine et Annabelle d'autre part. Le mélange entre comédie pure et comédie romantique rend le film d'autant plus intéressant.

Dans l'ensemble, le film se révèle fort amusant. Au rayon des déceptions, on notera que le trait est quelquefois un peu trop forcé, le film devenant relativement lourdingue lorsque la femme de Philippe Abrams décide de se rendre avec lui à Bergues, afin de se rendre compte ce que son mari vit au quotidien.

Bienvenue chez les chtis

Mais au final, malgré un scénario qui accumule par moments les poncifs, Dany Boon réussit à livrer une comédie stimulante, revigorante et très humaine qui permet au spectateur de sortir de la salle le sourire aux lèvres. Et c'est déjà pas si mal.

Bienvenue chez les chtis

Bienvenue chez les Ch'tis / 2 DVD

Bienvenue chez les Ch'tis / 2 DVD
Fnac à 13€
Voir la fiche
La maison du bonheur

La maison du bonheur
Amazon à 6.9€
Fnac à 13€
Voir la fiche

Permalink 1140 mots par nicofeel Email , 7446 vues • 2 retours

Pingbacks:

Cet article n'a pas de Pingbacks pour le moment...

Article précédent: Critique DVD Zone 1 : SplendorArticle suivant: Critique cinéma : A bord du Darjeeling limited

Octobre 2020
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
 << <   > >>
      1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30 31  

Le Blog des DVDpasChériens

Les dvdpascheriens ayant la fibre journalistique peuvent participer à ce blog. Sur le thème des DVD, de la HD et de la vente en ligne. On y trouve des critiques, des dossiers, des articles sur les nouveautés ...

Rechercher

Qui est en ligne?

  • Visiteurs: 57

powered by
b2evolution