05.02.08

01:00:00, Catégories: Test / Critique  

par Nicore

Dead clowns

Les clowns et le cinéma de genre ont toujours fait bon ménage. Après celui maléfique de , les clowns extraterrestres de Les clowns tueurs venus d'ailleurs et autres assassins déguisés en clown comme dans Killjoy, voici venir ceux de Dead clowns.
Sauf qu'ici ils ont plutôt une sale tête puisqu'il s'agit de clowns morts-vivants revenus d'outre-tombe pour se venger, dans cette petite série B flirtant continuellement avec le Z et plombée par un rythme anémique.

Dead clownsEn effet, le script ressuscite les clowns d'un cirque tués lors d'un accident ferroviaire sur un pont s'étant effondré au cours d'un ouragan, les plongeant ainsi dans la mer, sans que les habitants de la ville avoisinante ne cherchent véritablement à les porter secours. Cinquante ans plus tard, alors qu'un nouvel ouragan vient frapper les lieux, les clowns vont sortir de l'eau pour s'en prendre aux descendants de ceux les ayant ignoré lors de la tragédie.
D'entrée, le métrage choisit pour nous présenter ses différents personnages de les placer devant l'annonce cet ouragan allant bientôt déferler sur leur petite ville côtière et les obligeant à s'y préparer . C'est ainsi que nous suivrons un père calfeutrer sa maison sous le regard de son fils handicapé, alors qu'une jeune femme tourne en rond chez elle et qu'un agent de sécurité parcourt le cinéma dont il a la garde, tandis qu'un autre choisira justement ce moment pour revenir sur place avec son ami, afin de lui faire découvrir l'endroit de son enfance, tout en commençant par lui raconter ( et au spectateur par la même occasion ! ) l'effroyable accident survenu cinquante ans en arrière et ayant entraîné la mort de tous les membres d'un cirque et notamment des nombreux clowns officiant dans celui-ci.

Dead clownsSi cette entame du métrage parviendra à intéresser un minimum, ce sera surtout grâce à une ambiance étrange ( sentiment renforcé par une partition musicale très atmosphérique ) et jouant sur l'attente de l'arrivée de cette tempête décrite comme terrible, car les différents protagonistes n'auront droit à aucune faveur de la part du réalisateur puisque celui-ci ne s'attardera nullement dans leur mise en situation assez commune et sans aucun charisme ni profondeur, empêchant de la sorte de s'attacher à eux.
Mais ensuite, l'intrigue va réveiller ses clowns, sans nous apporter la moindre explication justificative, alors que l'ouragan s'attaquera à la ville, a grand renfort de plans en stock-shot très visibles et nuisant fortement à la crédibilité de l'ensemble, pour une série de rebondissements amenant les zombies à décimer l'intégralité du casting, tout en divisant le métrage en autant de parties distinctes puisque jamais les différents personnages ne se rencontreront ni s'allieront pour lutter contre les envahisseurs, et ce ne sera pas non plus l'intrusion de deux nouveaux protagonistes, un couple façon "Bonnie and Clyde" en fuite après l'assassinat d'un religieux ( ! ) qui viendra rehausser le niveau du film.
Car en effet, ces personnages transparents ( la palme revenant à celui joué par Debbie Rochon ne prononçant pas un seul mot et se contentant d'errer dans sa maison ) isolés dans des sous-intrigues basiques ne parvenant jamais à gagner en intensité ni même à générer le moindre suspense ne serviront qu'à permettre au film d'aligner quelques séquences sanglantes basiques, surtout qu'il faudra attendre le dernier acte pour que ces scènes deviennent quelque peu graphiques et généreuses, tandis que l'intrigue ne nous livrera pas plus d'explications et osera nous infliger un final navrant dont heureusement le dernier plan viendra mettre en avant la lucidité du réalisateur.

Dead clownsIl ne faudra pas trop compter non plus sur les clowns morts-vivants pour effrayer un minimum, puisque ceux-ci ne montreront assez timides dans leur attaques et seules les séquences de cannibalisme resteront vaguement réussies en étant volontaires. Et même leur apparence physique prêtera plus à sourire qu'autre chose, à la vue des maquillages rudimentaires et plus que simplistes leur étant attribué.
L'interprétation sera bien entendu au diapason en se montrant terne et sans réelle implication des interprètes, alors que la mise en scène du réalisateur restera molle et sans effet, se contentant de suivre l'action avec une caméra presque fixe qui ne saura jamais s'énerver, mais à quoi bon, puisque même les scènes d'action donne l'impression d'avoir été tournées au ralenti.
Par contre, les effets spéciaux ( hormis les maquillages des clowns, bien sûr ) seront assez probants en versant dans un gore devenant de plus en plus expansif au fil du métrage, avec notamment un bras sectionné assez bluffant, alors qu'une autre victime aura carrément l'œil arraché de son orbite pour être juste après avalé par un des clowns et que les séances de dégustation des morts-vivants seront elles aussi plutôt réjouissantes.
Donc, ce Dead clowns, bien trop superficiel et peu rythmé pour devenir franchement captivant, se suivra avec un ennui poli uniquement entrecoupé de quelques passages sanglants séduisants !

Le DVD de Zone 1 édité par Lions Gate avancera une image claire et juste quelque peu granuleuse par moments, alors que la bande-son sera elle convaincante, épaulant le métrage d'une partition musicale plus qu'efficace.
Par contre, cette édition ne proposera en bonus que la bande-annonce du film, ainsi que celles d'autres titres de l'éditeur.

Pour ceux qui oseraient vouloir se lancer dans l'aventure, le DVD de Zone 1 est disponible ici ou encore !

Permalink 940 mots par nicore, 1109 vues • Réagir

Pingbacks:

Cet article n'a pas de Pingbacks pour le moment...

Article précédent: Critique DVD Zone 1 : The 8th plagueArticle suivant: Critique DVD Zone 1 : Evil breed, the legend of Samhain

Août 2020
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
 << <   > >>
          1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
31            

Le Blog des DVDpasChériens

Les dvdpascheriens ayant la fibre journalistique peuvent participer à ce blog. Sur le thème des DVD, de la HD et de la vente en ligne. On y trouve des critiques, des dossiers, des articles sur les nouveautés ...

Rechercher

Qui est en ligne?

  • Visiteurs: 30

powered by
b2evolution